Accueil Champ Car Indy light: un black à Indianapolis!

Indy light: un black à Indianapolis!

91
2
PARTAGER

L’image est très symbolique. Il y a exactement 20 ans, Willy T. Ribbs devenait le premier black à disputer les 500 miles d’Indianapolis (réalisant les rêves de Jack Johnson et Charlie Wiggins.) Aujourd’hui, il manage la voiture de Chase Austin, qui aimerait disputer l’épreuve d’Indy Light en prologue de la course.

Pilote de karting, puis de Midget, Austin débute en automobile via les Late Models, en 2004. Ce pilote du Kansas fait alors parti de la filière de Hendrick Motorsport (une écurie de Nascar.) L’avenir semble tout tracé. Hélas, en 2006, Hendrick dissout sa filière et à 16 ans, Austin doit monter sa propre structure.

En 2007, il réussit à trouver un baquet en Busch Series (actuelle Nationwide; « D2 » de la Nascar.)

Ensuite, c’est une carrière faite de piges à droites à gauche. Il court en Busch East Series pour Rusty Wallace, se lance en Camping World en 2009 (mais son écurie fait faillite peu après le début de la saison), puis court sporadiquement en Camping World et en Nationwide en 2010.

Après des mois à attendre que le téléphone ne sonne, il décroche un baquet en Indy Light, via une écurie créée pour l’occasion par l’ex-pilote d’Indycar. Il tentera de se qualifier aux « Freedom 100 », qui se courent en prologue des « 500 ». Aucune autre épreuve n’est prévue pour l’instant.

Le passage de Ribbs en Indycar fut aussi bref que politisé. Il avait tenté de mobiliser les people black, de Bill Cosby à Mohammed Ali.
A contrario, Austin est moins politisé et il ne commence pas ses phrases par « en tant qu’Afro-americain… » En revanche, le plan com’ de ce métisse (père black, mère blanche) consiste à la jouer « urbain ». D’où l’emploi, par exemple, du terme « Indy Lite ».
Quant à la très blanche Indycar, on pourrait résumer son communiqué à: « Eh, regardez, on a un black! ON A UN BLACK! Regardez, on vous jure qu’on n’est pas des racistes! » Et comme le terme « black » est politiquement incorrect, ils emploient la formule alambiquée de « personne d’ascendance Africaine ».

Quel que soit sa couleur de peau, Austin a beaucoup galéré et on ne peut que lui souhaiter bonne chance.

A lire également:
Le jour où la F1 passera à la couleur
Il y en a un peu plus, je vous le met? Mini-interview de Willy T. Ribbs

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Indy light: un black à Indianapolis!"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
huum
Invité

On parle franglais maintenant sur leblogauto ?

TheRipper
Invité

Le Blog Auto :
Et comme le terme “black” est politiquement incorrect, ils emploient la formule alambiquée de “personne d’ascendance Africaine”.

Du Blog Auto :
Et comme le terme “noir” est politiquement incorrect, ils emploient le vocable anglais de “black”.

wpDiscuz