Accueil Alternatives Zapa : Des précisions, mais pas encore d’application

Zapa : Des précisions, mais pas encore d’application

91
7
PARTAGER

Le dispositif interdisant l’accès des centres urbains à certains véhicules tisse sa toile. Histoire d’être opérationnel le jour J. Du moins théoriquement.L’arsenal législatif avance. On sait dorénavant quel sont les véhicules auxquels on ne pourra pas interdire l’accès, des véhicules prioritaires essentiellement. Et on sait combien il en coûtera aux contrevenants s’aventurant en « Zone d’Action Prioritaire pour l’Air » avec un véhicule prohibé. L’automobiliste bravant l’interdiction écopera de 68 € d’amende, soit la moitié de ce que devra régler le chauffeur de bus ou de camion resquilleur. Mais le législateur s’est bien gardé de définir quels seront ces véhicules interdits, laissant cette tâche ingrate aux communes. Ainsi les élus locaux pourront moduler les interdictions en fonction de l’âge et des normes auxquelles répondent les véhicules. Une décision qui n’est pas de nature à accélérer la mise en place de ces Zapa, les maires et conseillers se voyant décerner un rôle d’arbitre peu enviable. L’échéance des dépôts de candidatures est fixée au 13 juillet de cette année, et force est de constater que les municipalités concernées ne font pas de zèle.

Via le Journal Officiel du 22 février 2012

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Zapa : Des précisions, mais pas encore d’application"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Samuel
Invité

UN sacre copier colle du dispositif en Allemagne.

Sauf que sans filtre àa particule pas de centre ville: un dispositifs qui insiste d´avoir une voiture recente . les voitures des annees 90 pour leurs majorite sont depourvus.

Un dispositif anti- pauvre

GREG
Invité

Par une étrange ironie de l’Histoire, l’Allemagne a publié au début de cette semaine un bilan justement des Umweltzonen.
Résultat : après avoir connu une légère baisse, les mesures d’émissions polluantes ont enregistré en moyenne sur l’année des rejets beaucoup plus élevés qu’avant l’institution de ces zones.
Les scientifiques et climatologues sont arrivés à la conclusion que dans l’état actuel et passé de la qualité de l’air dans les grandes villes allemandes, les émissions polluantes sont davantage dépendantes des conditions climatiques que du nombre de véhicules.

piette63
Invité

Et c’est à ce moment là que les « pauvres » apprendront qu’ils ne pourront habiter le centre-ville qu’au prix de se priver de chaudière.
Tiens surprise ! quand on enlève les voitures du centre-ville la pollution perdure… hé oui personne ne se penche sur l’isolation de l’habitat urbain et de l’âge moyen des chaudières qui les alimentent…

seb
Invité

Si c’est le maire qui décide, ça veut dire que toutes les ZAPA n’auront pas les mêmes règles. ça va être pratique pour les départs en vacance.

80
Invité

Sa sent les manifs sa … on ne m’obligera a rien … et dans certaines assocs on s’organise déjà …

francis
Invité
C’est honteux ! Cela veut dire qu’une personne comme beaucoup d’autre roule tous les jours avec une auto des années 90, se verra refusé l’accès aux villes qu’ils souhaitent visiter ! Bien pour l’économie des villes que ne travail qu’a 70% du passage des vacanciers, etc.… Les personnes qui achète une auto soit disant propre aujourd’hui, ne se doute même pas du cout d’entretien arrivé à un certain kilométrage. FAP qui coute près de 2000,00€ HT sur certain model, la fameuse poche d’aditif, ou autre suivant les marques. Autre précision, un FAP, sur une citadine est d’une pure bêtise, les… Lire la suite >>
pallas
Invité

J’ose espérer que ces zones seront réservées à des quartiers bien ciblés, et pas à des villes entières. Ca m’ennuierait terriblement de ne plus pouvoir utiliser ma 205 GTI…

wpDiscuz