Accueil Constructeurs Carlos Ghosn : des prévisions « du gris au noir »

Carlos Ghosn : des prévisions « du gris au noir »

126
17
PARTAGER

Dans le magazine des salariés Renault, Carlos Ghosn – président directeur général du groupe – fait le point sur la situation de l’entreprise un an après le lancement du programme Renault 2016 – Drive The Change. Et on ne peut pas dire que Ghosn se laisse emporter par le positivisme !

« La baisse des commandes en Europe, qui a débuté fin octobre, laisse préfigurer une année difficile pour le marché européen », lance-t-il. « Personne aujourd’hui n’envisage sa croissance pour 2012. Les prévisions varient du gris au noir. Certains prévoient une décroissance à deux chiffres. Nous considérons, comme beaucoup, plus probable une baisse entre le gris clair et le gris foncé, de 3 % en Europe et 6% en France. »

« Ma responsabilité est d’y préparer l’entreprise », continue-t-il. « Pour 2012, nous devons stabiliser nos coûts fixes et améliorer la rentabilité de nos ventes. Aucun arrêt ou report des investissements n’est prévu à ce stade – ce qui ne nous empêche pas de continuer d’être vigilants. »

Pour rappel, Renault a vendu 2,72 millions de véhicules dans le monde dont 687 000 voitures en France.

Et aussi :
Le cap des 8 millions au crédit de l’Alliance Renault/Nissan/AvtoVaz ?

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Carlos Ghosn : des prévisions « du gris au noir »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ZISSOU
Invité

Je croyais que leurs voitures allaient avoir le charme de laetitia Casta et que ça résolverait tous les problèmes.

ludger
Invité

Ah ça ils vont avoir du mal à vendre leurs voitures cette année Renault…

A part des autos reliftées ici et la, et la gamme électrique d’ici 6 mois, face aux nouveautés de la concurrence, dur de se démarquer…

C6
Invité

Il faut avoir de la boue dans les yeux pour ne pas comprendre que la hausse des matières premières associée a la perte des AAA par la France et plusieurs autres pays européens aura des conséquences. Et, évidement pas que pour Renault.

leelabradaauto
Invité
Un patron qui fait de telles déclarations: les ouvriers ont envie de le « foutre à la porte ». Pourtant, il dit tellement vrai. Dans la conjoncture politicienne qui n’a pas appris aux gens à conduire, mais plutôt l’inverse, dans la culpabilisation totale des conducteurs, le chiffre des victime de la route ne va pas baisser, et pour d’autres raisons que celle dite ci-avant, mais je songe vraiment que les consommateurs ont une envie très matérialisée de se « foutre en grève » de la bagnole, ne plus en acheter, et ça : ça ferait du bien aux politiciens qui ont la berlue, mais… Lire la suite >>
beniot9888
Invité
A mon avis, si, on peut les blâmer. Et Ghosn en particulier. Car Renault vendrait des voitures, si il en faisait qui plaisaient au client. Sans être obligé de faire d’énormes ristournes. Mais Renault fait des voitures inadaptées. – Beaucoup trop décriées esthétiquement. – Pas (plus) innovantes – Globalement bonnes mais sans atout particulier (sans « USP » comme on dit). Ou alors, avec des USP mal choisis. Quand on fait une berline quelconque coté look, à quoi bon lui donner un châssis exceptionnellement sportif ? – Et qui en plus perdent leurs atout au fur et à mesure. Comme le compromis… Lire la suite >>
C6
Invité

Renault (et ses filiale/associés) est devenu le troisième mondial.

Venir ici, alors qu’on est rien, dire que Renault ne vend pas de voitures parce que elle ne plaisent pas a tel ou tel ou qu’elles ne sont pas assez fiables alors qu’elles ne sont battues sur ce points que par BMW/Merco/Audi, c’est idiot…

Mamadou Dupont
Invité

« A mon avis, si, on peut les blâmer. Et Ghosn en particulier. Car Renault vendrait des voitures, si il en faisait qui plaisaient au client »

Renault n’ayant jamais autant vendu de voitures (malgré la crise sur son marché national), cela veut donc dire que ses voitures plaisent et que Ghosn est un grand manager (pas vraiment un scoop).

beniot9888
Invité
Mais Renault ne progresse pas ! Le groupe Renault progresse. Bref, Dacia progresse. Et forcément, après avoir racheté Lada et Avtovaz, le volume global progresse. Et je ne dis pas que Renault n’est pas fiable, mais qu’ils ont une image médiocre sur ce sujet. Si Renault (la marque, pas le groupe) a une si bonne gamme, comment expliquer que sur le marché anglais, ils ont pris la décision de ne plus importer quoi que ce soit de plus gros qu’une Megane ? Curieux de la part d’une marque à la gamme si séduisante ! Car non, une bonne partie de… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

Je rajouterais une chose :
Combien de personnes connaissez vous qui aient acheté une Laguna III ? Un Espace IV (il y a moins de 5 ans, bien sur) ? Une Latitude ? Un Koléos ?
Ce que les gens ont acheté, ce sont des Clio Alizé avec la clim à 9000 euros, des Modus « .com », du Scénic DCi à 18000 euros…

Pour vendre, Renault est obligé de brader.

