Accueil Actualités Entreprise Renault s’associe avec la CNR pour de l’électricité verte

Renault s’associe avec la CNR pour de l’électricité verte

66
3
PARTAGER

Faire le plein d’électricité verte : voici le leitmotiv de Renault et de la CNR (Compagnie Nationale du Rhône) qui viennent de signer un partenariat allant dans ce sens. De quoi rouler encore plus vert que vert (même si, c’est vrai, du puits à la roue, une auto n’est pas pour l’heure 100 % verte).

Trois ambitions majeures guident Renault et la CNR dans la signature de cet accord.  Ainsi les deux acteurs annoncent une offre de recharge spécifique puisque permettant aux utilisateurs de faire le plein avec de l’électricité 100 % verte (la CNR est le premier producteur hexagonal d’énergie renouvelable via des centrales hydraulique sur le Rhône mais aussi des centrales photovoltaïques et parcs éoliens). Aucune information n’est publiée quant au démarrage, modalités précises ou tarif.

Deuxièmement, ceci ouvre la porte à « des opportunités d’utilisation des batteries des véhicules électriques Renault en fin de vie automobile, comme moyen complémentaire de stockage d’énergie par la CNR« . Mais ceci ne sera pas visible avant plusieurs années.

Enfin, cet accord entend se traduire par « des offres de fourniture d’électricité « verte » par la CNR sur les sites de production de Renault » sans données complémentaires pour l’heure.

Ci-dessous quelques données supplémentaires fournies par la CNR sur son offre Move In Pure.

« La CNR a créé l’offre Move in PureTM qui a la triple particularité de permettre à la fois la gestion à distance de la recharge des véhicules électriques, d’assurer à l’utilisateur la fourniture d’une énergie issue de la production hydraulique, éolienne et photovoltaïque de la Compagnie et de ne pas perturber l’équilibre du Réseau de Transport Electrique. Le propre de Move In PureTM est d’utiliser notamment la partie aléatoire de la production de la compagnie pour la stocker dans les batteries des véhicules électriques à travers un système de pilotage à distance« .

A lire également. EV Ready : l’infrastructure de recharge rassemble plusieurs constructeurs.

A voir également. Galerie Fluence ZE live au Mondial de Paris.

Renault Fluence Z.E (2)Renault Fluence Z.E (1)Renault Fluence Z.E (3)renault-fluence-z.e-5-renault-fluence-z.e-7-renault-fluence-z.e-4-renault-fluence-z.e-6-renault-fluence-z.e-8-Renault Fluence Z.E (3)renault-fluence-z.e-9-

Source : Renault.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Renault s’associe avec la CNR pour de l’électricité verte"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mamadou Dupont
Invité

« Utilisation des batteries des véhicules électriques Renault en fin de vie automobile, comme moyen complémentaire de stockage d’énergie »

En effet, Renault tablant sur une amélioration constante des batteries destinées aux VE, a décidé de ne pas les vendre mais de les louer. Il est le seul constructeur à concevoir un changement rapide de ces batteries, quelques minutes pour tout le pack dans une station.

Les stations rechargent le pack en attente d’une nouvelle utilisation.

Le recyclage des vieux packs impropres aux VE était un pb. pour lequel Renault semble avoir trouver une solution !

jules
Invité

Ca va leur servir à quoi des batteries nazes à CNR ?

Tibo35
Membre

@jules: les batteries ne sont pas « nazes » mais plus suffisantes pour une utilisation automobile…mettons 50% de leur capacité maximale.

L’un des soucis des énergies propres est le stockage de l’énergie. En effet que ce soit le vent, le soleil, ou l’eau par exemple, on ne les stocke pas (un peu moins vrai pour l’eau avec les barrages).
En rachetant les « vieux » packs de batteries la CNR va pouvoir stocker l’énergie lors de creux de demande et la restituer lors de pic.

wpDiscuz