Accueil Citroën PSA Peugeot Citroën et Ford : réduction de coopération

PSA Peugeot Citroën et Ford : réduction de coopération

152
16
PARTAGER

L’alliance entre PSA Peugeot Citroën et General Motors ferait-elle douter Ford sur son engagement futur aux côtés du groupe français ? PSA et Ford viennent d’annoncer l’arrêt progressif de leur collaboration sur les moteurs diesel de plus de 2,0 litres.

Au cours des douze dernières années, PSA et Ford ont produit 20 millions de moteurs diesel appartenant à deux familles distinctes : 1,4 litre à 1,6 litre et 2,0 litres et plus.

Le partenariat des « moteurs diesel à forte cylindrée » est arrêté : « Cette décision n’a aucun impact sur la production actuelle des moteurs diesel développés conjointement, ainsi que sur les dérivés prévus pour respecter la norme Euro 6, qui entrera en vigueur en 2014. Cette décision ne concernera dans un premier temps que les véhicules utilitaires, à l’horizon 2015 », explique un communiqué envoyé par PSA.

Ford précise, qu’après les utilitaires, les voitures particulières seront également touchées à partir de 2018.

A partir de ces dates, les moteurs seront développés et industrialisés indépendamment.

Cette gamme de moteurs, disponibles sous les capots des Citroën, Ford et Peugeot, étaient également proposés par Volvo, Jaguar et Land Rover, des marques ayant appartenu à Ford.

Et aussi :
PSA – General Motors : projets et pauses en série

Sources : PSA / Ford
Photo : PSA

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "PSA Peugeot Citroën et Ford : réduction de coopération"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bing
Invité

Il fallait s’y attendre.

Homer S.
Invité

Faudrait déjà que Ford développe des gros moteurs diesel car sans Land Rover, Jaguar, difficile de vendre ce type de moteur

Rien ne dit que Ford va développer un nouveau moteur diesel plus puissant

Zorba le Grec
Invité

et voila une coopération positive qui s’étiole et va disparaître !… pourquoi diable PSA n’a pas voulu se rapprocher plus de Ford au lieu de GM. Gm risque d’être plus un mauvais maître qu’un bon partenaire.
L’avenir de PSA me semble bien compromis !

François
Membre
D’un point de vue industriel, cette décision est logique : – La marque Ford a t-elle besoin de diesel au dessus de 2 litres? si oui, un dérivé de 2 litres fera bien l’affaire vu que le HDG est assuré par la Mondeo. – Le groupe Ford n’a plus Volvo, Jaguar ou Land Rover, la seule marque premium qui lui reste est Lincoln qui n’est pas distribué dans les marchés où il y a une forte présence de consommateurs adeptes de diesel. Conséquence, pourquoi un V6 diesel aujourd’hui pour l’Américain? – De l’autre côté, je vois pas très bien l’utilité… Lire la suite >>
philippe
Invité

Sur la question des plus de 2 litres c’est vrai que c’est plus d’actualité pour PSA.

Avec l’hybridation c’est 200 chevaux, voire un peu plus. Largement suffisant pour tous les véhicules autres que des gros 4×4.

Michel 68
Invité

De toute façon , avec Euro 6 , les diesels vont perdre du terrain . Sauf en france peut être où certain continueront à rouler avec pour 10000 km/an en pensant faire des « économies » .
Alors ce n’est pas si grave si leurs collaboration sur les HDI s’arrête .

wpDiscuz