Accueil 20 ans déjà 20 ans déjà: Renault Safrane Biturbo

20 ans déjà: Renault Safrane Biturbo

454
24
PARTAGER

Chapeautant le nouveau haut de gamme de Renault, la Safrane Biturbo fait salon à Genève en 1992. Elle compte sur ses parrains allemands, ses deux turbocompresseurs et ses 268cv pour marquer les esprits.

Il y avait eu la R11 Zender, mais depuis le cabriolet 19 fabriqué chez Karmann on en est certain, le modèle allemand est en vogue chez Renault. Ainsi, à la Normandie, la Safrane préfère la Sarre et la Bavière et le couple Irmscher-Hartge se penchant sur son berceau. Le kit carrosserie, les jantes de 17 pouces ou la large sortie d’échappement ovale semblent d’ailleurs venus de l’incontournable catalogue D&W. Des éléments qui sont assemblés dans l’officine souabe de Günther Irmscher, sur des caisses venues de France, tout comme la mécanique revue elle à Beckingen, chez Herbert Hartge. Le projet va cependant prendre du retard. Beaucoup de retard même, puisqu’il faudra près de 2 ans pour voir circuler les premières « Biturbo » de série. La faute à une mise au point plutôt longue et à une transmission qui ne digérera jamais la cavalerie du PRV. Mais même en passant de 280cv à 268cv –pour préserver la transmission-, le vieux V6 fait un pied de nez à l’Alpine A610. Le robuste moteur franco-suédois amène la berline aux frontières de l’incontournable 250km/h sur ses autoroutes de naissance, dans un confort hexagonal et une sécurité garantie par ses 4 roues motrices. Le compromis confort –tenue de route est probablement le point fort de la Safrane. D’autant qu’en ces périodes pré-ESP, les berlines des bords de l’Isar et du Neckar ont parfois le train arrière flottant. Vendue  sans complexe 15% plus chère qu’un 540i ou au tarif d’une E420, la Biturbo ne connaîtra qu’un succès d’estime. Avec 806 exemplaires produits c’est même une rareté. N’est pas allemand qui veut diront certains. Même si sa cote d’amour lui permet aujourd’hui de dépasser la cote de bien des rivales contemporaines d’Outre Rhin…

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "20 ans déjà: Renault Safrane Biturbo"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
philippe
Invité

Je me rappelle de cette caisse : quel bourrage de crâne cette Renault !!

Un matraquage médiatique de fou, des centaines de papiers dans toute la presse spécialisée.

Tout ça pour ça…

Mamadou Dupont
Invité

Et ?

Bugatti, Pagani (pour grossir le trait) ont eu droit au même traitement, plus c’est rare et extrême, plus ca attire. Rien de neuf à ce niveau.

François
Membre

Ce que ça m’inspire, c’est que PSA et Renault n’ont pas progressé sur la puissance des moteurs, ils font pas mieux aujourd’hui même s’ils sont plus petits.
Superbe voiture sinon, rien à dire! dommage que Renault n’ait pas vraiment cherché à transformer l’essai.

rsi281
Invité

c vrai que niveau puissance y ont toujours pas fait mieux .mais niveau perf l Alpine A610 etait plus performante avec 250 cv et elle et toujours devant la megane rs . avec une vitesse de pointe a 268 reel . c quant meme mieux que peugeot et citroen niveau perf . quant au v6 prv il avait le merite d etre tres fiable .le systeme quadra a deja existé sur les r21 2L turbo avant la safrane .par contre les safrane haut de gammes avait les suspension piloté comme sur les f1 williams renault.

Riccardo
Invité

@François

Pas fait mieux mécaniquement parlant ?
pas si sur que ça quand même ……..

Jurassix
Invité

Je découvre par contre que c’était une transmission intégrale…

Hugo-Boff
Invité

Effectivement, j’ai découvert depuis peu, le système Quadra de chez Renault.. J’ai pas poussé les recherches, mais apparemment Renault ne l’utilise plus aujourd’hui ?

Thibaut Emme
Admin

Ah la biturbo…LE fantasme de beaucoup d’ados de l’époque mais aussi de chefs d’entreprises qui pensaient changer leur vieillissante R25 Courchevel pour la « bad girl » Safrane biturbo.

wpDiscuz