Accueil F1 F1: Les chiffres Pirelli de la saison 2011

F1: Les chiffres Pirelli de la saison 2011

61
1
PARTAGER

La saison 2011 de F1 vient tout juste de s’achever à Interlagos et pour son retour dans la discipline après vingt ans d’absence, le manufacturier Pirelli nous livre son bilan de l’année en quelques chiffres marquants.

Au cours des 19 Grands Prix qu’a compté cette saison, les 12 équipes engagées dans le championnat ont eu à leur disposition un total de 24.000 pneus pour le sec et 4.600 pour le mouillé parmi lesquels 21.100 slicks et 2.900 pneus pluie furent utilisés en piste. A ce total il faut également ajouter les 6.000 pneus produits pour les tests. Empilés les uns sur les autres, cela représenterait une colonne de gomme de plus de 12 kilomètres de haut.

La durée de vie des pneus Pirelli a été l’une des clés de la saison, plus particulièrement lors des premières manches où nombre de pilotes se sont plaints des innombrables boules de gommes (ou marbles en anglais) qui jonchaient les pistes en fin de course. Pirelli a estimé la masse totale de gomme déposée sur les circuits en 2011 à 10,2 tonnes alors que chaque pneu sec a parcouru en moyenne 120 kilomètres.

Pour autant, chaque piste ne sollicite pas les gommes de la même manière. Ainsi, les circuits exerçant le plus d’énergie sur le pneu au kilomètre (latérale, au freinage, besoins en traction, etc…) ont été Barcelone et Suzuka. A l’opposé, le très rapide autodrome de Monza fût le moins exigeant de ce point de vue là même si Sergio Pérez sur sa Sauber y enregistra la plus haute vitesse de pointe de la saison avec 349,2 km/h. Quant à la plus longue charge d’énergie reçue sur le pneu, c’est du côté du terrifiant virage 8 d’Istanbul qu’il faut aller la chercher.

La forte dégradation des gommes italiennes voulue par le règlement a provoqué un nombre important d’arrêts aux stands. Pirelli en a comptabilisé 1111 dont 22 « Drive Through » et 4 « stop and go ». Le Grand prix de Hongrie en a nécessité 88 (dont 3 DriveThrough) contre 35 seulement à Monza. L’arrêt le plus rapide a été réalisé par l’équipe Mercedes GP en Chine avec pas plus de 2″82 secondes pour remplacer les quatre roues en course.

Pour en terminer avec la compétition proprement dite, on retiendra que la saison 2011 a été la plus riche en dépassements de l’histoire avec un total de 1120 manoeuvres réussies dont 126 sur le seul Grand Prix de Turquie ou 125 sous le déluge de Montréal.

En terme de logistique, fournir les pneus du plateau de F1 nécessite 12 camions pour les courses européennes soit un total de 925.326 kilomètres parcourus. L’hospitalité Pirelli F1 a pour sa part servi 28.612 repas et 43.250 cafés à ses 52 salariés présents sur les courses et à ses innombrables invités. Cela représente 1,2 tonnes de pâtes cuisinées par le chef Pirelli !

A lire également:

Entretien F1 : Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport, répond aux questions du blog auto

F1 Interlagos 2011: Webber sauve sa saison

Source / Crédit photo: Pirelli

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "F1: Les chiffres Pirelli de la saison 2011"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Cévennes
Membre

En parlant de F1 je viens de voir que Raikkonen revenait avec LRGP…..très mauvaise nouvelle pour Grosjean me semble t’il….

wpDiscuz