Accueil F1 F1: Montezemolo exclut tout changement de pilote pour 2012

F1: Montezemolo exclut tout changement de pilote pour 2012

30
8
PARTAGER

Ces derniers jours, des rumeurs faisaient état de contacts entre Nico Rosberg et la Scuderia Ferrari avec un contrat pour 2012 à la clé en remplacement de Felipe Massa. Après le démenti publié par le pilote Mercedes, l’éventualité de voir le jeune Allemand piloter une monoplace rouge l’an prochain semble désormais réduite à néant si l’on en croit les dernières déclarations de Luca di Montezemolo.

Selon la Repubblica, le Président de la firme au cheval cabré a déclaré à l’occasion des finales mondiales de Ferrari au Mugello que Fernando Alonso et Felipe Massa formeraient encore le duo de pilotes de l’équipe en 2012. « Je suis désolé pour vous, mais il n’y aura pas de changement parmi nos pilotes » a-t-il répondu aux journalistes qui l’interrogeaient sur l’éventuelle éviction de Felipe Massa malgré son contrat qui court jusqu’à fin 2012. En revanche rien n’est acquis pour le Brésilien au-delà de la prochaine saison et compte tenu de ses actuelles prestations, il lui faudra sérieusement réhausser son niveau de jeu s’il veut être préféré à Sergio Pérez ou Nico Rosberg qui tiennent actuellement la corde pour 2013.

Après cette mise au point on ne peut plus claire, Luca di Montezemolo a une nouvelle fois brandi la menace de quitter la F1 si les règlements n’évoluaient pas dans le sens des revendications portées par la Scuderia.

Il reproche notamment à la discipline d’être devenu un championnat d’ingénieurs aérodynamiciens tant ce paramètre a d’importance dans la performance d’une monoplace. Par ailleurs il déplore l’interdiction des essais privés en cours de saison qui privent notamment les jeunes pilotes de la Ferrari Driver Academy de roulage. Enfin il a réaffirmé son souhait de pouvoir engager une troisième voiture ce qui permettrait d’offrir un plateau nettement plus compétitif aux spectateurs.

Luca di Montezemolo a conclu son allocution en rappelant que Ferrari était un constructeur et non pas un simple sponsor comme peut l’être Red Bull et que son engagement en F1 ne peut se faire que s’il permet des transferts de technologie vers ses voitures de série. Cela signifie que, selon lui, la Formule 1 doit rester un laboratoire de la haute technologie en dépit des mesures de réduction des coûts engagées depuis plusieurs années.

Crédit photo: Ferrari

A lire également:

F1 : Adieu Lotus, Lotus et Virgin, bonjour Lotus, Caterham et Marussia

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "F1: Montezemolo exclut tout changement de pilote pour 2012"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
cycledelic
Membre

Plutôt que de songer à remplacer les pilotes, Ferrari doit surtout se concentrer sur les performances de la voiture… les ingénieurs en charge de l’aérodynamique étant directement pointés du doigt dans cette déclaration, il semble que Ferrari sait où « le mal » est!!

Tibo35
Membre
Paradoxalement, la mesure qui consistait à figer une partie des ailerons et à réduire leur influence, en les mettant plus haut pour l’arrière, avec un grand « plat » pour l’avant, etc a fait que l’aéro globale de la voiture a pris un poids considérable. La RBR est connue pour être celle qui génère le plus d’appui seule (sans aileron) et vu que les essais en cours de saison sont limités, les écuries ne peuvent pas tenter de rectifier le tir. Personnellement je suis pour une formule toute simple copiée des ligues nord-américaines. On fixe en début de saison un budget global,… Lire la suite >>
wizz
Membre
Dans un système clos, oui peut être. Mais pas dans un système ouvert, communicant avec d’autres secteurs. Parce que certains couts pourraient être « externalisés » et sortir de la comptabilité. Par exemple, Ferrari F1 ou Mercedes F1 n’est pas une entité indépendante. Il est du ressort du groupe Fiat ou du groupe Mercedes. Par exemple, comment alors vérifier le nombre d’heures passé sur un super ordinateur pour la simulation des différentes solutions. Supposons que les ingénieurs émettent 10 hypothèses à vérifier par calcul simulation qui nécessitent 100 heures pour un cout total de 10 millions € -l’équipe Cycledelic F1 ne possède… Lire la suite >>
Tibo35
Membre
Sauf que le système actuel montre ses limites et les écuries « mal parties » ne progressent pas durant la saison. Le seul système « juste » serait d’avoir une formule monotype mais là on perd l’esprit de la F1. Le système actuel permet déjà ce que tu décris. A savoir que Ferrari ou autre peuvent très bien avoir des programmes d’études « pour la grande série » (mon oeil) qu’ils réutilisent en F1. Pour le prix, la F1 fait déjà cela pour les moteurs. A savoir que si une écurie achète à Mercedes, Renault ou autre les prix sont à peu près les mêmes. Rien… Lire la suite >>
wizz
Membre

Je sais bien que c’est posible dès maintenant avec le règlement actuel, et ça se fait déjà. Et donc si on met le règlement du budget limite, alors ça se fera via les voies détournées. Ce sera du faux cul, langue de bois, exactement comme à l’époque de l’interdiction du anti patinage, que les écuries contournent par l’installation d’un système permettant de limiter l’emballement du moteur pour le préserver

Bref, on ne pourra pas limiter par le budget dans un système ouvert (sauf si les écuries ne sont que des indépendants….et encore)

cycledelic
Membre
Je rejoins tout de même Ferrari sur la limitation des essais privés. On le voit avec le retour de Schumacher qui n’a été que l’ombre de lui-même, Grosjean qui a « gaspillé » sa chance et les évolutions sont relativement limitées (dans le sens où c’est du quitte ou double le vendredi) les évolutions sur la voiture au cours de la saison. Mais c’est aussi ce qui a permis à Brawn de pondre une super voiture à l’époque. Bon, maintenant, c’est aussi un moyen de développer les outils de calculs et d’arriver à en faire des outils plus prédictifs, qui ont donc… Lire la suite >>
LOLILOL
Invité

@wizz

KOM JE BOI MON THAY EN LISAN TON PAVAY :hap:

Zak
Invité

Ferrari va quitter la F-1 ! Pff, toujours la même rengaine, il faut changer de disque M. Montezemolo.

Depuis les retraits des grands constructeurs (BMW, Honda, Renault et Toyota) la F-1 n’a plus de sens en qualité de laboratoire de haute technologie et la règlementation 2014 n’y changera rien.

L’avenir pour les constructeurs et la haute technologie c’est les 24h du Mans et le WEC avec l’arrivée de Toyota en 2012 et de Porsche en 2014. Audi et Peugeot ne resteront pas les bras croisés. Ces nouvelles technologies hybrides essence et hybrides diesel apporteront un retour direct sur les voitures de série.

wpDiscuz