Accueil Général Les premières pannes d’Autolib’

Les premières pannes d’Autolib’

96
10
PARTAGER

Développée en un temps record, la voiture de Bolloré connait ses premiers problèmes techniques. En y ajoutant les actes de vandalisme, environ 15% des Autolib’ mises en circulation sont régulièrement bloquées au garage dédié à Vaucresson.

Quatre ou cinq voitures sont retournées à Vaucresson pour des problèmes techniques. Lors des fortes pluies qui sont tombées sur la région parisienne la semaine dernière, l’un des branchements des batteries a connu un problème d’étanchéité.

Mais c’est surtout pour des retouches stylistiques qu’Autolib’ retourne souvent au garage. Selon Le Figaro, trente à quarante voitures (autour de 15% des voitures mises en service) sont constamment bloquées. Les rétroviseurs, vitres, portières et catadioptres sont souvent visés.

Le passage de la nuit de la Saint-Sylvestre s’est pourtant assez bien passé pour le parc avec seulement trois rétroviseurs cassés et deux pare-chocs enfoncés.

Et aussi :
Essai Exclusif : Bolloré BlueCar « Autolib’ »

Source : Le Figaro
Photo : Henri Garat

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Les premières pannes d’Autolib’"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Artega
Invité

Les gens font pas assez attention avec les voitures qu’on met à leur disposition, c’est assez dommage compte tenu déjà du coup du projet…

josh
Invité

C’est pas étonnant, depuis quand les français respectent le bien commun (ou même le bien d’autrui) ?

philippe
Invité

N’ayez crainte, le contribuable a les poches profondes.

Ce qui serait particulièrement savoureux, serait de calculer quelle part de cette ânerie est financée par les impôts et autres taxes des provinciaux qui n’ont plus l’ombre d’une gare ou d’un bus pour les aider à se déplacer.

François
Membre

En lisant les premiers essais je pensais qu’il y avait 15% d’Autolob’ qui fonctionnaient, comme quoi! 😉

greg
Invité
La question du financement de tout ça se pose en effet. C’est très probablement un gouffre financier (dèjà le cas pour les vélos, non rentables, et financés par les campagnes de pub vendues avec, ce n’est pas pour rien si c’est decaux qui a les marchés), j’ose à peine imaginer le coût de cette opération. Et quelle part financée par l’état, et comme le dit justement Philippe, par les provinciaux, qui financent déjà la RATP…. C’est là une belle opération pour M bolloré qui vend ses voitures et ses batteries sur un marché où AUCUN petit constructeur n’arrive à s’en… Lire la suite >>
Fastbear
Invité

Ca fait quelques temps déjà que l’état ne finance plus la RATP ( la contribution de l’état est de 0.4% par an) mais la région parisienne via le STIF, Syndicat des Transport d’Ile de France.

Nominoe85
Invité

La société HEULIEZ a été divisé en 2 :
– Heuliez SAS qui continue l’activité traditionnelle. Cette société appartient au groupe français BGI.
– et Mia Electric qui a sorti son véhicule électrique MIA inspiré du projet Friendly d’Heuliez. Cette voiture est produite en série depuis plusieurs mois.

Membre

Ah, l’autophobie politicienne, c’est bien … tant que ce n’est pas les partie politiques qui finance ce qui s’annonce comme un échec total (comme hadopi tient) ! Mais bon, temps que leurs conscience ne s’en trouve pas perturbée …

wpDiscuz