Accueil Cabriolet Essai Volkswagen Eos TDI 140 DSG : cabrio toutes saisons

Essai Volkswagen Eos TDI 140 DSG : cabrio toutes saisons

259
13
PARTAGER

Apparu en 2006, la Volkswagen Eos reste l’un des coupé-cabriolets les plus réussis stylistiquement parlant. Et ce n’est pas son facelift intervenu en fin d’année dernière qui me fera mentir, ne faisant que le rendre plus désirable en l’adaptant aux normes de design des dernières productions de la marque. Une manière d’anticiper l’arrivée de la Golf cabriolet ?

Car mine de rien, l’Eos, qui compte déjà cinq années au compteur, devra faire face à une concurrente de taille au sein même de sa propre famille dès la fin de cette année, lorsque la commercialisation de la Golf cabrio sera effective. Alors, pour résister, le coupé-cabriolet revoit de manière plus ou moins profonde ses faces avant et arrière en les calquant sur celles…d’une Golf VI justement.

Mais l’Eos a plus que de beaux restes à offrir, à commencer par son toit rétractable en trois parties qui est l’un des plus compacts du marché, permettant ainsi à l’auto de conserver une ligne fine et fluide quand nombre de ses concurrentes sur le marché doivent composer avec un popotin disgracieux.
L’autre particularité de ce toit, c’est d’être doté d’une partie coulissante intégrée qui permet de profiter des rayons du soleil en toute saison sans avoir à décapsuler l’ensemble. Un «plus» appréciable pour les débuts et fins de saison !

Les modifications de l’habitacle sont plus ténues mais l’on remarquera tout de même le nouveau combiné d’instrumentation de la console centrale. Là aussi, l’inspiration vient en toute logique de la Golf. Quatre passagers peuvent prendre place aisément à bord où seul le dossier de la banquette arrière trop vertical pourra compromettre le confort sur les longs trajets.

Les bienfaits du toit cités ci-dessus se paient en revanche au niveau du coffre. Car si sa contenance de 350 litres toit en place est tout à fait correcte, c’est surtout par ses formes irrégulières qu’il pêche.
Une fois le séparateur fixé (indispensable pour que la manœuvre de toit s’exécute, la contenance se réduit alors à 205 litres.

Une fois découvert, l’Eos offre de vraies sensations de cabriolet grâce à son pare-brise de taille raisonnable, ne remontant pas jusqu’au dessus des têtes des occupants avant comme à la concurrence. Et cela change tout !
Alors certes, les remous aérodynamiques sont plus présents, même coupe-vent en place et la caisse semble se tordre un peu plus, mais rien de rédhibitoire, rassurez-vous.

L’ensemble moteur-boîte de notre modèle d’essai est identique à celui qui animait notre Jetta d’essai il y a quelques semaines. Le 2.0 TDI de 140 chevaux et 320 Nm et la boîte DSG à six rapports font tout autant merveille dans le cas présent, alliant douceur, réactivité, reprises et frugalité. Lors de notre essai, l’ordinateur de bord affichait 5,5 à 6,0l/100km de moyenne suivant les conditions de roulage, quand Volkswagen en annonce 4,8.

Le châssis étant hérité de la Golf précédente ne recèle aucune surprise, avec un tempérament précis et sécurisant qui enchantera les «bons pères de famille».

Conclusion
Ainsi rafraîchi, l’Eos attend de pied ferme la Golf cabrio. Le coupé-cabriolet allemand conserve de beaux atouts face à sa future rivale : un comportement routier toujours très sain, des moteurs TSI et TDI modernes, une qualité de fabrication au top, un toit «en dur» plus résistant face au vandalisme et de vraies sensations de cabriolet. La Golf se devra donc de frapper fort !

[zenphotopress album=11744 sort=random number=8]

Lire également :
Salon de Genève 2011 : Volkswagen Golf Cabrio
Salon de Los Angeles  : Volkswagen Eos

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Essai Volkswagen Eos TDI 140 DSG : cabrio toutes saisons"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
mum
Membre

« l’Eos reste l’un des coupé-cabriolets les plus réussis stylistiquement parlant »
???
ah bon ?
ça reste très très classique et sobre, aucune originalité(presque fade pour moi).

Je préfère encore une 308cc.

Tibo35
Membre
L’allure générale de l’Eos est sans doute l’une des plus réussie pour un CC. Souvent les CC on un coffre comme la 308 un peu disproportionné pour y ranger le toit. Avec le toit fermé l’Eos a encore belle allure 🙂 Après c’est très subjectif en effet…et le reste de la voiture est très….. »golfien » et sans doute plus fade que les autres CC. Parmi les CC dont l’allure est globalement équilibré il y a aussi la focus. Mais désormais on voit un retour de la capote…et VW vend donc un Eos CC et une Golf à capote qui se ressemblent… Lire la suite >>
Maël
Invité

Photos aux éoliennes de Sombreffe, non?

Invité

Non, photos aux éoliennes de Leuze-en-Hainaut.

cycledelic
Membre

Je suis bien d’accord: l’EOS reste à mes yeux le seul CC 4 places ayant de la grâce.
Chapeau en tout cas à VW d’oser le CC et le cabrio dans la même gamme, de quoi contenter tout le monde.

Beniot9888
Invité
Moi, je ne suis pas d’accord. OK, il n’a pas un aussi gros cul que certaines de ses concurrentes. Mais : – Certaines ont réussi à en jouer et à rester homogènes malgré tout. Comme la 308. Et puis, certains préfèrent les grosses ! – Avoir un moins gros cul ne la rend pas forcément jolie ou attirante. La ligne de toit, quand il est fermé, me parait par exemple un peu « lourde » et grossière. Et sinon, esthétiquement, on est quand même plus dans l’absence de défaut majeur que dans la séduction dans cette VW. Après, ça n’en fait pas… Lire la suite >>
Beniot9888
Invité

Au fait, vous n’auriez pas un peu oublié de nous parler de tarifs et des consos ?

Tibo35
Membre

« Lors de notre essai, l’ordinateur de bord affichait 5,5 à 6,0l/100km de moyenne suivant les conditions de roulage, quand Volkswagen en annonce 4,8. »

Au moins sur un point c’est dans l’article 😉

Beniot9888
Invité

Ah, je croyais qu’il n’y étaient pas non plus. Et quand j’ai relu en diagonale pour m’en assurer, je n’avais vu aucun chiffre dépasser. Pourtant, il y en avait !

Au temps pour moi.

Mael
Invité

Ok! Je pensais que c était sombreffe car j ai croise cette eos dans le coin dernièrement! On doit etre voisin! Jolies photos!

Invité

Peut-être était-ce l’un de mes confrères, puisque ces voiture passent entre les mains d’une bonne partie des journalistes automobiles.

wpDiscuz