Accueil Conducteur du jour Le conducteur du jour: dio salvi la regina

Le conducteur du jour: dio salvi la regina

148
2
PARTAGER

Etre un connaisseur, c’est savoir distingué le bon grain de l’ivraie. En apparence, cette voiture n’est qu’une Mini cabossée… Et effectivement, c’en est une! Sauf que c’est une Mini Italienne cabossée. Et ça, cette nuance change transforme la citrouille en rareté…

Il y a quelques temps, je vous avais expliqué que toutes les Mini ne viennent pas de Grande-Bretagne, loin s’en faut.

De toutes les Mini « made in ailleurs », celles d’Innocenti eurent la plus longue carrière. Dés 1965, Fernandino Innocenti commence à produire la micro-citadine Britannique sous licence. Plusieurs versions furent commercialisées, dont le break Countryman (sous le nom de « T ») et la Cooper.

Notez que les Innocenti furent exportés, y compris en France où elles se retrouvaient face aux Austin.

En 1972, Innocenti fait faillite une première fois et British Leyland vient à la rescousse.
Cette même année, le constructeur Italien présente cette « Mini 1001 ».
Il s’agit d’une version plus luxueuse avec sièges en velours, volant à cerclage en bois, tableau de bord en ronce de formica et dégivrage de la vitre arrière. Eh oui, en 1972, c’était ça, le « luxe »!
Par ailleurs, le 998cm3 55ch se contente d’un vrai alternateur à la place d’une dynamo.

A l’arrivée de la Mini Bertone, en 1974, la gamme de la Mini « normale » est simplifiée. Néanmoins, la 1001 et la Cooper 1300 restèrent au catalogue jusqu’en 1975.

A lire également:
Le conducteur du jour: Little Italia
Le conducteur du jour: une autre Mini sur les Champs
Le(s) conducteur(s) du jour: vintage et mal garés

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le conducteur du jour: dio salvi la regina"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Panama
Invité

Il y en avait plein sur la Côte avant, y compris la version « cooper » 1300 locale avec le tableau de bord sport.

Les mauvaises langues diront qu’elles étaient encore plus fragiles que les versions anglaises. De toute façon, on a toujours tout pardonné à ces voitures surdouées

leelabradaauto
Invité

rien n’est plus joli qu’une mini en maxi cadrage. la mini innocenti 1300 avait un super rendement. Mais innocenti milano: c’est finito !

wpDiscuz