Accueil F1 F1: Retour en chiffres sur le Grand Prix d’Europe

F1: Retour en chiffres sur le Grand Prix d’Europe

78
6
PARTAGER

Hier le Grand Prix d’Europe à Valence a offert au public espagnol une journée forte en émotion avec la superbe victoire de Fernando Alonso alors qu’à l’issue des qualifications personne ne l’attendait à pareille fête.

Pourtant tout avait bien commencé samedi pour Sebastian Vettel avec une pole position indiscutable qui a fait du jeune double champion du monde l’égal de Jim Clark ou d’Alain Prost avec 33 départs depuis la première place de la grille. Désormais son objectif sera de rejoindre Ayrton Senna et ses 65 pole positions mais pour cela il faudra attendre au minimum la saison 2014.

En course, Vettel n’a pas eu la même réussite puisqu’il a été contraint à l’abandon par un alternateur récalcitrant. C’est finalement Fernando Alonso qui est venu interrompre la série de sept vainqueurs différents en sept épreuves en remportant sa seconde course de la saison après sa victoire malaisienne.

Il s’agit de son vingt-neuvième succès en carrière soit deux de moins que Nigel Mansell qui le précède au classement.

Suite à l’abandon de Lewis Hamilton dans le dernier tour, l’Espagnol est désormais le seul pilote à avoir marqué des points dans tous les Grands Prix de la saison 2012. Cette régularité lui permet logiquement de se retrouver en tête du championnat pilotes avec 20 points d’avance sur Mark Webber. C’est le septième changement de leader du classement général depuis le Grand Prix d’Australie.

Deuxième derrière le pilote Ferrari, Kimi Raïkkonen a signé son troisième podium de l’année mais l’évènement de ce week-end est la première arrivée dans le top 3 de Schumacher depuis son retour à la compétition en 2009. Son précédent podium datait du Grand Prix de Chine 2006 qu’il avait remporté au volant d’une Ferrari.

On notera également la cinquième place décrochée par Nico Hülkenberg, le meilleur résultat de sa carrière, et la nouvelle quatrième place de Mark Webber qui termine à cette place pour la cinquième fois de la saison.

Enfin, Nico Rosberg a signé dimanche le troisième meilleur tour en course de sa carrière.

A lire également:

F1 Valencia 2012: Alonso est allé la chercher

Crédit photo: Ferrari

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "F1: Retour en chiffres sur le Grand Prix d’Europe"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
KeR
Invité
Très beau GP quoique la première moitié un peu ennuyante. « Heureusement » qu’il y a eu 1 SC sinon c’était quasi plié : Vettel gagnait avec X tours d’avance, avait le temps de prendre une douche et de répondre aux journalistes avant que les autres franchissent la ligne d’arrivée ! Sinon je ne sais pas ce que vous en pensez mais je trouve Raikkonen très régulier : il suit son rythme de course, sa stratégie et il sait être « agressif » et prendre des risques quand il le faut. Ça a toujours été mon pilote préféré et je le trouve vraiment très… Lire la suite >>
Firehair
Membre

D’avoir avec toi, même si je doute que ce soit le SC qui ait endommagé l’alternateur de Vettel 😉

Firehair
Membre

« D’accord » pas « d’avoir »… dur dur le lundi !

Hugo-Boff
Invité

Peut-être que si… Le fait de rouler « au ralenti » alors qu’il faisait super chaud… C’est quand même bizarre deux abandons juste après le retrait du Safety Car…

KeR
Invité

😉 pas de soucis !
Je suis effectivement d’accord. Ce n’est sans doute pas le SC qui est responsable.

zak
Invité

Selon une communication de Remi Taffin de chez Renault, les deux pannes sont distinctes.

Vettel a été victime d’une surchauffe de son moteur à la suite de la longue phase de SC.

Pour Romain Grosjean, c’est effectivement l’alternateur qui est tombé en panne.

À noter qque le SREC de la Caterham de Kovaleinen est également tombé en panne durant la course.

wpDiscuz