Accueil Constructeurs Swatch retente l’aventure automobile

Swatch retente l’aventure automobile

73
3
PARTAGER

A l’origine de la Smart, Swatch aurait lancé un nouveau projet de petite voiture écologique. Nick Hayek tente ainsi de marcher sur les pas de son père Nicolas Hayek, fondateur de la marque Swatch et créateur de la Smart en collaboration avec Mercedes.

Dans une interview accordée au journal suisse NZZ am Sonntag, Nick Hayek affirme qu’il envisage que Swatch fabrique une voiture utilisant l’hydrogène et l’oxygène.

« Nous avons déjà un prototype avec une pile à carburant », précise-t-il. « L’hydrogène liquide et l’oxygène sont utilisés comme carburant, produisant une excellent combustion ».

« Ce que nous ignorons, c’est s’il serait rentable de construire ce véhicule », continue-t-il en confirmant que Belenos, filiale de Swatch spécialisée dans l’automobile, continuait ses travaux.

Peu après le lancement de la Smart en 1998, Swatch avait revendu ses parts à Mercedes.

Et aussi :
Car2Go débarque en Angleterre

Source : NZZ am Sonntag
Photo : Smart

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Swatch retente l’aventure automobile"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Pigo
Invité

« une pile à carburant « …

Ne dit-on pas une pile à combustible?

dje
Invité

Intéressant.
Pour rappel, Nicolas Hayek voulait une voiture économique, compact, abordable et de qualité, à l’image des montres Swatch (qui sont exactement dans cet esprit : abordable, jolies, de qualité, et économique).
La première Smart était vraiment à l’opposé de l’idée, gourmande pour un si petit moteur, son prix était très élevé et elle s’est donc orienté vers les gens plus aisés habitant les métropoles.
Reste à voir si le tournant électrique aboutira à un véhicule proche du désire du Padre ou si cela restera un artifice…

scharley
Invité
En effet, Mercedes s’est laissé emporté dans ce projet en mettant beaucoup de technologie dans cette petite auto pour l’époque, peut-être pour essayer de compenser le « complexe » de la taille de l’auto, alors assez eloignée des standards de l’époque chez MB, la classe A n’étant pas encore sur le marché : toit en verre, boite sequentielle, moteur turbo, ESP, cage de sécurité renforcée. Face à cette « débauche » technologique et au démarrage plutot froid de la MCC coupé produite à Forback, Swatch a rapidement jeté l’éponge et a laissé MB seul maitre à bord pour gérer ce projet. Smart est étonnante.… Lire la suite >>
wpDiscuz