Accueil F1 F1 2014: La pit lane 100% électrique

F1 2014: La pit lane 100% électrique

167
12
PARTAGER

A compter de la saison 2014, les moteurs de F1 ne rugiront plus dans la pitlane. Dans un résumé de la future réglementation technique, la FIA vient d’annoncer que les monoplaces devront être propulsées par un dispositif 100% électrique dans la voie des stands.

L’article 5.19 de la future réglementation technique stipule que « la voiture doit rouler en mode électrique (pas d’allumage et pas d’alimentation en carburant du moteur) à tout moment lorsqu’elle se trouve dans la pit lane ».

En revanche la FIA ne précise pas qu’elles seront les mesures prises en matière de sécurité compte tenu du silence de ce mode de propulsion. L’autre interrogation concerne le règlement sportif en cas de défaillance du mode électrique. Le pilote serait-il forcé de terminer la course sans changer de gommes ?

Le ERS et non plus KERS comme aujourd’hui, développera une puissance maxi de 120 kW soit le double du système actuel. Comme le précise l’article 5.18 du règlement, le pilote pourra démarrer seul et sans aide extérieure son moteur thermique dès son retour en piste. Cela signifie également qu’en cas de calage à la suite d’un tête-à-queue par exemple, l’abandon ne sera pas obligatoire.

Enfin, l’autre changement notable est la possibilité de greffer aux moteurs V6 des boites de vitesses à 8 rapports contre 7 maximum cette année.

A lire également:

Nouveau-nouveau moteur pour la F1 : V6 turbo en 2014

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "F1 2014: La pit lane 100% électrique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Walter
Invité

pas idiot!
ça ressemble à une application raisonable en course d’une technologie qui devient primordiale en grande série.

Firehair
Membre

mouai…. curieux quand même de voir la réaction d’un Vettel ou d’un Hamilton si une Virgin tombe en panne électrique dans la voie des stands, ou en sortant de son box, bloquant la pit lane… Sans un systeme sûr et fiable, ca risque de poser un problème. Et quand on voit le temps nécessaire pour fiabiliser le KERS. Et un KERS qui marche pas… tant pis… mais là si la voiture ne peut plus repartir de son stand…

TT
Invité

quel est le problème pour fiabiliser une batterie et un moteur électrique ?

si certaines écuries (je ne vois que REDBULL pour l’instant qui a des problèmes récurrents) ont des problèmes de KERS, c’est essentiellement parce que le KERS n’est pas au cœur de la conception Chassis/Moteur.

il n’est pas plus compliqué de fiabiliser un KERS qu’un moteur essence quand on y met les moyens et quand on l’intègre (pas quand on le rajoute au dernier moment).
est-ce qu’une Prius est moins fiable qu’une corolla ?

et puis rien ne dit (et n’interdit) de démarrer le moteur essence quand le KERS est HS.

Tibo35
Membre
@Firehair: Sauf qu’actuellement (certes c’est devenu de plus en plus rare) une voiture peut caler dans la voie des stands. Et il faut alors courir avec le démarreur et tenter de la démarrer avant le bouchon 🙂 et en cas de calage en piste c’est l’abandon assuré. En plus il y a quoi…..5 passages aux stands maximum? contre 50 à 70 utilisation du Kers? La seule chose qui me fait peur c’est d’avoir un système qui redémarre le moteur 4 ou 5 fois… Cela ne va pas dans le sens de la fiabilité et surtout de la maîtrise des coûts… Lire la suite >>
Firehair
Membre

Je n’ai pas dit que ca allait forcement arriver 😉

Loin de moi l’idée de mettre en pièce une technologie qui à mon sens peut faire du bien à l’image de la F1. Je m’interrogeais juste sur les aléas possibles. Le point sécuritaire lié au manque de bruit étant déjà mentionné dans l’article.

Tibo35
Membre

Ah mais ça va forcément arriver 😀 c’est juste qu’avec les technos actuelles c’est déjà le cas 😉 en pire (à mon sens) vu que le pilote ne peut pas redémarrer tout seul.

Après pour le bruit yurk yurk….on met des bruits de V12 enregistrés 😛

Mais bon ce règlement est pour dans loooooooooooooooongtemps….d’ici là ils auront changé 107fois d’avis.

Firehair
Membre

oui c’est sûr que d’ici 2014 de l’eau aura coulé sous les ponts ! Quand on voit qu’ils s’amusent même à changer les reglements en cours de saison…

TT
Invité
en réponse, je te dirai que toute la voiture n’est pas une marmite bouillante. mais il est vrai que Redbull s’est compliqué les choses en plaçant l’accumulateur dans un endroit chaud afin de préserver l’équilibre du châssis, châssis qui avait été conçu sans le KERS. le problème du KERS actuel est qu’il est couteux en poids et qu’il apporte peu de perfs. si la FIA laissait autant de liberté dans la conception et l’utilisation du KERS (pourquoi limité à 6 secondes de boost) que dans la conception du moteur, je suis persuadé que Redbull développerait un KERS performant en peu… Lire la suite >>
PROVAMO
Invité

Pourquoi ne pas les pousser à la main par les mécaniciens !

wpDiscuz