Accueil Chevrolet La Corvette 1959 modernisée par Pogea Racing

La Corvette 1959 modernisée par Pogea Racing

262
9
PARTAGER

Dans un esprit qui rappelle par certains aspects la démarche de Mechatronik sur les anciennes Mercedes, Pogea Racing donne une nouvelle vie dans le monde moderne à une Corvette de 1959.

Grand amateur d’ancienne Corvette, vous trouvez ses performances trop timides, ou vous craignez que la mécanique ne soit trop fragile pour un usage dans la circulation actuelle ? Pogea Racing s’est ainsi employé à moderniser une Corvette de 1959 pour un riche client. Riche, oui, parce que l’opération a coûté la bagatelle de 225.000€. Une Corvette C1 au coeur de Corvette C6, avouez que c’est tentant. La réalisation est soignée, quoique moins respectueuse de l’original que celles de Mechatronik sur les divers modèles Mercedes.

Le coeur de l’engin reste ici bien américain, et très Corvette. Il s’agit en effet d’un V8 LS3 de 6,2l. Un moteur installé dans la Corvette actuelle, et quelque peu modifié pour donner encore plus de puissance : injecteurs issus du LS7 de la Z06, nouveaux arbres à cames, nouvelle admission, nouvel échappement… La puissance passe de 437 à 485 ch, et le couple reste inchangé à 585 Nm. La boîte mécanique reste à 5 rapports, et un embrayage en céramique prend place entre les deux éléments. Un différentiel Dana 44 est également de la partie.

Pour transmettre cette puissance à la route, Pogea Racing a choisi d’imposantes roues de 9.5J x 18 à l’avant et de 12J x 19 à l’arrière, avec pneumatiques Bridgestone Potenza 265/40 et 305/30. Une telle monte pneumatique ne rentre certes pas dans une Corvette d’origine. Les ailes ont donc été substantiellement élargies. De 37 cm pour être précis, portant la largeur de la ballerine à 2m09…

Le châssis est renforcé d’une structure tubulaire réalisée par Foose Design aux Etats-Unis, tandis que le freinage provient lui aussi d’une Corvette plus moderne : disques de 330 mm à l’avant et 300 mm à l’arrière, ventilés et perforés, et pincés par des étriers à 6 et 4 pistons. C’est que l’engin atteint 288 km/h et passe de l’arrêt total à 100 km/h en 3″9… C’est qu’elle ne pèse que 1.130 kg…

L’intérieur reprend comme l’extérieur une ambiance rouge et blanc (peintures Ferrari et non Chevrolet), avec  quelques entorses au classicisme : volant à méplat, écran pour le système de navigation Alpine ou encore une climatisation régulée. Tandis que les feux arrière qui préservent le style d’origine sont dotés de LED.

2012_Pogea-Racing_59-Corvette_012012_Pogea-Racing_59-Corvette_032012_Pogea-Racing_59-Corvette_042012_Pogea-Racing_59-Corvette_072012_Pogea-Racing_59-Corvette_052012_Pogea-Racing_59-Corvette_192012_Pogea-Racing_59-Corvette_202012_Pogea-Racing_59-Corvette_212012_Pogea-Racing_59-Corvette_282012_Pogea-Racing_59-Corvette_272012_Pogea-Racing_59-Corvette_122012_Pogea-Racing_59-Corvette_142012_Pogea-Racing_59-Corvette_152012_Pogea-Racing_59-Corvette_182012_Pogea-Racing_59-Corvette_17

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "La Corvette 1959 modernisée par Pogea Racing"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos Ghost
Invité

Bonne idée. La premrère Corvette, qui a donc droit à tout mon respect, était un veau sans hormones.

DiZeL
Membre

Et alors ? quand tu roules en ancienne c’est pas pour ses performances, c’est pour sa ligne, son style… Autant je suis tout à fait pour moderniser une voiture en changeant freins et suspensions comme peut le faire Eagle pour les E-Type ou en fiabilisant l’électronique comme ce qui est fait sur les DeLorean, autant je ne vois vraiment pas l’intérêt de mettre un énooorme moteur moderne sous ce vénérable capot. Surtout sur une voiture aussi belle. Quand on a une C1, on roule doucement pour que les passants puissent l’admirer.

DiZeL
Membre

oups, j’avais pas regardé les photos. Je retire tout ce que j’ai dit et je simplifie : c’est immonde.

Bubbzy
Invité

@Dizel tu vois cette fois je suis bien d’acord avec toi c’est tout simplement immonde surtout l’arriere…moderniser les classiques je suis pour mais les massacrer de façon insolente comme c’est le cas ici non…les Type E revisitées par Eagle sont magnifiques tout comme la 911 revue par Singel que je trouve tout simplement magique à quelques détails près…

http://www.blog-moteur.com/news/136-une-porsche-911-neo-retro-preparee-par-singer.html

Mais là c’est de mauvais goût…

xxx
Invité

Les photos sont très jolies, la voiture beaucoup moins.

Mamadou Dupont
Invité

Moi, j’aime beaucoup l’idée de pouvoir rouler au quotidien dans une voiture avec une telle ligne sans se soucier des pannes ou de réparations sans fin car il n’y a plus de piece.

Quand c’est fais avec des pièces Corvette moderne, c’est encore mieux.

DiZeL
Membre

Oui mais tu peux fiabiliser sans massacrer. T’as vu les roues ? T’as vu le tableau de bord ?

leelabradaauto
Invité

la seule corvette que j’aime, et il faut dire qu’on a affaire à un bel ouvrage de préparation très actualisé. Il n’y a que le dessin des jantes qui me semble en décalage. non qu’il y ait trop de chrome, mais peut-être un manque de voile, peut-être trop peu de rayons. En effet cette voiture ne semble pas dénaturée extérieurement, hormis les jantes

Bubbzy
Invité

La ligne n’est pas dénaturée elle est massacrée..rassurez moi je ne suis pas le seul à voir ces élargisseurs d’ailes arrières qui sont juste monstrueux??

wpDiscuz