Accueil Berlines New-York 2012 : Lexus ES

New-York 2012 : Lexus ES

58
5
PARTAGER

La Lexus ES est la berline la plus vendue de la gamme. A contrario, elle n’était pas disponible en version hybride, pourtant signature de la marque. Une absence corrigée par cette sixième génération qui voit apparaître une version ES300h…

Apparue en janvier 1989 aux côtés de la grande berline LS, la Lexus ES est depuis la cheville ouvrière de la gamme. A la LS ou la GS le prestige et la construction de l’image, à elle les volumes de vente… Berline la plus vendue de la marque, c’est aussi celle qui a l’identité la moins prononcée. Les choses doivent changer pour cette sixième du nom. Elle adopte bien entendu la nouvelle calandre de la marque, et tente de rendre ses lignes plus accrocheuses. Sans extrémité toutefois, car la base de sa clientèle n’est pas celle de la plus sportive IS…

L’un des arguments du modèle reste d’ailleurs son confort et la qualité de son insonorisation, plus que son comportement. Le style intérieur hérite des tendances inaugurées par la GS, avec un aspect très horizontal, et un grand logement au centre pour l’écran. Point ici d’écran géant toutefois, mais un plus classique écran de 8″, qui regroupe les fonctionnalités de multimédia et de communication, soit Lexus Enform. Un écran qui semble perdu dans son grand logement… La ES adopte à son tour l’interface RTI (Remote Touch Interface) de Lexus, mais sans la commande modernisée apparue sur la GS.

La ES profite du changement de génération pour adopter les aides à la conduite exigées sur le segment : surveillance d’angle mort, alerte de changement de file, alerte de risque de collision ou encore surveillance du trafic traversant en manœuvre.

h, c’est peut être la lettre la plus importante pour cette nouvelle ES. h comme hybride, dont elle était jusqu’à présent dépourvue. Un choix étrange alors que : 1. elle est la plus vendue de la gamme, 2. Lexus a fait de cette technologie l’une de ses signatures, 3. les véhicules hybrides ont le vent en poupe sur son marché principal, 5. la technologie est disponible, puisque la ES dérive de la Camry (disponible en hybride depuis plusieurs années).

Erreur corrigée à présent, puisque aux cotés de la ES350 et de son V6 3.5l, on trouve une ES300h. Elle adopte la mécanique de la Camry hybride, avec son 4 cylindres 2.5l en cycle Atkinson. Développant 156 ch, il est donc associé à un moteur électrique pour un total de 200 ch…

2012_Lexus-ES300h_012012_Lexus-ES300h_022012_Lexus-ES300h_042012_Lexus-ES300h_052012_Lexus-ES300h_082012_Lexus-ES300h_112012_Lexus-ES300h_142012_Lexus-ES300h_182012_Lexus-ES300h_252012_Lexus-ES350_03

Source : Lexus

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "New-York 2012 : Lexus ES"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

bizarre qu’elle ne soit toujours pas commercialiser en Europe ?

philippe
Invité

Simple, raffiné et robuste.

Carrément très réussie.

C’est comme si il y avait écrit « fiable » en rouge dessus.

Giles
Invité

je sais pas si y a écrit « fiable », mais je lis surtout « intérieur kitsch à MORT! » en rouge fluo qui clignotte

philippe
Invité

Je trouve pas.

Ils vont quand même pas mettre un générateur de parfum comme dans les poeles à mazout français.

C’est un peu moderne comme caisse, ça tâche pas le mur du fond du garage.

Delete
Invité

En Europe sans Diesel c’est mort d’avance.

wpDiscuz