Accueil Lotus Rallye du Queensland: la première victoire d’une voiture Chinoise!

Rallye du Queensland: la première victoire d’une voiture Chinoise!

163
1
PARTAGER

Certes, cette SouEast V3 a été construite au Japon. D’ailleurs, pour la FIA, c’est une Mitsubishi Lancer Evolution IX groupe N, point. En plus, le pilote victorieux, Mark Higgins, est Anglais. Mais elle est engagée par le constructeur Chinois. Alors ce qu’en retiennent les Chinois, c’est la première grande victoire « scratch » d’une voiture Chinoise à l’étranger.

Le Queensland Rally, en Australie, est la deuxième manche du championnat Asie-Pacifique (APRC.)

Pour l’occasion, la vieille gloire Malaisienne Karamjit Singh est sorti de sa retraite. Il pilote une Proton Satria Neo 2 roues motrices de l’équipe semi-officielle Cuzco.

Proton est le seul grand constructeur impliqué en S2000. Alister McRae remporte les trois premières spéciales et Proton semble s’envoler vers un deuxième succès consécutif

Puis cela tourna davantage en remake du Monte-Carlo. L’Ecossais est victime de problème d’allumages et il s’écroule dans le classement.

Quant à Chris Atkinson, il est trahi par son faisceau électrique le premier jour. Il repart grâce au Super rally, le lendemain… Pour être de nouveau trahi par son faisceau. A domicile, l’ex-pilote Subaru doit renoncer.

En conséquence, Gaurav Gill hérite du commandement. Le pilote Indien, vainqueur 2010, pense alors qu’il peut doubler la mise.

Mark Higgins, pilote de pointe de SouEast, est en embuscade avec 1,4 secondes de retard sur le leader.

Les deux pilotes Chinois de SouEast sont totalement transparents. Si Yuan Hao a l’excuse de découvrir le rallye, l’expérimenté Fan Fan ne peut que constater l’écart entre les pros et lui.

Le lendemain, Higgins ne laisse aucune chance à Gill. Le tarif, c’est 3 secondes par spéciale, y compris sur la SS16 qui ne dure qu’environ 3’30!

Il s’impose finalement avec 15″8 d’avance sur Gill. C’est la première victoire d’Higgins en APRC.

McRae sauve les meubles avec une 4e place. Ainsi, au championnat, il pointe deuxième (avec 41 points), entre Gill (53 points) et Higgins (39 points.) Atkinson est quatrième (avec 33 points.)

Pour son retour, Singh termine neuvième et remporte le groupe N 2 roues motrices. Une maigre consolation pour Proton.

L’équipe a déjà la tête au rallye de Nouvelle-Calédonie, qui se disputera en juin.

Dixième, Fan Fan offre un petit doublé à SouEast au championnat constructeur des groupe N (les autres voitures n’y marquant aucun point.)

Pour les Chinois, cette victoire a un gout d’inachevé: ils auraient préféré que ce soit un pilote Chinois qui s’impose…

La course compte également pour le championnat Australien, dont c’est la deuxième manche.

Le jeune Ryan Smart s’impose. Sa Toyota Corolla a été préparée dans le garage familial (où il est lui-même mécano.)

Fait rarissime, à l’ère du chronométrage électronique: Justin Dowel et Matt Lee sont second ex-æquo. Ils ont effectué le même chrono au dixième de seconde près!

Notez enfin que certaines voitures au départ sont digne d’un rallye historique…

A lire également:
Rallye: SouEast à l’assaut du championnat Asie-Pacifique
Rallye de Malaisie: Proton bien esseulé

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Rallye du Queensland: la première victoire d’une voiture Chinoise!"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

On pourrait avoir la suite du classement ?

La FIA à raison ça n’a rien d’une voiture chinoise
Une Evo 10 (et non pas 9) emmené par un spécialiste des mitsu Gr. N ça n’a rien de chinois
C’est comme si Lada affirmait gagner en F1 quand Renault gagne

wpDiscuz