Accueil F1 F1: Williams au coeur de toutes les rumeurs

F1: Williams au coeur de toutes les rumeurs

48
7
PARTAGER

Si les pilotes des 4 premières écuries du championnat du monde sont connues (et conservées) depuis plusieurs semaines il n’en va pas de même pour les « seconds couteaux ». Parmi ceux là, Williams F1 -pas l’équipe la moins prestigieuse- est au centre de toutes les discussions du moment dans les paddocks.

Après avoir annoncé en mai, le départ de certains cadres dont l’emblématique Patrick Head et la venue de certains ingénieurs prestigieux tels que Mike Coughlan pour la saison 2012, l’écurie de Sir Franck Williams annonçait en juillet avoir signé un contrat de fourniture moteur avec Renault. La paire symbole de domination de la Formule1 des années 90 -5 titres de champion du monde et 3 2èmes places en 10 ans- ainsi reformée alimente depuis les plus folles rumeurs pour la saison prochaine.

Une rumeur tenace depuis la fin de l’été est la signature du champion du monde Kimi Raïkkonen qui ferait alors son grand retour en Formule1 2 ans après son éviction de la scuderia Ferrari et ses tentatives infructueuses en WRC ou en Nascar. L’annonce devait être faite en marge du grand prix d’Inde, mais aucune confirmation ou infirmation n’est venue de Grove ce qui n’a fait que relancer les spéculations sur la paire de pilotes titulaires pour l’an prochain.

Le divorce avec Rubens Barrichello visiblement définitif, les bruits de paddocks semblaient jusqu’alors converger vers une paire constituée de Pastor Maldonado et de Kimi Raïkkonen. Oui mais…le pilote finlandais n’est pas de ceux à piloter pour la gloire, ce qu’il a prouvé ces deux dernières années en refusant des offres d’écuries de deuxième partie de grille et tout le monde sait que le budget de Sir Franck Williams n’est pas extensible.

Il semble donc que les discussions achoppent depuis des semaines sur les clauses financières du contrat. Kimi, magnanime aurait alors proposé de racheter 20% de l’écurie en compensation d’un salaire « symbolique ». Le problème est que Williams et son associé Patrick Head ne voient pas d’un bon oeil la venue d’un nouveau co-propriétaire de leur « bébé ». La cause semblait alors entendue et Williams de se remettre en chasse d’un deuxième pilote pour épauler Maldonado indéboulonnable grâce à son parrainage par la PDVSA, compagnie pétrolière vénézuélienne.

En effet, la PDVSA, en échange de 20 millions d’euro par an pendant 4ans, pousse Pastor Maldonado dans le baquet de la Williams. Dernier rebondissement, à prendre avec les conditionnels de rigueur, la PDVSA ferait l’objet d’une enquête parlementaire vénézuélienne sur ce parrainage. S’il venait à être déclaré illégal (forte probabilité), sir Franck Williams pourrait alors voir non seulement s’envoler les millions promis, mais également devoir rembourser les 20 millions déjà acquis pour l’année 2011 plaçant alors l’écurie dans une fâcheuse posture financière et évinçant quasiment à coup sur Pastor Maldonado.

L’offre de Raïkkonen ne semble alors plus du tout inenvisageable et il se murmure que les négociations ont abouties. L’annonce des pilotes doit avoir lieu en ouverture du Grand Prix du Brésil, dernière épreuve de la saison. Reste à savoir qui viendrait épauler Raïkkonen. Son compatriote finlandais Valterri Bottas, champion de GP3 en titre a particulièrement bien tourné lors des deux premières journées des « Rookie Days » à Abu Dhabi. Williams allignera-t-il alors une paire finlandaise l’an prochain ou pourrait-on assister encore à un nouveau rebondissement avec le retour en grâce de Barrichello?

Si le retour du Finlandais se confirmait, on aurait alors 6 champions du monde sur les grilles des grands-prix.

Lire également: De la Rosa chez HRT en 2012

source: italiaracing
photo: site officiel

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "F1: Williams au coeur de toutes les rumeurs"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
DarkKane
Invité

Frank Williams et Patrick Head devraient accepter l’offre de Kimi car le finlandais est jeune et pourrait être une porte de sortie humble et de belle facture pour la paire anglaise qui affiche de sacrées années au compteur.
Concernant le second volant, tout dépend de la stratégie affichée par l’écurie : Soit un pilote payant, soit un jeune talentueux. Le mieux serait un mix entre les deux pour épaulais le finlandais volant.

cycledelic
Membre

Williams se meurt à petit feu… même dans l’hypothèse où Kimi revient, il a un bon coup de volant, un excellent même, mais il semble qu’il lui manque un certain talent de metteur au point. Bref, je ne vois pas bien où tout cela pourrait mener!

r.burns
Membre

C’est trop facile d’enterrer cette écurie avec des formules toutes faites (j’allais dire journalistiques) alors que derrière il y a des centaines de salariés qui donnent leur maximum, il suffit de quelques détails pour que l’osmose se fasse entre les ingés, l’auto, les pilotes, et ce sera reparti

cycledelic
Membre

C’est un précepte que vous auriez peut-être pu appliquer lors de votre commentaire sur la Fiat 500 😉
Il y a aussi des centaines de personnes impliquées dans le développement et la commercialisation de cette voiture qui donnent leur maximum…

r.burns
Membre

Ta critique eut été recevable si effectivement c’était le cas, mais, ça ne l’est pas 😉 ou alors tu me diras en quoi dire que la fiat 500 n’est pas la voiture du siècle serait une critique gratuite et infondée…

Tibo35
Membre

Depuis 2005 quel est le palmarès de Williams?

1 pole miraculeuse l’an dernier avec Hulkenberg (remercié depuis) et plus une seule victoire depuis le 24 octobre 2004 et un certain Montoya gagnant au Brésil (7ans sans victoire!!!).
Williams boit le calice jusqu’à la lie cette année avec 4 points marqués (en 3 résultats).

Si cela ne s’appelle pas être sur le déclin ou mourir à petit feu je ne vois pas ce que c’est.
Donc la remarque de Cycledelic n’était ni gratuite ni infondée non plus 😉

Lux
Invité

Je pense surtout que lui donner une participation au capital de l’écurie est un moyen de s’assurer sa motivation. Car autrement je crains qu’il ne se contente que du service minimum, comme lors de sa dernière année chez Ferrari.

wpDiscuz