Accueil Constructeurs WRC : l’alibi de Volkswagen

WRC : l’alibi de Volkswagen

68
4
PARTAGER

En attendant ses vrais débuts en Championnat du Monde des Rallyes avec la Polo R WRC, Volkswagen a débuté son programme « rallye » en Finlande avec deux Skoda Fabia Super 2000. Confiée à de jeunes pilotes (qui ne seront jamais les mêmes), les deux voitures n’ont pas atteint l’arrivée. Mais était-ce important ?

Avant le départ, Kris Nissen avait mis la pression sur Andreas Mikkelsen et Joonas Lindroos : il faut être à l’arrivée pour permettre à l’équipe d’apprendre. Raté.

Car Volkswagen est réellement arrivé en Championnat du Monde en Finlande. Dans le parc d’assistance, l’installation était à peine moins impressionnante que celle de Mini (mais loin du niveau de Citroën et Ford, tout de même). Si les deux voitures engagées étaient des Skoda Fabia Super 2000, les logos des camions et des outils de l’équipe étaient bien ceux de Volkswagen… Le barnum doit servir à installer l’équipe Volkswagen Motorsport et à la former pour 2013.

Pour emmener les deux Fabia Super 2000, Kris Nissen choisit avant chaque rallye deux jeunes pilotes… Histoire de les tester. En Finlande, nous avons eu le loisir de voir le Norvégien Andreas Mikkelsen (plus jeune pilote à avoir signé un scratch en WRC lors du Rallye d’Allemagne 2008 et actuel pilote Skoda UK en IRC) et le Finlandais Joonas Lindroos (en lutte pour le titre finlandais).

Les deux pilotes ont abandonné (ES8 pour Lindroos et ES18 pour Mikkelsen) sans jamais jouer devant dans la catégorie Super 2000. Et si Mikkelsen pouvait prétendre à un podium (à trois minutes d’Hänninen), Lindroos n’était pas au niveau des habitués du SWRC.

Résultat : moyen pour Mikkelsen, mauvais pour Lindroos…Surtout si l’on compare à Juho Hänninen, pilote officiel Skoda (donc avec la même voiture), qui a gagné la catégorie. Le Finlandais est actuellement leader du S-WRC et de l’IRC et sans doute le numéro 2 tout désigné derrière un ancien champion du monde en numéro 1… Petter Solberg, voire Sébastien Loeb ?!

Reste à connaître l’identité d’un éventuel troisième pilote. Lindroos est sans doute grillé. Et il n’est pas certain que ce soit plus brillant pour Hans Weijs et Christian Riedemann en Allemagne.

Et aussi :
La Volkswagen Academy continue

Photo : Volkswagen

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "WRC : l’alibi de Volkswagen"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
DarkKane
Invité

Loeb chez Volkswagen ? C’est assurément un rêve pour la firme allemande mais après avoir sûrement gagné un 8e titre cette année avec en plus une nouvelle voiture (la 3e après la Xsara et la C4 !!!), l’alsacien ira voir sous d’autres latitudes pour se tester (=> endurance, rallye raid, …) surtout avec la montée en puissance de l’autre Seb.

Fredditfre
Invité

Loeb chez vw est 1 réelle possibilité de new challenge si le règlement évolue dans le bon sens car nettoyer la piste pour les autres ça va 5 min! L endurance ? C est le mans point barre. Médias et spectateurs ignorent qu il y a déjà un pseudo championnat. Qd au rallye raid il est trop jeune pour cela c est l ennui assuré!

r.burns
Membre

Je suis tout à fait de ton avis

cestmoi
Invité

L’année prochaine il n’y aura plus cette règle sur le balayage.
Je le vois bien rester un ans de plus chez Citroën.

Pour le rallye raid (Le Dakar) c’est effectivement prématuré.

wpDiscuz