Accueil Actualités Entreprise Mitsubishi annonce la fin de la production chez Nedcar

Mitsubishi annonce la fin de la production chez Nedcar

202
1
PARTAGER

Née DAF en 1968, l’usine Nedcar de Mitsubishi aux Pays-Bas cessera la production des modèles Mitsubishi la fin de l’année. Le constructeur a en effet choisi de ne pas produire de nouveau modèle à Born, et l’avenir du site reste suspendu à la manifestation d’un éventuel repreneur.

C’est en 1967 que l’usine de DAF (Van Doorne’s Aanhangwagen Fabriek) à Born débute sa production, avec l’introduction de la nouvelle DAF 44. Un modèle plus imposant censé permettre à la marque hollandaise d’étendre sa part de marché, tout en reprenant les points emblématiques des plus petites DAF 33 et Daffodil, et en particulier la transmission à variation continue. Suivront les DAF 55 et 66, avant l’entrée en scène de Volvo en 1972.

DAF cherche alors un partenaire pour étendre son activité automobile. Les activités de camions et automobiles sont scindées, et Volvo prend alors 33% du capital de DAF Car B.V. puis 75% en 1975. La DAF 66 est alors vendue également sous la marque Volvo. L’usine de Born sera durant de longues années spécialisée dans la production des modèles compacts du suédois.

C’est en effet sous l’égide de ce nouveau propriétaire des lieux que la 343 apparaît en 1976. Un modèle né en premier lieu chez DAF avant de devenir la Volvo d’entrée de gamme. Elle sera suivie sur les chaînes de Born par les 440/460/480, puis la première génération de S40/V40.

Ces dernières sont directement liées à Mitsubishi. En 1991, Volvo, Mitsubishi et le gouvernement hollandais donnent naissance à la co-entreprise Nedcar, à parts égales. L’usine est alors fortement modernisée, et en 1995 apparaissent la Mitsubishi Carisma, et sa cousine Volvo S40 (et le break V40). En 1998 arrive le Space Star et en 1999 c’est une année record pour Nedcar : 262.196 véhicules sont produits. La même année, le gouvernement se retire, laissant les deux constructeurs propriétaires de l’usine à 50/50. L’année 2000 reste forte, avec la 500.000ème Volvo S40/V40.

Mais 2001 est une autre année de changement, puisque Volvo se retire (la S40 et la V40 continueront à être produites jusqu’en mai 2004). Racheté par Ford, le constructeur suédois cède ses parts à Mitsubishi, qui a lancé le projet de New Compact Car en partenariat avec DaimlerChrysler, alors propriétaire du japonais à hauteur de 37,3%… En Juin 2003, Smart dévoile la Forfour, et en mars 2004 Mitsubishi expose à Genève la nouvelle Colt. Deux modèles qui ne réussiront pas à s’installer sur le marché, et qui sont synonymes de fortes baisses de production à Born. En 2005, Daimler revend ses parts dans Mitsubishi et annonce en mars 2006 l’arrêt de la Forfour.

Souhaitant maintenir la production dans son usine, Mitsubishi décide alors d’y produire l’Outlander, puis les SUV PSA (4007 et C-Crosser). Nous sommes en 2007, et en 2008 le marché des SUV sera lourdement impacté par la hausse des prix du pétrole.

Depuis, face à une production en déclin continuel, Mitsubishi tarde à décider de l’avenir du site. Aujourd’hui, le constructeur a tranché. Il n’y aura aucun nouveau modèle pour prendre la suite de la Colt à Born. La nouvelle Mirage, dévoilée à Tokyo, sera importée en Europe depuis son site de production en Thaïlande. Le site compte 1.500 employés, et pour éviter un plan social, Mitsubishi cherche un repreneur. Le prix semble bien avoir été fixé à 1€ symbolique… Le marché européen dans son état actuel reste relativement peu propice une reprise par un constructeur du vieux continent, mais l’offre pourrait-elle intéresser un chinois?

Source : Mitsubishi / Nedcar / autoblog.nl

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Mitsubishi annonce la fin de la production chez Nedcar"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
r.burns
Membre

Une illustration de le lente mais promise agonie de l’industrie européenne ,du moins celle qui n’apporte pas de valeur ajoutée

wpDiscuz