Accueil Actualités Entreprise Mobilité électrique : nouvel accord en Italie pour l’Alliance Renault/Nissan

Mobilité électrique : nouvel accord en Italie pour l’Alliance Renault/Nissan

54
1
PARTAGER

C’est via l’entremise d’un très laconique communiqué de presse que l’Alliance Renault/Nissan annonce la signature d’un nouvel accord portant sur le large thème de la mobilité électrique. Après une annonce globalement similaire en Turquie, c’est cette fois en Italie qu’il faut localiser ce nouveau partenariat.

Plus concrètement, l’Alliance Renault/Nissan annonce donc avoir signé un accord avec le groupe ENI l’un des acteurs majeurs en Italie dans le domaine énergétique.

Cet accord porte sur différents points comme le développement d’offres commerciales ou le système de recharge quickdrop. « Cet accord prévoit des études conjointes sur le véhicule électrique, notamment sur le rôle des stations services dans leurs activités de recharge ou encore le business model favorisant les activités liées au recharge« , conclut et complète le constructeur au Losange.

Rappelons en complément que le blog Renault ZE continue d’être actualisé par le constructeur et un compte-à-rebours avant ce que la marque annonce comme « la révolution électrique ». Ce blog est à découvrir en passant par ce lien.

A lire également. VE : Renault signe un nouvel accord en Turquie et La Renault Fluence ZE en détails.

A voir également. Galerie Renault Fluence ZE live au Mondial de Paris 2010.

Renault Fluence Z.E (2)Renault Fluence Z.E (1)Renault Fluence Z.E (3)renault-fluence-z.e-5-renault-fluence-z.e-7-renault-fluence-z.e-4-renault-fluence-z.e-6-Renault Fluence Z.E (1)renault-fluence-z.e-8-renault-fluence-z.e-9-

Source : Renault.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Mobilité électrique : nouvel accord en Italie pour l’Alliance Renault/Nissan"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mamadou Dupont
Invité

On a du mal a comprendre ce que tous ces contrats signé par Renault représentent quand ils sont pris dans leur totalité.

Renault est-il en train de « tisser » petit bout par petit bout la toile du système de recharge rapide dans les stations services européennes ?

Le but est-il de mettre les concurrents face à la situation établie techniquement qui les obligera a payer une licence pour utiliser le réseau et/ou De leur fermer la porte au nez dans la mesure où tout les acteurs auront déjà signé avec lui ?

wpDiscuz