Accueil Berlines Toyota Auris HSD vs Lexus CT200h : cousines de coeur (1/2)

Toyota Auris HSD vs Lexus CT200h : cousines de coeur (1/2)

1423
4
PARTAGER

Jusqu’il n’y a pas si longtemps, pour rouler au volant d’une compacte hybride, il fallait composer avec un physique dicté par l’aérodynamisme qui n’était pas du goût de tout le monde. Mais voilà qu’en fin d’année dernière, Toyota a adapté son système à des carrosseries à hayon plus classiques, plus à même de séduire dans nos contrées. L’une n’est autre que la Toyota Auris, l’autre porte le blason Lexus sous le nom de CT200h. Entre les deux votre cœur balance ? Lisez ce qui suit…

Les deux voitures sont en effet sensiblement identiques d’un point de vue technique : elles reposent sur la même plate-forme et partagent le même ensemble hybride composé d’un moteur 1.8l de 99 chevaux combiné à un moteur électrique de 82 chevaux délivrant une puissance combinée de 136 chevaux.

Toutes deux sont l’associent également à une boîte de vitesses à variation continue. Un choix parfaitement détestable en charge où le moteur hurle à la mort sur nos deux modèles, bien que l’insonorisation de la Lexus se montre plus soignée, mais qui offre l’avantage de permettre de rouler par la seule force électrique tout en se montrant moins onéreuse qu’une boîte automatique classique.

En effet, tant la Lexus que l’Auris sont capables de couper leur moteur thermique lorsque celui-ci n’est pas sollicité, de manière à économiser le carburant. Il est aussi possible de forcer l’usage du moteur électrique uniquement via un sélecteur ED mode sur la console centrale. L’autonomie descend alors très vite, et la batterie est complètement déchargée au bout de 2 kilomètres où le moteur thermique prend alors instantanément le relais.

Trois autres modes de fonctionnement sont également proposés : normal, éco, où le couple et la puissance sont alors bridés pour réduire quelque peu la consommation, et sport (Power sur la Toyota), permettant de tirer le meilleur parti du système.

Bon point donc pour le système hybride qui procure un réel agrément de conduite lorsqu’on adopte un rythme tranquille, et qui permet même de réaliser de sérieuses économies de carburant grâce à l’indicateur de charge de batterie que l’on a toujours envie de garder dans le vert. Cela devient même vite un petit jeu, que le mode «B» permet de faciliter en favorisant les décélérations grâce au frein moteur.

Lorsque le rythme se fait plus soutenu, la Lexus CT200h se montre plus à son avantage grâce à son amortissement moins pataud favorisant non seulement le comportement routier en limitant la prise de roulis, mais aussi la direction, qui semble plus précise. N’espérez toutefois pas retrouver des sensations de conduite comparables à celles d’une BMW Série 1 !

Reste qu’en terme de consommation, toutes deux sont annoncées à 3,8l/100km. Une valeur qu’il semble possible d’atteindre sur nationale et en zone rurale et péri-urbaine, mais qui explose dès que l’on emprunte l’autoroute pour un long trajet, le moteur électrique n’étant plus d’aucune utilité alors.
Au terme d’une semaine avec chacune de nos deux voitures du jour, leur consommation moyenne s’établissait à la même valeur : 5,2l/100km.

Lire la suite :
Toyota Auris HSD vs Lexus CT200h : question de goût… (2/2)

[zenphotopress album=11608 sort=random number=8]

Lire également :
Essai Lexus CT200h : petit hybride, maxi fonctions
Essai Toyota Auris Hybrid : hybride Auris/Prius

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Toyota Auris HSD vs Lexus CT200h : cousines de coeur (1/2)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lel
Invité

Une fois de plus, les journalistes sont mal informés: possesseur d’une prius 3, je constate que le moteur électrique continue de fonctionner ponctuellement, donc pas en permanence mais assez souvent sur autoroute en aidant le thermique lors des faux-plats, des montées ou des reprises. Le résultat est là: elles ne consomment pas plus que des diesels de puissance équivalente sur autoroute. Par rapport à la prius 2, le progrès est évident.

Verslefutur
Invité
Que ce soit un diesel ou une hybride, en passant de 110 km/h à 130 km/h sur autoroute, la consommation est très largement augmentée. Pour la Prius 2, elle passe de 4.5 litres / 100 km à 5,7 litres / 100 km. La logique actuelle veut que l’on oublie le 130 km / h sur autoroute, surtout que le gain de temps est très infime par rapport à la dépense. Houlà, les fous du volant vont encore faire une révolution en lisant ça 🙂 « Toutes deux sont l’associent également à une boîte de vitesses à variation continue. Un choix parfaitement… Lire la suite >>
MALO1
Invité
Difficile de se séparer des « VROUM VROUM » !!! Il faut remarquer que les médias entretiennent la chose. Lors des présentations et essais de véhicules à usage familiale , ils font tous(les journalistes) allusion aux performances sportives , ça devient pénible ce manque d’objectivité ! La route est un lieu de passage qui se partage ( il ne faut pas dire : je prends la route mais plutôt : j’emprunte la route ! ) Quant aux consommations, tout dépend du profil de l’itinéraire ( ce n’est pas la même chose de rouler sur une route des landes ou du plat pays… Lire la suite >>
Cadeau homme
Invité
Je suis assez fan des lexus et attendais avec impatience cette ct200h. Cependant comment ne pas être déçu par ce manque d’audace de la part de Toyota. Le système hybride est bon mais incomplet. J’ai peur que Toyota finisse par perdre son avance technologique. Comment est-il possible de laisser 2 km d’autonomie en tout électrique? En fin de compte, l’économie de carburant est faible par rapport aux diesels et le côté électrique trop timide pour faire de cette automobile une voiture écolo… Je suis déçu que seul Chevrolet avec sa Volt (le moteur thermique fonctionne comme un générateur de courant… Lire la suite >>
wpDiscuz