Membre
@ beniot9888 : est-ce vraiment un problème de produits pas adaptés aux goût des acheteurs dû a un design raté ? Pour moi, la gamme Renault a plus de cachet que la gamme VW (design plat, intégration hideuses des feux diurnes, prix déplacés …), et pourtant VW vends, pas Renault ! Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui le design ne compte pas forcément plus qu’autre chose (sinon Citroen vendrait plus que Renault, vu leur design réussi … et pourtant, Citroen est le troisième français, derrière Renault puis Peugeot, cherchez l’erreur ?) mais l’image de marque. Une marque avec un bonne image de… Lire la suite >>
beniot9888
Invité
Je suis plutôt d’accord avec ton analyse concernant l’image de marque. Et d’accord avec le fait que Renault doit s’en reconstruire une. Mais je ne suis pas du tout convaincu par les méthodes utilisées par le groupe, qui me paraissent insuffisantes. Pour séduire de nouveau la clientèle, il leur faudra non seulement effacer les mauvais souvenirs, mais aussi redonner envie. Pas seulement ne pas repousser. Je pense que la future gamme Renault V.E. (excepté Twizy, auquel je ne crois pas) a du potentiel pour ça. Mais les Renault de ces dernières années, non. Parce qu’elles ont été jugées plutôt moches… Lire la suite >>
Membre

Petite précision concernant les ventes du groupe : par marque, Renault est en hausse de 6,8% à 2,26 millions d’unités, Dacia en baisse de 1,8% à 343 000 unités et RSM (Samsung) en baisse de 27% à 118 000 unités. Donc quand j’ai entendu que els venets de la marque Renault en progressaient pas et que si le groupe progressait c’était grâce aux autres marques … raté, c’est le contraire qu’il se passe dans les faits. Source :

http://www.autoactu.com/doc/12105RENAULT_12_MOIS_2011_VENTES_VP_VUL_MONDE.pdf

Membre
Concernant ton avis : – si le modèle qu’est la twizzy n’est pas bon, pourquoi tous les constructeurs qui veulent faire de l’electrique en ont propsoés des équivalents lors des derneirs salons (rappelles toi les Opel RAK e, Audi Urban ou encore Volkswagen NILS) ? – pourquoi les modèles actuels sont-ils si d’une telle banalité ? Ou plutôt pour y répondre comment les modèles Renault se sont-ils vendus lorsqu’ils ont essayé de faire atypique (Vel Satis, Avantime, et plus récemment Kangoo BeBop et Wind) ? Quand l’excentricité stylistique est synonyme d’échec commercial (malgré le fait que techniquement parlant les véhicules… Lire la suite >>
bbrzep
Invité
@leelabradaauto Je ne suis pas d’accord avec vous en ce qui concerne les victimes de la route, la mortalité baisse de façon constante de 1970. Pour le reste on a les politiques qu’on mérite, c’est trop facile de dire ça va pas je pense qu’il faut se mobiliser, un point c’est tout. Il ne suffit pas de voter une fois tous les 5 ans pour une bell gueule ou un/une beau/belle médiatisé(e) en changeant d’avis au gré du vent ! Les responsables politiques ont toujours suivi le peuple quand celui-ci se bougent le cul, ce qui est loin d’être le… Lire la suite >>
SB69
Invité
Malgré la récession du marché automobile européen, les ventes de certains constructeurs ont vraiment progressé. Les chiffres annoncés par le groupe VAG ou BMW le démontrent. En réalité, le plan produit de Renault démontre qu’il est une catastrophe pour sa marque principale sur le vieux continent ! En brouillant les identités des constructeurs au niveau mondial, je ne suis pas sûr que le groupe, encore dirigé par Ghosn, ne mesure pas bientôt les conséquences de cette stratégie. Quant à l’annonce du maintien de la production du haut de gamme en France, on serait rassuré si Renault était crédible à ce… Lire la suite >>
wpDiscuz