Accueil Général Essai Audi TT vs Peugeot RCZ : le « saigneur » des anneaux (2/2)

Essai Audi TT vs Peugeot RCZ : le « saigneur » des anneaux (2/2)

636
22
PARTAGER

Après l’esthétique, il faut savoir si ces deux coupés donnent un sentiment de plaisir de conduite alors prenons la poudre d’escampette… Et le lion n’est pas mort, bien au contraire (merci Henri Salvador), c’est dans le feu de l’action qu’il sort enfin ses griffes…

Avant de faire des essais dynamiques, contact et il faut le dire ces deux petits coupés font bien entendre leurs moteurs avec des sonorités légèrement différentes : un brin métallique pour le Peugeot RCZ et plus rauque pour l’Audi TT. Mais bon il faut reconnaître : on sent bien qu’il y en a sous le plancher mais reste maintenant à savoir s’ils sont bien présents et si ceux-ci sont bien utilisés…

Commençons par l’Audi TT, les 211ch du moteur 4 cylindres TFSi sont bien présents, la sonorité du coupé allemand nous envoûte à chaque accélération (vitre baissée)  mais par contre, le couple de 350Nm directement sur les roues avant, est beaucoup trop élevé pour le coupé allemand. A peine lancé dans les tours en accélération franche, que le train avant est très vite déboussolé et rend ainsi le coupé très instable. Un peu dommage mais on sait qu’il existe une option « châssis sport » qui permet au train avant d’être beaucoup moins joueur et surtout, le fameux « Quattro » répartissant le couple de façon optimale…

Face à cela, le coupé RCZ ne perd pas le nord. Les 200ch du moteur THP maison ne sont pas ridicules face au coupé allemand. Ceux-ci sont grandement suffisants et le couple de 275Nm rend le comportement du train avant joueur sans pour autant perdre l’adhérence, comparé à l’Audi TT. La sonorité du RCZ est bien plus présente dans l’habitacle, ce qui n’est pas sans déplaire le conducteur de celui-ci.

Cependant, le moteur THP 200 se montre « légèrement plus creux » en dessous de 1700tr/min alors que le moteur TFSi semble beaucoup plus linéaire sur toute sa plage d’utilisation. Attention, aucune insinuation que le moteur THP 200 est en dehors des clous mais si nous devions être des plus pointilleux, le moteur Audi reste un petit cran au-dessus du moteur Peugeot.

Pour le comportement sur route dégradée, les deux coupés se valent avec un meilleur amortissement pour le coupé Audi TT, chaussé en 17′, il faut l’avouer. En effet, le profil bas des roues du Peugeot RCZ avec ses jantes de 18′ participent bien au style global mais dégradent plus fortement le comportement sur des nids de poules ou tout du moins sur un trajet routier.

Niveau comportement en courbe, comme dit précédemment, le train avant joueur du coupé Audi rend plus difficile à placer le véhicule en virage car on ne sait pas trop comment va réagir celui-ci. On espère qu’avec un châssis sport et surtout la version Quattro, ce problème soit résolu. En tout cas, le Peugeot RCZ s’en sort très bien avec des enchaînements nets et précis en virage. Celui-ci se place beaucoup plus facilement même si on aurait préféré un retour d’informations plus marqué dans la direction et un volant moins grand.

Pour les accélérations, l’Audi TT prend un coup d’avance sur le coupé RCZ. En effet, le passage des vitesses ainsi que les relances sont plus précises et franches que sur le coupé RCZ, handicapé un peu par sa boîte où il semble plus difficile de trouver le point de patinage de l’embrayage. A noter que sur la version THP 156 du RCZ, celle-ci n’avait presque pas accroché…

Pour terminer ce comparatif, il reste un item si difficile soit-il : le prix. Comptez 38 000€ pour le coupé RCZ présenté ici avec le GPS inclus contre plus de 45 000€ pour l’Audi TT 2l TFSi. Deux machines de plaisir avec chacune leurs défauts et leurs qualités. Leurs prix les éloignent l’une de l’autre, mais leur design et leur vocation les rapprochent incontestablement. L’une, propose un moteur puissant, un intérieur sans défaut ou presque. L’autre répond par un châssis très travaillé, allié à un design sans précédent. S’il nous était permis de formuler un souhait, vite une étoile passe, ce serait celui de combiner ces deux voitures pour en faire ressortir une parfaite machine à plaisir !

A lire également :
Essai Audi TT vs Peugeot RCZ : un R(CZ) de TT (1/2)

A voir également : Galerie Comparatif Audi TT / Peugeot RCZ
[zenphotopress album=11587 sort=random number=8]

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Essai Audi TT vs Peugeot RCZ : le « saigneur » des anneaux (2/2)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
prop pulsion
Invité

La Peugeot gagne le match sur le plan du prix, du style, de l’habitabilité autant dire les seuls élements que peugeot à pu améliorer par rapport à l’audi, du moins la rcz ne démérite pas ni par son chassis son moteur et sa finition mais sur ces points là, la tt est simplement supérieure ! (7000€ d’écarts c ‘est énorme !!!!!!!)

Le dams
Invité

Euh…
Z’avez des problemes au blog auto?
Je suis un Audiste patenté mais la…
Comment pouvez vous comparer les prix de ces 2 voitures?
Il faudrait comparer avec les finitions d’entree de gamme pour les 2 moteurs
Vous savez combien coute l’option cuir etendu chez audi qui vous plait tant?
On peut aussi equiper la TT en 18′ aussi vous savez…
Bref, comparons ce qui est comparable

prop pulsion
Invité

Prix tt 2.0 tfsi audi france: 37810€
Jantes 18″ 1756€ (439 l’unité)
Total:39566€ (sans cuir étendue)
Peugeot rcz thp 200 : 31930€ jantes 18″ comprises
Ecart: 7636 € moteur comparables et finition de base soit entrée de gamme, tout les prix viennent du site internet des constructeurs respectifs, certes dans la réalité (chez le concessionnaire) les prix diffèrent toujours, mais là l’écart me laisse bouche-baie.
Après pour dire le fond de ma pensée, il vaut mieux acheter une audi tt première géneration Quattro et garder 15000€ pour aller jouer ailleurs !!!!

jluc
Invité

comparable !!!
je viens de passer d’une rcz thp 200 toutes options avec une audi TT TFSI Sline/quattro/Stronic 211cv. et bien les gars c’est le jour et la nuit !!! qualité de finition audi incomparable, rien ne tremble comme sur mon ancienne RCZ [ parlons du cuir intégral qui partait en sucette ]. Et je ne parle pas du moteur !!!!! le 2 Litres … Wouaaa, ca déchire mille fois plus.
Essayez avant de causer :;

JSM
Invité

Je suis TTiste, et je ne vous suis pas sur le coup.
Les versions de bases sont plus ou moins comparables en prestations, mais absolument pas en prix. Surtout que les remises en concession sont supérieures chez Peugeot que chez Audi.
Mais pour ceux qui ont les moyens de se faire plaisir, il est plus facile de se faire une voiture « sur mesure » outre rhin.
Et je le redis, il est vraiment dommage de ne pas avoir sorti de version Roadster du RCZ. C’est la principale chose qui m’a détourné de ce modèle.

Raph
Invité

Ca rest e trop chères pour l’une comme pour l’autre.

Adventra
Invité

Le prix pour se faire plaisir. Les 2 donnent envie de s’installer derrière leur volant en tout cas. 🙂

Jo
Invité

Deux très belles voitures. J’aime la RCZ pour son look et son prix, par contre je déteste son volant en forme de croissant, caractéristique des anciennes peugeots (j’aime mieux celui de la nouvelle 508). L’audi est supérieure au niveau des performances et de la finition mais ça reste trop cher pour ce que c’est. Au prix du neuf (42k€), je préfèrerait une boxster en occasion récente. De manière générale la décote est très forte pour les deux modèles! Il y a donc moyen de faire de très bonnes affaires sur de récents véhicules d’occasion très proches de l’état neuf.

wpDiscuz