Accueil Champ Car 500 miles d’Indianapolis: les qualifications

500 miles d’Indianapolis: les qualifications

88
4
PARTAGER

Ils étaient une quarantaine à se battre pour les 33 places de la grille d’Indianapolis. Une course très symbolique, car la première édition des 500 miles eu lieu il y a un siècle. Forcément, il y a eu des heureux et des malheureux…

Les qualifiés

En championnat d’Indycar, les écuries Penske et Ganassi dominent outrageusement. On les attendait donc à Indianapolis.

Surprise: le poleman est finalement Alex Tagliani (FAZZT), qui pose fièrement avec son patron, Sam Schmidt.

2e, Scott Dixon (Ganassi) s’est qualifié juste devant Oriol Servia (Newman-Haas.) Rappelons qu’il y a 6 mois, le Catalan n’avait même pas de volant.

Sur la deuxième ligne, le leader du championnat, Will Power (Penske) est encadré par les modestes Townsend Bell (Sam Schmidt) et Dan Wheldon (Brian Herta.)

Et les surprises continuent derrière! Sur la troisième ligne, on trouve ainsi le revenant Buddy Rice (Panther) et Ed Carpenter (Sarah Fisher Racing)…

Devant le double-champion en titre d’Indycar (et favori de l’épreuve), Dario Franchitti (Ganassi.)

Les Belges seront content d’apprendre que Bertrand Baguette (Rahal) est 14e, devant un autre revenant, Davey Hamilton (Dreyer & Reinbold.)

Quant au vétéran John Andretti (Andretti), il est 17e et seul qualifié de son équipe (on y reviendra plus loin.)

Les accidentés

Les murs de béton d’Indianapolis ne pardonnent pas. Ho-Pin Tung (Dragon Racing) en a fait l’amer expérience. Pas de gros bobos, mais l’équipe médical l’a considéré inapte. C’est la fin du rêve pour celui voulait être le premier Chinois au départ.

Simona de Silvestro (HVM) s’est blessée aux mains lors des premiers essais. Elle fut néanmoins rétablie pour le « bump day » et elle partira 24e.

Les repêchés

Les qualifications ont laissé 14 pilotes sur le carreau. Il leur restait une dernière chance: les 9 places du « bump day ».

Ryan Briscoe (Penske) avait cassé sa Dallara lors des essais. Compte tenu du calibre du pilote, se qualifier était une chose aisée. Avec le mulet, il a fait le minimum syndical, synonyme de 27e temps.

Chez les Andretti père, fils et petit-fils, c’est soupe à la grimace. 4 des 5 voitures sont non-qualifiées. Marco Andretti et Mike Conway atterrissent sur la dernière ligne. Ils sont donc à la merci des autres repêchés…

L’ordre des pilotes est pré-déterminé. Il se met à pleuvoir (ce qui signifie une suspension de séance) alors que Danica Patrick n’est pas encore partie. Des 500 miles sans Danica? Ce serait un naufrage annoncé pour les sponsors!

Heureusement, ce n’était qu’une ondée. Patrick s’élance et réalise le 26e temps.

L’an dernier Paul Tracy n’avait pu être repêché. Cette année, le Canadien (exceptionnellement chez Dreyer&Reinbold) a décroché son ticket pour Indianapolis.

Pippa Mann (Conquest) a réussi son entrée. Il y aura donc 4 femmes aux 500 miles (Beatriz, de Silvestro, Mann et Patrick), comme en 2010.

Les exclus

In extremis, Marco Andretti est ressorti des stands pour sauver sa peau. Il s’est qualifié au détriment de Mike Conway. Dommage, car un an après son grave accident, ici-même, l’Anglais avait retrouvé un bon niveau (cf. sa victoire à Long Beach.)

Tant pis aussi pour Rafael Matos (KV.)

Quant à Sebastian Saavedra (Conquest), il était non-seulement trop lent, mais ses louvoyages dans les lignes droites montrèrent qu’il n’avait pas le niveau.

Pour remplacer Tung, le Dragon Racing a rappelé Patrick Carpentier. Le Québecois a tapé, mais le corps médical l’a jugé apte à courir. Néanmoins, avec deux Dallara pliées, l’écurie a préféré faire ses valises. Scott Speed est donc forfait.

Source:
Indycar

A lire également:
Indycar: tout le monde se plank!
Indycar: Sao Paulo

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "500 miles d’Indianapolis: les qualifications"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Absolument!
Invité
Ce furent des qualification absolument fantastiques à suivre tout le week-end ! Pas mal d’approximations dans ton compte rendu sinon… 😉 Ainsi Wheldon n’est pas vraiment un pilote « modeste », Danica Patrick n’a pas réalisé le 26ème temps mais partira bien en 26ème position (les 24 premières places sur la grilles étaient alors « vérouillées »), Silvestro s’est qualifié lors du Pole Day et non du Bump Day… Important aussi de signaler que Dario Franchitti a été victime d’une panne d’essence alors qu’il était dans les temps d’Oriol Servia, etc. Tout comme l’an passé, le nombre d’engagés et la qualité des éliminés montre… Lire la suite >>
ara
Invité

Mince alors… sur quelle chaine vous avez maté tout ça svp ?

Absolument!
Invité

@ara On pouvait suivre toutes les qualifications (ainsi que toutes les séances d’essais) en direct sur le Web via le site de l’IndyCar. J’en ai même fait un billet : http://goo.gl/Sc5ak

@joest Le bilan de Wheldon à Indianapolis est loin d’être modeste. En huit participations : une victoire, deux deuxièmes places (les deux dernières années), une troisième place et une quatrième…

wpDiscuz