Accueil Actualités Entreprise La première CODA quitte l’usine

La première CODA quitte l’usine

70
3
PARTAGER

Initialement prévue pour 2010, la berline électrique Coda a officiellement débuté sa production, et le premier exemplaire a quitté les chaines d’assemblage…

Après de nombreux reports, la production de la berline électrique Coda a enfin démarré en Californie. Malgré les retards, la berline n’a pas changé par rapport au plan initial. Il s’agit toujours d’une berline Hafei Saibao produite en Chine et livrée aux Etats-Unis sans motorisation. L’assemblage final de la batterie de 31 kWh, elle aussi produite en Chine, et du moteur dans la caisse se déroule en Californie.

Elle n’est pour le moment vendue qu’en Californie, mais le constructeur espère pouvoir peu à peu étendre sa distribution dans d’autres états. Pour l’heure, le prix de base est de $37.250. Un prix duquel il faut ôter $10.000 d’aides.

Reste qu’à $27.250, elle continue à ressembler à une banale berline sans caractère, avec sa carrosserie de clone de Daewoo / Chevrolet Nubira, un temps vendue aux Etats-Unis sous le patronyme de Suzuki Forenza… Reste à trouver un client prêt à débourser cette somme dans un véhicule électrique et qui ne cherche pas réellement à le faire savoir.

Source : CODA Automotive

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "La première CODA quitte l’usine"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
François
Membre
La version « normale » à 34 Kwh a une meilleure autonomie que les Nissan Leaf et Ford Focus Electric d’après l’EPA, 142 km contre respectivement 117 et 121 km, ça peut faire une différence. Seul Tesla fait mieux dans les VE « pures » mais c’est bien plus cher. Pour le style, la clientèle visée reste d’abord les flottes d’entreprise, Coda ne le cache pas, qui se fichent royalement de ce critère. Ce sera quand même rude car Ford et Nissan sont des « gros » avec la force de frappe qui va avec et les petits semblent rencontrer des difficultés :Aptera et Bright Automotive… Lire la suite >>
MiguelAnge
Invité

L’opération assemblage des batteries aux US pue la chasse au made in USA pour avoir droit aux $10000, non?! 37k$ pour une voiture assemblée en Chine?! La belle blague.

Dès que la première part en fumée, pensez à nous le reporter…

François
Membre

Le crédit d’impôt ne tient pas compte du lieu de production de l’auto. Les Leaf vendues aux USA sont « made in Japan » (pour le moment) et bénéficient des mêmes avantages.

wpDiscuz