Accueil Sport auto Super GT 2011 – 6 : Lexus score enfin à Fuji

Super GT 2011 – 6 : Lexus score enfin à Fuji

76
0
PARTAGER

5 courses et pas une victoire : aux 3/4 du championnat, il fallait pour Lexus absolument faire quelque chose pour sauver la saison, et d’autant plus à Fuji Speedway, le jardin de Toyota. Ce fut fait mais de justesse. Tachikawa let Hirate ont décroché la victoire après avoir passé l’essentiel de la course derrière une autre Lexus qui a vu la victoire se dérober à 2 tours de l’arrivée.

Qualifications
Lexus était arrivé à Fuji, un circuit traditionnellement favorable au clan Toyota, avec une détermination totale. Il fallait que les SC430 soient devant, une tâche d’autant plus réalisable que la marque n’ayant pas eu de gros résultat encore les voitures embarquaient par conséquent moins de lest de pénalité que la concurrence. Mission accomplie presque parfaitement puisque cinq des six SC430 engagées occupaient les 5 premières places de la grille à l’issue des qualifications. Comme lors de la manche de Fuji au mois d’avril c’est Hiroaki Ishiura qui réalisait la pole sur la SC430 no39 SARD avec plus d’une demi seconde d’avance sur le suivant. La première non-Lexus était la Honda ARTA no8 aux mains du jeune Kobayashi, devant le leader du championnat Ronnie Quintarelli sur la première GT-R Mola no46. Essais moyens pour les deux pilotes français engagés, Loïc Duval signant le 8ème temps sur la HSV-010 no1 et Benoît Tréluyer le 11ème sur la GT-R no23.


En GT300 Nobuteru Taniguchi sortait un excellent chrono sur la BMW Z4 Hatsune Miku no4 pour venir à bout de la vieille Verity Taisan Porsche no26, une 996 qui a connu des heures de gloire et qui a de beaux restes du fait de la réglementation mais qui accuse son âge vis-à-vis des rutilantes 997 GT3 R arrivées cette année.

Course GT500

Pas de surprise au départ, la no39 s’envolait devant la no38 qui restait dans son sillage mais ne poussait pas ses attaques bien loin, les consignes de Toyota aux pilotes ayant été strictes quant au risque de voir deux SC430 s’accrocher à Fuji. Derrière par contre les affaires des autres Lexus allaient rapidement tourner court, les voitures se faisant petit à petit déborder par la concurrence, en particulier les Honda no17 et no1 et les GT-R no12 et no23, les leaders du championnat sur la no46 souffrant de leur lest de pénalité. Hirate sur la SC430 no38 ne lâchait pas Ishiura en tête, et lorsque les deux pilotes cédaient le commandement à leur coéquipiers le ton devenait moins courtois.

Sur la no39 le jeune Iguchi, manquant d’expérience pour sa première saison en GT500 dans la gestion des attardés, se faisait raccrocher par le vieux briscard Tachikawa sur la no38. Jamais plus à l’aise que sur son circuit de prédilection, ce qui lui a valu le surnom de « Fuji Meister », Tachikawa portait son attaque sur le leader à deux tours de l’arrivée et filait vers la victoire tandis que le pauvre Iguchi se faisait sortir par une voiture de GT300 et devait laisser le podium à la Nissan GT-R Impul no12 de Oliveira/Matsuda et la Honda no17 de Tsukakoshi/Kaneishi, les deux autos ayant fourni un spectacle de toute beauté en bataillant ferme dans les dix derniers tours. Loïc Duval et Takashi Kogure sur la Honda no1 prennent une satisfaisante quatrième place et font une bonne opération au championnat en revenant à moins de dix points des leaders. Benoît Tréluyer et Satoshi Motoyama sur la GT-R no23 font moins bien avec une 6ème position qui aura pu être meilleure, Benoît étant dans le rythme du podium en début de course mais Motoyama éprouvait en seconde partie d’épreuve quelques difficultés avec ses pneus et ne pouvait hausser le rythme.

Course GT300

Promenade de santé en GT300 pour la BMW no4 Hatsune Miku qui a fait une course en solitaire loin devant la mêlée. Derrière, comme souvent en GT300, les péripéties furent nombreuses, et c’est la Lexus IS SG Changi no14 de Alexandre Imperatori et Ryo Orime qui émergeait en seconde position à l’arrivée, un nouvel excellent résultat pour cette voiture après sa victoire de Sugo. La troisième marche du podium revenait à la Shiden Evangelion no2 que l’on avait plus vu à pareil fête depuis bien longtemps.

Au championnat, Yanagida/Quintarelli restent leaders malgré une course pour une fois anonyme devant Duval/Kogure qui se rapprochent et Matsuda/Oliveira sur la GT-R Impul pas très loin non plus. En GT300, Taniguchi/Bamba sur la BMW restent solides leaders. La prochaine course, l’avant-dernière du championnat, aura lieu à Autopolis les 1 et 2 octobre, avec le lest de pénalité réduit à moitié pour tout le monde.

Classement
Fuji 250 km, les 10 et 11 septembre 2011
1. 38 ZENT CERUMO SC430 Yuji Tachikawa/Kohei Hirate
2. 12 CALSONIC IMPUL GT-R Tsugio Matsuda/J.P.L.de Oliveira
3. 17 KEIHIN HSV-010 Toshihiro Kaneishi/Koudai Tsukakoshi
4. 1 Weider HSV-010 Takashi Kogure/Loïc Duval
5. 100 RAYBRIG HSV-010 Takuya Izawa/Naoki Yamamoto
6. 23 MOTUL AUTECH GT-R Satoshi Motoyama/Benoît Tréluyer
7. 46 S Road MOLA GT-R Masataka Yanagida/Ronnie Quintarelli
8. 39 DENSO SARD SC430 Hiroaki Ishiura/Takuto Iguchi
9. 35 D’STATION KeePer SC430 Juichi Wakisaka/André Couto
10. 6 ENEOS SUSTINA SC430 Daisuke Ito/Kazuya Oshima

Championnat GT500
1. 46 Masataka Yanagida/Ronnie Quintarelli 60 pts
2. 1 Takashi Kogure/Loïc Duval 52 pts
3. 12 Tsugio Matsuda/JP de Oliveira 46 pts
4. 17 Toshihiro Kaneishi/Koudai Tsukakoshi 41 pts
5. 23 Satoshi Motoyama/Benoit Tréluyer 39 pts

Championnat GT300
1. 4 Nobuteru Taniguchi/Taku Bamba 65 pts
1. 11 Tetsuya Tanaka/Katsuyuki Hiranaka 57 pts
3. 33 Masami Kageyama/Tomonobu Fujii 43 pts
4. 14 Ryo Orime 38 pts
5. 14 Alexandre Imperatori 38 pts

Crédit photos PLR/leblogauto.com

[zenphotopress album=11946 sort=random number=6]

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz