Accueil Caterham Team Caterham Lotus et autres scenarii possibles

Team Caterham Lotus et autres scenarii possibles

87
5
PARTAGER

Le rachat de Caterham par le Team Lotus pose une grande question: pourquoi? Voici quelques uns des scenarii envisageables.

La liste n’est pas exhaustives. De plus, on ne connait que le sommet de l’iceberg. Il faudra attendre quelques années pour savoir ce qu’il s’est réellement dit et passé dans les salons de Kuala Lampur…

Scenario N°1: un « plan B » avec Caterham et Sonangol

Hier soir, une nouvelle rumeur est apparu. Le Team Lotus aurait fait enregistrer les noms de domaines « sonangolcaterham », « sonangolcaterhamf1 » et « sonangolcaterhamteamlotus ».

Ainsi, si l’écurie perdait son procès face à Lotus Cars, elle prendrait le nom de Caterham Sonangol. Sonangol étant la compagnie pétrolière Angolaise, sponsor personnel de Ricardo Teixeira.

Effectivement, hier, lors des festivités du rachat du constructeur, le pilote Angolais a pris le volant de la F1. Le Team Lotus dispose d’une tripotée de pilotes d’essais, mais seul Teixeira était convié aux côtés de Jarno Trulli et d’Heikki Kovalainen.

Sauf que Sonangol ne figure pas dans la liste des partenaires du Team Lotus. Teixeira a peu roulé et son nom n’est pas mis en avant.

Quant à Caterham, ses voitures rustiques et bon marché n’ont que peu de lien avec une F1.

Scénario N°2: le prétexte

Lâché par la famille Chapman, puis par David Hunt, Tony Fernandes manque de soutiens en vue du procès.

Racheter Caterham donne au Team Lotus une image de « puristes ». Il est toujours facile de faire parler les morts et l’écurie peut dire qu’elle seule respecte les idées de Colin Chapman. Là où Lotus Cars fait volontiers du bling bling.

A l’issue du procès, quel que soit son résultat, Fernandes n’aurait plus besoin de Caterham et la marque serait revendue aussi sec.

Scénario N°3: le parasitisme

Apparemment, en 2008, Fernandes était en très bons termes avec Lotus et Proton. Il aurait même voulu racheter le constructeur Anglais!

Depuis, les relations se sont dégradées et il semblerait qu’il y ait aujourd’hui une lutte à mort entre Proton et Fernandes. Ce dernier pourrait vouloir asphyxier Lotus.

Le petit constructeur Anglais n’est pas une forteresse imprenable. Le cas du nom « Team Lotus » prouve qu’ils n’ont pas cherché à contrôler tout ce qui porte ou qui a porté le nom de Lotus.

S’il s’amuse à contacter les ex-partenaires de Lotus ou à déposer des noms jusqu’ici inutilisés, Fernandes pourrait bâtir un « Lotus parallèle », prendre de vitesse Lotus sur certains marchés (comme l’Asie du Sud-est), s’impliquer davantage en sport auto et même faire le forcing sur le merchandising.
Lotus vit actuellement grâce à ses emprunteurs, à qui il a promis monts et merveilles. Tout accroc le mettrait en difficulté financière, Lotus se retrouverait aux abois et Proton serait forcé de vendre.

Néanmoins, ce serait une stratégie couteuse et qui prendrait beaucoup de temps.

Scénario N°4: la création d’un groupe

Le communiqué d’hier évoquait pour la première fois TLE (Team Lotus Entreprise.) Cette compagnie chapeaute l’écurie de F1, son merchandising, EQ8 (boisson énergisante) et Caterham. Les autres propriétés de Fernandes (comme la compagnie aérienne AirAsia) n’en font pas parti.

Fernandes rêvait de vendre des Lotus à travers toute l’Asie. Désormais, il voudrait faire de même avec Caterham. Néanmoins, ces voitures de sport sont trop radicales pour toucher un large public. Compte-t-il créer une Caterham GT, moins extrêmes? Ou bien va-t-il racheter d’autres artisans?

L’autre point d’interrogation, c’est Renault. La firme au losange est officiellement sponsor de l’écurie (et non pas uniquement fournisseur de moteurs.) Quels sont les projets de Renault et TLE? Verra-t-on des Caterham à moteur Renault? Des Renault Sport rebadgées Team Lotus pour le Sud-est Asiatique? Ou bien est-ce que TLE va devenir importateur du constructeur en Malaisie?

Le troisième homme

Ce qu’il ne faut pas perdre de vue, c’est qu’il existe un troisième Lotus, Lotus-Youngman. Huan Peng est un homme ambitieux, qui a fait fortune en assemblant des autocars Neoplan sous licence.

Proton voulait en faire un pion, qui le représentera en Chine jusqu’au jour où il pourra signer avec un grand constructeur.
Mais Peng veut s’émanciper de Proton. Il veut lancer ses propres véhicules, sous la marque Lotus et les exporter dans le monde entier.

En prime, Lotus-Youngman s’intéresse au sport. Le constructeur est présent en rallye et en autocross (via sa structure « Lotus F1« !) La venue en circuit, voir en monoplace, n’est pas exclue.
A Shanghai, il exposait une Lotus Europa arborant un badge Lotus-Youngman et qu’il compte produire sous le nom de « L8 ».

A terme, il risque donc d’y avoir des Lotus, des Team Lotus et des Lotus-Youngman sur nos routes!

A lire également:
Lotus vs Lotus: le ciel s’assombrit pour le Team Lotus
Team Lotus Entreprise rachète Caterham Cars

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Team Caterham Lotus et autres scenarii possibles"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lotus Bleu
Invité

Quel foutoir!!!!

Le mieux c’est encore d’acheter une Lotus Elan de 1965 de collection…
La au moins, pas besoin de se bouillir la cervelle.!

tétard
Invité

t’as raisin,
c’est comme Rover, j’ai rien compris, et j’te reprends, j’te revends, une part par-ci, une part par-là…..mal à suivre.
Ces anglais ils sont bons qu’à faire des canapés.

4aplat91
Membre

Bref, le malais a racheté Catheram et on ne sais pas ce qu’il va en faire !!!

maitre capello
Invité

le mal est fait !

Admin

« Le Team Lotus dispose d’une tripotée de pilotes d’essais, mais seul Teixeira était convié aux côtés de Jarno Trulli et d’Heikki Kovalainen. »
Il y avait aussi Karun Chandhok… C’est pas gagné, le contrat Sonangol, à mon avis.

wpDiscuz