Accueil BMW BMW i3 et i8 à Paris : l’électro-mobilité se met en marche

BMW i3 et i8 à Paris : l’électro-mobilité se met en marche

186
0
PARTAGER

Le groupe BMW présentait ce lundi les concepts i3 et i8 à Paris en exclusivité française. C’était également l’occasion pour la marque de dévoiler les résultats de l’expérimentation « Mini E » mais aussi la seconde étape : la BMW ActivE.

Réel acteur de l’électro-mobilité (selon la terminologie du constructeur), BMW veut en devenir le leader premium. Les deux concepts de Francfort BMW i3 et i8 présentés cette fois à Paris montrent que la marque à l’hélice ne reste pas les bras croisés puisqu’ils seraient très proches des versions de série. Mais BMW ne compte pas s’en arrêter là, et prépare d’autres modèles électriques et hybrides.

BMW avait lancé début 2011 des premiers tests en vraie grandeur en proposant une flotte de Mini E (pour Electrique) à 25 particuliers mais aussi à 20 entreprises en France. En louant ces Mini E pour 475€/mois, les particuliers concernés on pu découvrir la vie en voiture électrique. Sur ces premiers retours (par l’intermédiaire d’acquisition de données mais aussi de questionnaires) dont François Tessier nous rapporte les données chiffrées dans un article dédié, les « pionniers » ont rapporté avoir beaucoup apprécié sa prise en main facile, une accélération franche, le silence intérieur et un plaisir de conduite intact, un point important pour les produits du groupe. Le freinage à récupération d’énergie s’est également avéré très utile selon les utilisateurs.

Quelques points négatifs ou à améliorer restent encore en suspens. Même si l’autonomie reste utilisable au quotidien, les utilisateurs de cette première période d’essai de 6 mois ont souligné qu’une plus grande autonomie serait un plus (pour rappel, celle annoncée est de 150km, suffisante pour une journée mais trop faible pour une semaine complète). Beaucoup souhaiteraient une autonomie de 200km, voire 300km idéalement. Par ailleurs l’habitabilité a souffert de la conversion. Rappelons que ces Mini E sont des versions « normales » de la gamme qui ont subi une transformation en électrique (avec 200kms de batteries supprimant les places arrières et un coffre très réduit).

Globalement, le ressenti a été positif et une seconde vague (actuellement en cours de déploiement jusqu’au 15 décembre) devrait permettre de confirmer ces premiers résultats. Pour compléter cette première expérimentation, le groupe BMW va également proposer à partir de 2012 et durant un an la BMW ActivE. 1000 BMW ActivE seront fournies à des entreprises (et non plus aux particuliers) pour tester la chaîne de propulsion de la future BMW i3. Il faut noter que ces versions « transformées » restent de véritables concepts roulants qui sont, selon les ingénieurs BMW, impossibles à vendre en l’état actuel, du fait de la hausse importante du poids des modèles.

L’étape ultime de ces essais grandeur nature sera la marque « i » qui regroupera l’ensemble des véhicules électriques et hybrides de la gamme d’ici 2013. Nous avons pu approcher les concepts à loisir et constater que ceux-ci se rapprochent effectivement de futurs modèles de série. Citons notamment la disparition du rostre arrière sur la BMW i8 et son pare-choc arrière tout à fait industrialisable.

La BMW i3 a été conçue depuis un page blanche avec l’objectif d’être purement électrique. Le concept est compact (3,84m) mais surtout très léger (1250kg) comparé aux 1500kg de la Mini E ou 1800kg de la BMW ActivE  qui elles sont des conversions de modèles thermique en électrique). Le poids plume de la i3 a été obtenu grâce à un châssis en aluminium et à un habitacle en plastique renforcé en fibre de carbone. Avec 170ch et un couple de 250Nm disponible dès le démarrage, elle atteindra les 100km/h en 8s et l’autonomie électrique sera de 150kms avec à terme un prolongateur d’autonomie thermique.

Le second modèle de la marque « i », l’i8, est une hybride rechargeable. Dotée d’un moteur 3 cylindres de 223ch ainsi que du moteur électrique de la i3 (légèrement modifié), cette sportive peut fonctionner suivant 3 modes (en tout électrique en ville, en combinaison électrique/thermique pour les accélérations et enfin, en thermique pur, pour les longues distances sur autoroute). Elle abat le 0 à 100km/h en 4,6s avec une consommation de voiture citadine, soit moins de 3l aux 100kms, ce qui paraît bien optimiste.

Les deux concepts i3 et i8 sont donc sensés refléter les versions de série qui seront disponibles dès 2013. Est-ce que les codes stylistiques seront les mêmes jusque-là et est ce que les BMW « i » auront comme toujours à faire aux équivalents chez Audi  et Mercedes à cette date ?

A lire également :
Francfort 2011 Live : BMW i8 Concept

Francfort 2011 Live : BMW i3 Concept

Détroit 2010 : BMW ActiveE, la joie électrique
Mini E : 25 nouveaux bêta testeurs

A voir également : Galerie BMW i3 et i8 Concepts à Paris
[zenphotopress album=12199 sort=random number=8]

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz