Accueil Actualités Entreprise Renault abandonne son projet Chinois

Renault abandonne son projet Chinois

209
16
PARTAGER

Le véhicule ci-contre n’est pas un simple Renault Trafic. Il s’agissait d’un véhicule assemblé en Chine par la joint-venture Sanjiang-Renault. La toute première Renault fabriquée en grande série au Pays du Milieu. La dernière aussi car après des années de coma Sanjiang-Renault a été dissout.

Retour au début des années 90. L’automobile Chinoise est alors en ébullition. Tout le monde veut construire des voitures. Sanjiang, un équipementier de l’aérospatiale, rachète l’outillage de Renault Trucks (ex-Dodge et ex-Commer) de Dunstable, en Grande-Bretagne.
Puis il convainc la firme au losange de s’associer à lui pour produire des Trafic.

A titre de repère, en 1993, l’entreprise de frigos de Li Shu Fu (charismatique PDG de Geely) vient de faire faillite. Wang Chuan Fu (PDG de Byd et première fortune du pays) est un chercheur universitaire qui démonte des téléphones portables pour découvrir les secrets de leurs batteries. ChangAn est une fabrique centenaire d’armes à feu. Baoding (actuel Great Wall) produit des machines agricoles. Liuzhou (actuel Wuling, N°1 du minivan, dont GM possède 33%) est un fabricant de tracteurs agricoles au bord du naufrage. Quant à Chery (premier constructeur « pur »), il n’existe même pas! Le futur fief du constructeur n’est encore que des terrains en friche dans la province d’Anhui (l’une des plus pauvres de Chine.)
En bref, Sanjiang est totalement novice dans l’automobile, mais il n’est pas plus mal loti ou pas moins sérieux que les autres.

Pour Renault, ce fut hélas une mauvaise pioche. Au lieu de connaitre une progression exponentielle, Sanjiang-Renault stagne. Elle se fait même doubler par les nouveaux venus Jiangling-Ford et Nanjing-Iveco.

A peine quelques centaines de Trafic sont produits chaque année.

La maison-mère connait des difficultés financières. Dans le même temps, Renault s’impatiente et il a de sérieux doutes sur le marché Chinois (il est vrai que Pékin a beaucoup promis et la croissance est bien en-deçà de ce qui a été annoncé.)

En 2002, la joint-venture cesse de produire de Trafic. La joint-venture est « mise en sommeil ».

Depuis, Sanjiang-Renault revenait tel un serpent de mer.

Le groupe Brilliance (propriétaire notamment du constructeur éponyme) a racheté Sanjiang. Dés lors, on a imaginé un redémarrage sous la bannière Brilliance-Renault.

Le marché des utilitaires ne cessent de croitre en Chine. Vers 2008, on disait que Renault allait investir dans la joint-venture pour y produire le nouveau Trafic et lancer à terme toute une gamme d’utilitaires.

L’autre axe, c’est DongFeng (partenaire de Nissan.) Un trio DongFeng-Nissan-Renault aurait repris la joint-venture pour y produire des Logan.

Mais donc, aujourd’hui, il n’y a plus d’espoir. Sanjiang-Renault est définitivement dissout.

Source:
Auto.163

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Renault abandonne son projet Chinois"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
puitrabix
Invité

Ce que n’ont pas compris les constructeurs français ( à l’inverse de leur homologue allemand) c’est qu’au bout d’un moment il fallait arreter de refourguer ses vieux modeles hors d’age à la chine sous pretexte que c’était une pays « arriéré »…..et puis c’est bien connu les asiatiques achetent soit asiatique soit allemands ….perdu d’avance en fait (et ne me dites pas que renault vends des voitures en chine en 3 semaine la bas et 5 villes différentes jai croisé un scenic hors dage et une laguna II…comparé à la centaine voir le millier de audi, mercedes bmw and co)

Fredbomp
Invité

vous oublier que PSA contruit des dérive des modelle actuelle pour la chine et pour ce faire il a été créer un BE en chine qui travail conjiontement avec la france exemple potrotype Métropolyse cotrën et SX1 peugeot concu en chine à ce que je sache.
Vive la france

Dédé
Invité

VW vend aussi beaucoup de vieux tromblons là-bas, sans que ça gêne les chinois…

Thomas
Invité

Sans parler des Peugeots et Citroen….
Fallait pas rester à Pekin ou Shangai, pke la chine c’est pas QUE çà! Et je te garantie que à l’exterieure des grandes villes tu peux les chercher les audi merco et compagnie!

marc
Invité

A Thomas , moi je peux te garantir que les merco etc… ten trouve partout en Chine même dans de petites villes ( ex: wenzhou ) !

bravo
Invité

Oui à l’extrème on dira que renault y vend plus d’1 million de voitures par an par le biais de l’alliance avec Nissan ! Renault a d’autres casseroles au feu en ce moment … Il ne peut pas tout, qu’il nous refasse une belle gamme attrayante, il a aussi Lada à redévelopper ainsi que le marché indiens ou là non plus il n’avait pas tiré le bon cheval d’entrée !
Ceci dit des dacia en Chine ça risquerait de bien le faire.

wpDiscuz