Accueil Divers À l’assaut de Miami, ep. 1 : le Memorial Day à South...

À l’assaut de Miami, ep. 1 : le Memorial Day à South Beach

337
0
PARTAGER

« La démesure américaine n’a pas de limite ». C’est souvent ce que l’on entend en parlant des voitures du Pays de l’Oncle Sam. Le blogauto s’est récemment trouvé de l’autre côté de l’Atlantique et nous avons voulu voir si c’était vraiment le cas en nous rendant dans un rassemblement pour le moins délirant ; le week-end du Memorial Day à Miami Beach.

Le Memorial Day, appelé à l’origine Decoration Day, est un jour férié dans tous les États-Unis annuellement célébré le dernier lundi du mois de mai et offrant donc un weekend de trois jours aux américains. Cette journée rend hommage à tous ceux qui perdirent la vie durant la guerre et le week-end qui le précède est devenu un moment de fête et particulièrement à Miami Beach où il s’agit de deux jours de parades et de réjouissance pour toute la population locale, assez jeune pour l’essentiel. L’extravagance américaine défile dans les rues la journée mais aussi le soir période à laquelle il vaut mieux éviter de sortir pour les non avertis.

Ce qui nous intéresse ici c’est bien entendu l’automobile et voici un aperçu de ce qui tournait dans les rues et avenues aux alentours d’Ocean Drive, avenue mythique devenue pour l’occasion piétonne pour le plus grand plaisir des touristes, habitants et plagistes.

La présence de Dodge dans les rues de Miami est incontestable et ses modèles phares qui sont la Charger et la Challenger semblent avoir conquis la jeunesse de Floride. La couleur y est l’un des premiers atouts sur ces voitures tout comme la taille des jantes; normal, il faut bien se faire voir. Violet, bleu, rose ou rouge tout y passe et bien sûr elles sont toujours montées sur des jantes de diamètre supérieur à 20 pouces. Certains modèles n’hésitent pas à arborer sur leur carrosserie la taille des roues, comme on peut le constater ci-dessus. La tendance n’est pas à la surélévation sur ces modèles mais cela suffit pour commencer à se mettre dans le bain…

Rap et volume au maximum sont de rigueur, la jeunesse parade pour se faire voir, prendre en photo mais surtout draguer. La journée l’esprit est plutôt bon enfant et les propriétaires se laissent facilement prendre en photo jusqu’à faire de petites dédicaces car après tout c’est quand même pour cela qu’ils transforment à ce point leur véhicule…
Ci-dessous une Ford Mustang GT 4,6l V8 type 4 du début des années 2000, une Cadillac Seville 70’s, une Chevrolet Caprice 70-76’s et une Corvette C6 couleur cherry/noircie.

Hummer n’est plus depuis 2010, mais les mensurations des engins de la marque, en particulier le Hummer H2, séduisent toujours et comme ce n’est jamais suffisant on rehausse le tout et on accompagne les bêtes de pneus et de jantes toujours plus grosses. A noter que ce n’est parce qu’on a équipé son Hummer des plus grosses jantes de Miami qu’on peut se permettre de se garer n’importe où…

Ocean Drive peut être coupée de la circulation, cela n’empêche pas les hôtels de l’avenue d’exposer leurs vieilles américaines pour appâter le client comme ici avec cette somptueuse Thunderbird de 1955 qui pourrait être tout droit sortie du film American Graffiti si elle était blanche.

Miami réserve son lot de surprises et c’est en passant par une perpendiculaire de la célèbre avenue que quelques conducteurs perdus ont posé leurs petites roues sur le bord des trottoirs. A vrai dire, c’est plus la musique qui nous a interpellé, non pas celle de la Rolls Royce Ghost mais d’une vielle américaine mise aux goût du jour, enfin de Miami. Au programme, une belle brochette s’est réunie ici avec une Ferrari California, une Bentley Continental GTC, une Ferrari F430, une magnifique Dodge Challenger rose haute sur pattes et une Lamborghini Gallardo Superleggera Spyder.

Petite surprise également, l’apparition d’une Passat CC « miamisée », rehaussée et lourdement chaussée aux jantes fixes qui trompent l’oeil de tous les passants.

A suivre, une Oldsmobile Cutlass Supreme Coupe de 1978 dont le passager n’a pas hésité à nous faire le « e » de la East Coast.

Enfin, pour terminer en beauté ce premier épisode à Miami, nous terminons avec un sublime Hot-Rod Ford 32 roadster hi boy. Cela ne court pas les rues, même là-bas, et nous avons été littéralement charmé par sa peinture mate, le claquement de son moteur, sa couleur bi-ton et le détail qui tue se situant sur le capot arrière avec, entourant la poignée, un joli motif en Pinstriping.

Crédit photos : leblogauto

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz