Accueil Art automobile La photo du jour: Citroën BX 4TC

La photo du jour: Citroën BX 4TC

179
11
PARTAGER

Marre de la Citroën GT Concept? J’en fais mes excuses bien que les publications soient soumises aux participations des lecteurs. En revanche pour ceux qui n’en peuvent plus des Citroën, je ne peux rien faire pour eux, car aujourd’hui, vendredi 15 juillet 2011, l’honneur est donné à une très rare BX 4TC.
La Citroën BX, on ne la présente plus! Cette voiture a eu une carrière de 12 ans et s’est écoulée à plus de 2 300 000 exemplaires, en deux phases. Rien de très palpitant, surtout avec les phases 1 (reconnaissables aux petits clignotants avant oranges). A l’époque, le Groupe B bat son plein et Citroën décide donc de se lancer dans cette périlleuse aventure avec la BX, pour des raisons commerciales d’autant plus qu’une série limitée de 200 exemplaires de route est nécessaire pour l’homologation en compétition.
Ainsi apparait en 1985 « l’éléphant blanc », de son surnom. La BX se retrouve métamorphosée après un passage sur les lignes de montage de chez Heuliez. Les ailes sont élargies en même temps que les voies et le porte-à-faux avant est allongé pour accueillir le moteur longitudinal (transversal sur les versions « civiles ») comme sur les Audi Quattro et le tout, posé sur une suspension hydro-pneumatique. Au niveau mécanique, c’est le moteur de la 505 Turbo Injection qui a été retenu. Réalésé à 2141cm3, il développe alors 200ch et 30mkg de couple via une boite de vitesse de SM et une transmission à 4 roues motrices sans différentiel central. Équipée de la sorte, la voiture expédie le 0-100km en 7,5 secondes et atteint la vitesse de 220km/h.
Seulement, avec un budget de mise au point aussi faible (et loin d’être aidé par Peugeot du même groupe qui ne voulait pas faire d’ombre à la 205 T16), la BX 4TC est un fiasco en rallye. N’étant pas rentable, Citroën décide de se désengager et de détruire le reste de la production civile qui ne trouve pas preneur, par manque de renommée.
Mais quelques 86 exemplaires ont pu sortir des chaines de montage et permettre à Alexandre de faire une séance photo complète de cette vieille dame.
150711-Citroen-BX-4TC
Pour les fondus de photographie, les exifs de ce cliché:
Boitier : Canon eos 400D
Ouverture : f/5
Vitesse : 1/160eme
Sensibilité iso : 800

Le site et la galerie d’Alexandre.

A demain.

Si vous souhaitez participer à cette rubrique, vous pouvez envoyer vos contributions à laphotodujour@hotmail.fr au format Jpg de 1280px de large. Si vous êtes l’auteur de la photo, vous renseignerez votre prénom, nom du modèle automobile, galerie photo et si possible une anecdote et les exifs concernant la photo.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "La photo du jour: Citroën BX 4TC"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Umaga
Membre

@Soufyane Benhammouda : Je vous cite :  » J’en fait mes excuses malgré que les publications soient soumises aux participations des lecteurs. »

Hé, c’est votre blog ! N’ayez pas ce genre de scrupules, si les lecteurs en ont marre d’un billet, ils passent aux sujets suivants.

Relisez-vous quand même avant de mettre en ligne parce qu’il y a des fautes qui font vraiment mal aux yeux et qui gênent la compréhension. Ceci est dit très amicalement. Dans la précipitation, même les meilleurs en font: moi par exemple 😉

tétard
Invité

Citroën décide de se désengager et de détruire
ça c’est très con et dommage.

Umaga
Membre
Se désengager n’était pas con du tout. Au contraire, c’était la sagesse même. Cette aventure a été un fiasco absolu. Choix techniques hasardeux, budget proche du néant face à des adversaires qui avaient mis le paquet: Audi avec la S1 ou S2, Lancia avec la Delta S4, Peugeot bien sûr…sans parler des pilotes engagés. Chez Citroën à l’époque, certains étaient bien légers de penser qu’un pari de comptoir pouvait donner quelque chose de sérieux. Détruire ? Ouais, on auraient pu les filer à Emmaüs gratos, elles auraient bien servi. Les suspensions pneumatiques pour transporter des meubles pas trop encombrants, y… Lire la suite >>
Carlos Ghost
Invité
Pas palpitante, la BX ? J’en ai eu une, Confort, tenue de route, freinage, c’était à son époque une des meilleures routières moyennes. Preuve : j’ai fêlé une jante alu à la réception au sol pour avoir franchi un dos d’âne sur une nationale à une vitesse, heu… une vitesse, bon, vous m’avez compris, même s’il y a prescription ! Son seul défaut : un pavillon trop bas à l’arrière, d’où visibilité latérale riquiqui. Bof, pour la visibilité, elles sont toutes comme ça maintenant, voyez la dernière Fiesta. Et une TD, ça cause encore bien. Mais ça s’est mal terminé… Lire la suite >>
r
Invité

Woaouaw, cela fait très artisanal ! Très Norauto. D’un autre côté, c’est une voiture à garder et à bichonner de part sa rareté et son antogisme avec l’image de la BX

RS

kill
Invité

je l’ai découverte dans un magazine il ya quelques année, et sa ligne a la fois étrange et surprenante ma charmé,dommage qu’on en parle pas assez

wpDiscuz