Accueil Actualités Entreprise Brilliance débauche chez Pininfarina

Brilliance débauche chez Pininfarina

84
8
PARTAGER

Le dernier salon de Pékin l’a montré, certains constructeurs chinois souhaitent de donner une apparence convenable en laissant de côté la copie, ou en la rendant moins visible. Et les grands groupes chinois de donner naissance à de véritables studios de style, en débauchant en Europe. Dernier en date, Brilliance qui a engagé Dimitri Vicedomini, transfuge de Pininfarina.

Jusqu’à présent, nombre de constructeurs chinois ont fait appel à des studios européens pour les assister sur le style de leur voiture. Chery par exemple, ou dernièrement BAIC qui s’est attaché les services Leonardo Fioravanti pour son concept C90. Ainsi, Brilliance a plusieurs fois fait appel à Pininfarina, pour la BS4, ou pour sa remplaçante la H530. Et au sein de l’équipe italienne, c’est justement Dimitri Vicedomini qui a directement travaillé avec le constructeur chinois.

Aujourd’hui, il devient responsable du style de la  marque Brilliance de plein office et quitte donc la maison italienne. Il n’est pas le premier à prendre ainsi en charge le style d’une marque chinoise. On peut citer par exemple Andreas Deufel, ancien de Mercedes passé en 2010 chez GreatWall. Ou la nomination récente de Peter Horbury à la tête du style de Geely…

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Brilliance débauche chez Pininfarina"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Laurent@205-turbo16
Invité

Je ne suis pas sur que cela va révolutionné le design des voitures chinoise, de mémoire pininfarina n’as pas fait que de belles voitures, certaines étaient même plutôt laide.

Le point positif c’est que les constructeurs chinois arrêteront (peut-être) de copier les voitures européennes.

AZZURRA
Invité

@Laurent La FERRARI ITALIA c’est PININFARINA et c’est la plus belle au monde et la GRANTURISMO MASERATI et c’est encore PININFARINA Ciao bello

leelabradaauto
Invité

Je suis persuadé qu’ils vont y arriver. Nos amis chinois n’ont que différé leur projet d’exportation en Europe de leurs autos. Ils ont les moyens de faire. Ils vont faire. Il ne faut rien attendre d’autre. Pour l’Heure, L’europe continue de faire le « trou » en avant. Les nouveaux Mles français en sont témoins tant en style que pragmatiquement en compétition sur route.

leelabradaauto
Invité

« trou »: avance technologique

pat'dpau
Invité

Quand les chinois vont debaucher les jeunes plein d’envie qui ne sont pas gardés dans les entreprises europeennes… Ca va faire mal 😉

wpDiscuz