Accueil Egocentrisme exacerbé La police londonienne en guerre contre les supercars

La police londonienne en guerre contre les supercars

424
32
PARTAGER

Ah l’été ! Généralement, la saison est propice aux amateurs de « m’as-tu vu? »: concours SPL, rupteur, accélérations et drift en tout genre. Un parfait remake du Paris Tuning Show. Sauf qu’ici, les Peugeot 205 et autres Renault Megane sont remplacées par des Mercedes SLR et des Bentley Flying Spur. Le problème est que l’aire de jeu n’est plus le parking de n’importe quel supermarché mais une capitale de 7,6 millions d’habitants. Welcome to London !
Il y a quelques années prisée seulement par par une poignée de touristes venus du Moyen-Orient fuyant la chaleur estivale de leurs régions natales, la capitale britannique est vite devenue la destination phare des hommes riches de la région, avec des fortunes basées sur l’industrie pétrolière ou sur divers investissements (club de foot, hôtels, chaine de magasins,…). Au début, les familles venaient passer du bon temps en Europe et principalement à Londres, ce qui leur permettait de surveiller de près leurs opérations financières et autres affaires. Sauf qu’au fil des années, les plus jeunes ont grandi et il a commencé d’être bien vu d’aller à Londres en période estivale accompagné de sa (ses) supercar(s). Mais la fameuse course à la puissance qui règne dans ce milieu a poussé d’autres à tenter l’expérience avec pour seul mot d’ordre: c’est à celui qui a la plus puissante et la plus coûteuse !

Un salon automobile en live

Invasion, débarquement,… Tous les termes ont été employés pour qualifier cette période où ces riches familles arabes arrivent en Angleterre. D’autres, plus axés sur les voitures, qualifient cette frénésie londonienne de salon de la supercar en live, n’en déplaise au salon Top Marques Monaco et son célèbre slogan « Only live supercar show on the world« . Inutile de préciser qu’à chaque saison, ce sont les dernières créations de tout ce qui se fait de plus exclusif, luxueux, puissant,… qui s’exhibe dans les rues. Ainsi il n’est pas impossible de croiser une armée de Ferrari 458 Italia, de Mercedes SLS AMG ou de Bentley Continental GT. Les supercars ne sont pas en reste avec un nombre incalculable de Mercedes SLR, de Lamborghini Murcielago ou de Bugatti Veyron aux couleurs criardes. Quelques pièces encore plus rares font aussi leur apparition à l’image des Xenatec 57S, d’une Zonda F Cinque Roadster, d’une Koenigsegg CCXR ou Agera R ou de la tout nouvelle Bugatti Veyron Super Sport dans sa livrée World Record Edition! Bien entendu, le choix de voitures de luxe est vite restreint ce qui oblige souvent à avoir la même que son voisin (n’oublions pas que loi du « j’ai la plus grosse » fait rage). Mais heureusement, les préparateurs sont là pour apporter une réponse à ce problème. Les SLS de chez Fab Design deviennent monnaie courante, au même titre que des SUV Hamann maquillés jusqu’à plus en pouvoir.

London Tuning Show

L’effet de groupe associé à une quête continuelle du « je suis le meilleur », le tout couronné par des fortunes inimaginables, emmène ces hommes à verser dans de dangereux excès. Les rues de la capitale sont transformées en circuit. Les concours de rupteur, d’accélération et de vitesse deviennent une pratique régulière. De même, certains s’amusent à faire des drifts à l’angle de deux rues en Zonda Cinque pendant que d’autres remontent des ruelles en sens interdit. Outre le risque élevé d’accrochage ou d’un accident plus dramatique, cela emmène à une pollution sonore qui atteint des sommets. Forcément, avec de telles cylindrées, impossible de passer inaperçu, d’autant plus que la plupart des lignes d’échappements ont dû « perdre » leur catalyseur. Et pour couronner le tout, certaines voitures se transforment en boîte de nuit ambulante avec une musique poussée au maximum. Un spectacle bien particulier qui trouve surtout sa raison d’être la nuit, jusqu’à l’aube. C’est au point de ne pas entendre une alarme incendie, et les riverains restent éveillés malgré eux par le chant puissant des V8 ou V12.

Avec de tels comportements, une activité lucrative s’est développée à la vitesse grand V, entraînant un malheureux cercle vicieux. Les « spoteurs » (amateurs spécialisés dans la photographie au coin des rues) présents à Londres se sont mis à vendre leurs vidéos de ces supercars en plein exploit à leurs propriétaires, poussant ces acteurs d’un jour à faire toujours plus fort. Ce qui devait arriver arriva : après la prolifération de celles-ci sur la toile et les nombreuses plaintes du voisinage, la police s’est décidée à réagir activement durant ce mois de juillet.

