Accueil Actualités Entreprise Lotus bientôt en vente (le retour) ?

Lotus bientôt en vente (le retour) ?

32
4
PARTAGER

La vente de Lotus, c’est un des serpents de mer de l’industrie. La revoilà qui pointe à la surface, alors que la pression monte sur Proton lui même en voie de privatisation.

Le raisonnement qui prévaut est que si Proton passe sous le contrôle d’investisseurs privés, dont le plus plausible est la société malaisienne DRB-Hicom, le nouveau propriétaire devra trouver de l’argent pour remettre Proton, en perte de vitesse sur son marché, dans la course. Et la façon la plus évidente de générer cet argent est la vente de Lotus dont les analystes locaux doutent qu’il y ait un intérêt pour Proton à garder le constructeur anglais dans son giron. Les possibilités de collaboration technique espérées lors du rachat de Lotus par Proton ne se sont pas matérialisées et les deux constructeurs restent dans des univers différents. Qui plus est, Lotus, dont les ventes en 2011 sont en baisse de 24%, pèse sur les comptes de Proton et continuera de le faire au moins deux ans, si l’on veut bien croire le retour à l’équilibre promis par Dany Bahar pour 2014.

Pour l’heure, le plan Bahar veut que Lotus continue d’investir lourdement, 500 millions de livres supplémentaires selon Autocar, avant que les nouveaux modèles puissent espérer générer des bénéfices. Si Lotus perd la caution de Proton, il est probable que le robinet à crédit se fermera aussitôt, laissant le constructeur anglais dans une situation critique.

Les paris sont donc ouverts sur les repreneurs potentiels de Lotus et leurs intentions par rapport au repositionnement en cours, si tant est que la rumeur ne soit pas une fois de plus démentie par Proton, pour revenir dans un mois…

Source : Bloomberg, Autocar

Lire également:
Dany Bahar rempile pour 4 ans chez Lotus

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Lotus bientôt en vente (le retour) ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
frederic.E
Invité
Sans oublier qu’au départ de tout il y a le désengagement de l’état malaisien dans Proton. la com people et la gamme pharaonique de Bahar n’auront servi à rien quand on voit que Lotus va avoir livré en 2011 environ 1350-1375 autos contre plus de 1710 en 2010. la séparation d’avec Proton pourrait aussi signer la fin de l’Ethos, mais aussi de bon nombre de programmes dont celui des moteurs V8 (et peut être V6) qui ne semblent pas au top si l’on se fie à ce qui se dit depuis qq semaines. Genii Capital serait sur les rangs ?… Lire la suite >>
r.burns
Membre

On est bien d’accord l’expérience Bahar n’est pas concluante
Mais est-ce que c’est la faute de Bahar si Lotus est obligé de vendre en 2012 une voiture qui remonte à 1997 ?
Bahar a tout à fait raison d’aller de l’avant mais visiblement les autres décideurs de cette marque font du statu quo une religion
Donc mêmes causes mêmes effets, ça promet pour la suite

Tibo35
Membre
Bahar est là depuis 2ans…4 concepts, et une communication un peu floue entre bling-bling et retour sur le « light is right » et les formules sportives…mais toujours rien à l’horizon. Bahar voulait arrêter l’Elise mais sa remplaçante n’est pas là. Et quand il a vu que Fernandes était prêt à racheter les droits pour Caterham il a eu comme un doute. Quand on voit les ventes de vraies sportives chez Ferrari, Porsche (pas de Cayenne ou Panamera) ou d’autres on peut se dire que Lotus ne s’en sort pas trop mal. Si Proton se décide à se séparer de Lotus, la… Lire la suite >>
wpDiscuz