Accueil Concept car Détroit 2012 : Volvo XC60 Plug-in Hybrid Concept

Détroit 2012 : Volvo XC60 Plug-in Hybrid Concept

55
4
PARTAGER

Le premier véhicule hybride plug-in de Volvo sera prochainement commercialisé en Europe. Doté d’un moteur diesel il est peu adapté aux Etats-Unis. Pour ce marché, un XC60 avec moteur essence semble paré à prendre la route…

Avec son architecture hybride dotée d’un moteur thermique pour les roues avant et d’un moteur électrique pour les roues arrière, Volvo peu adapter son offre de façon relativement souple. Ainsi, après la V60 hybride plug-in diesel pour l’Europe, un XC60 hybride plug-in avec moteur essence semble se rapprocher pour le marché américain. C’est du moins ce que l’on peut imaginer de façon réaliste avec la présentation de ce « concept » au salon de Détroit.

L’architecture hybride est donc strictement identique à celle de la V60 : moteur thermique à l’avant, moteur électrique pour les roues arrière, batterie lithium-ion 12 kWh au fond du coffre. Les deux véhicules partagent d’ailleurs leur plateforme… Une exception notable : le compartiment moteur abrite ici un 4 cylindres turbo à injection directe essence, et non plus un 5 cylindres turbo diesel. Volvo annonce la puissance de son moteur électrique à 70 ch et 200 Nm.

Le moteur 4 cylindres de 2 litres appartient à la nouvelle famille de blocs modulaires VEA (Volvo Environmental Architecture) en cours de développement. Il développe ici 280 ch et 380 Nm de couple. Il est en outre doté d’un système ISG (Integrated Starter Generator) connecté au vilebrequin et qui peut non seulement faire démarrer le moteur, mais aussi lui apporter un supplément de 45 ch lors des accélérations. Avec une puissance cumulée de 350 ch, le concept se permet d’ailleurs d’arborer un logo T8, montrant ainsi symboliquement ses performances supérieures à celle du T6…

On retrouve ici les possibilités annoncées pour la V60 : roulage en mode électrique (56 km d’autonomie), thermique ou les deux (avec dans ce 4 roues motrices) via 3 modes Pure / Hybrid / Power, possibilité de forcer à économiser l’énergie électrique pour une utilisation ultérieure (approche connue d’une zone réservée aux véhicules électriques par exemple)… La consommation est ici annoncée à 2,3 l/100 km, ce qui correspond à 53 g/km pour les émissions de CO2. Ceci en cycle d’homologation européen NEDC mixte.

Pour l’effet concept, le XC60 adopte une livrée blanche avec des éclairages bleutés, ainsi qu’un bouclier intégrant des échappements spécifiques. A bord, le bleu est aussi au rendez-vous pour la sellerie et la planche de bord. L’instrumentation éclairée en bleu, vert ou rouge fait écho au mode choisi : Pure (électrique seul), Hybrid (fonctionnement normal), ou Power (mettant logiquement l’accent sur la puissance).

2012_Volvo_XC60_PHEV-Concept_012012_Volvo_XC60_PHEV-Concept_022012_Volvo_XC60_PHEV-Concept_032012_Volvo_XC60_PHEV-Concept_052012_Volvo_XC60_PHEV-Concept_042012_Volvo_XC60_PHEV-Concept_072012_Volvo_XC60_PHEV-Concept_102012_Volvo_XC60_PHEV-Concept_082012_Volvo_XC60_PHEV-Concept_162012_Volvo_XC60_PHEV-Concept_13

Source : Volvo

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Détroit 2012 : Volvo XC60 Plug-in Hybrid Concept"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

Voilà l’avantage de ce choix adopté par PSA et Volvo (et surement d’autres). Ça permet une souplesse incomparable dans le développement de l’hybride dans la gamme. On peut mettre n’importe quel moteur à l’avant, avec (presque) n’importe quelle boite de vitesse.

Et à quelques adaptations près, ce train arrière électrique peut être monté sur n’importe quel autre véhicule. C’est (presque) aussi simple que de prendre l’option frein arrière à disque au lieu du tambour que de prendre l’option train arrière électrique au lieu d’un train arrière classique

Raph
Invité

Je dirais pas que c’est compliquer étant donner que c’est la meme plate forme, mais c’est un peu vite oublier qu’il faut étudier la resistance aux crash en fonction de la voiture.

Taper le tout tel quel dans un SUV sans étudier longuement le comportement différent du SUV par rapport a la berline….

C’est pas super compliquer , mais non, c’est pas aussi evident que de mettre des freins a disque a la place de tambours.

Verslefutur
Invité

Bravo à Volvo pour ce succès, technologie sur laquelle se casse les dents PSA.

L’hybride diesel (non plug-ing) promis par PSA depuis 2003, connait encore un retard de commercialisation, pour des problèmes de fiabilité.

wizz
Membre
PSA vend 1/3 de sa production en France, et un autre 1/3 dans le reste de l’Europe, et le dernier 1/3 dans le reste du monde « non riche » -dans ce dernier 1/3 du reste du monde non riche, ça ne se vend pas en diesel, ni des voitures chères -donc 2/3 des ventes de PSA se fait en Europe, zone très mazouteuse. Et dans cette zone, PSA est un constructeur généraliste basique dont la clientèle compte ses sous avant de faire le chèque. Comme fabriquer une voiture turbo diesel coute déjà cher, et que les batteries et la partie hybride… Lire la suite >>
wpDiscuz