La police contre-attaque

L’an dernier, la police londonienne avait jeté un pavé dans la marre en mettant des sabots de stationnement à quelques-uns de ces bijoux. Mais avec des plaques étrangères aux caractères calligraphiques et des montants n’effrayant pas le portefeuille de ces hommes d’affaires, les contraventions avaient du mal à s’imposer, sans compter la crainte des complications si jamais les problèmes remontaient au niveau diplomatique. La sonnette d’alarme a donc été tirée mais apparemment, ça n’a pas suffit.
Face à cet élan d’incivilités la police londonienne s’est finalement décidée à considérer ces touristes, aussi riches soient-ils, comme tout le monde et est passée à l’action au cœur de ce festival, dans le luxueux quartier de Knightsbridge, peuplé par 4000 habitants et accessoirement le fief du magasin Harrod’s (propriété de la famille royale qatarie depuis 2010). Le résultat de l’opération coup de poing est impressionnant. De nombreux conducteurs ont vu leur permis de conduire suspendus dans le pays, et les voitures confisquées. Les motifs : excès de vitesse, défaut d’assurance, conduite sans permis, plaques d’immatriculation absentes ou pas en règle (obligation d’avoir une plaque temporaire en Q et traduite en écriture latine) et de nombreux avertissements ont été donnés aux voitures aux vitrage sur-teinté (signe distinctif d’appartenance à une famille royale) sous peine d’immobilisation !
Tandis que les dirigeants de la police et des associations « loi et ordre » se félicitent publiquement de l’opération, la plupart des vacanciers visés se sont tournés vers Paris ou la Côte d’Azur pour calmer le jeu et/ou se faire petit, en attendant un retour au pays en vue du Ramadan.

Et maintenant ?

C’est bien là le problème. Pour cette saison 2011, la couleur a été annoncée. Les riverains se réjouissent de leur coup de gueule et sont fiers de la police locale. L’affaire est donc close ? Non. Le Blog Auto a mené l’enquête jusqu’au bout.
Les projets seraient de faire profil bas en 2012 en se cantonnant à la France et sa capitale, avant de réinvestir Londres en 2013. Reste à savoir quelles vont être les conséquences dans les pays du Golfe. L’an dernier, un membre de la famille royale du Qatar a mis tous les véhicules de ces excités de la pédale de droite en quarantaine en guise de punition, les forçant à écouler le mois du Ramadan chez eux ou à pied (par 40°c, la correction doit rapidement faire son effet). La cause ? Harrod’s! Le souverain du Qatar ne veut pas se permettre un froid diplomatique après son investissement de 1,7 milliards d’Euros dans ce luxueux établissement dont la riche clientèle londonienne est le fond de commerce. Les enjeux politico-économiques de cette histoire sont pris au sérieux au plus haut niveau, et il y a de fortes chances que les sanctions au Qatar soient semblables à celles de l’année dernière.

Alexandre et Style (de son pseudonyme) ont fait partit de ces spoteurs durant quelques jours. Pour retrouver leurs aventures en photos: le site d’Alexandre et la galerie de Style.

A lire également :
La photo du jour : Pagani Zonda F Cinque Roadster
La photo du jour: Mercedes SLS AMG Fab Design
La photo du jour: Bugatti Veyron

Poster un Commentaire

32 Commentaires sur "La police londonienne en guerre contre les supercars"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
U-Jack
Invité

Rho l’autre comment il met ça sur le dos des spotters!

n’empeche, si tu dis vrai, ça promets une prochaine saison estival de spotting longue et bien fournies! \o/

Ben
Invité

Ces gens la mériteraient tout simplement de se faire démolir leur bolides par les riverains excédés !

Aurélien Matysek
Membre

y’a plus qu’à les voir se pavaner à Paris alors 😮

Kevin
Invité

Les bolides n’y sont pour rien dans tout ça!
Ce sont « Les nouveaux riches » les fautifs, je pense qu’à ce niveau de fortune louer un circuit c’est comme acheter une baguette de pain.
Le respect et la politesse ne s’achetent pas! pour tous le reste ils ont Mastercard…

Detroit Iron
Invité

Un grand bravo à l’Angleterre pour ne pas courber l’échine devant les loukoums du Golfe qui viennent en vacances chez elle. On a le même problème sur la Côte d’Azur, et on devrait autant serrer les boulons pour leur faire comprendre…

wpDiscuz