Accueil Actualités Entreprise Saab : vente des bijoux de famille pour régler les factures, le...

Saab : vente des bijoux de famille pour régler les factures, le début de la fin ?

111
10
PARTAGER

Comme un parfum tristement nauséabond de fin à la Rover flottant dans l’air… S’il est évidemment bien trop tôt pour tirer de telles conclusions, la situation actuelle de Saab n’est pas florissante pour un sou. Des sous, le constructeur au Griffon en manque. Beaucoup. Trop. Dans l’optique d’éponger partiellement sa dette afin de régler ses fournisseurs et pouvoir relancer la production, il se murmure avec insistance que le constructeur nordique chercherait à vendre une partie de ses actifs. Reste à savoir combien de temps pourra durer cette situation : injecter du cash frais ne dure qu’un temps…

Alors que les négociations se poursuivent toujours, notamment avec les autorités du pays, nouvelle orientation serait donnée afin de pouvoir reprendre la production. Une vision à très court terme pourtant…

Du côté de chez Saab on s’orienterait vers une vente (ou une hypothèque) de quelques actifs sans précision complémentaire sur la nature précise de ces actifs ou leur quantité. Et qui reviendrait en jeu ? Oui, le sieur Vladimir Antonov. L’opération financière passerait via deux organismes bancaires (un en Lituanie et l’autre en Lettonie). Vladimir Antonov serait également toujours disposé à investir 50 millions d’euros afin de prendre le contrôle de 30 % du capital. Tout ceci demanderait encore l’aval des autorités financières de Suède. Spyker, le propriétaire de Saab, a, par l’entremise de hauts dirigeants, confirmé l’existence de discussions avec une institution financière. Mais une fois l’opération réalisée et le cash frais généré, il faudra donc régler les fournisseurs pour pouvoir reprendre la production. Oui, mais, et après ?

Il y a plusieurs mois le scénario le plus noir avait été avancé avant l’arrivée de Spyker Cars. L’histoire semble se répéter. Là, a contrario, il s’avère moins évident que la conclusion soit identique. A suivre.

A lire également. La production suspendue sine die chez Saab, La situation se détériore chez Saab et Saab : perte de 218 millions d’euros.

A voir également chez Saab. Galerie essai 9-5 TTiD Vector.

Saab 9-5 3Saab 9-5 2Saab 9-5 1Saab 9-5 4Saab 9-5 6Saab 9-5 5Saab 9-5 7Saab 9-5 9Saab 9-5 8Saab 9-5 10Saab 9-5 11Saab 9-5 12Saab 9-5 13Saab 9-5 14Saab 9-5 3

Source : Diverses.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Saab : vente des bijoux de famille pour régler les factures, le début de la fin ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
tetra
Invité

Vente des bijoux de famille : ça va surement couter l’appeau d’écouille…

DinoSP
Invité

Je comprends très bien que les grands groupes automobile soit frileux quand à un éventuel rachat de Rover…euh..Saab, mais ce serait pourtant à mon avis la seule solution pour que cette marque continue d’exister. Ce n’est pas avec ces bouts de ficelles qu’ils vont réussir à redresser la barre.

Membre

saab pourrait en effet très ien devenir la marque hdg d’un généralite tel PSA, Renault, …

wizz
Membre
Saab a été le haut de gamme d’Opel. Et si ça n’avait pas marché, alors pourquoi les choses seraient différentes avec PSA ou Renault ou n’importe quel autre généraliste européen? Idem pour Volvo qui était le HDG de Ford Europe, et aussi pour les USA Etre dans le haut de gamme, c’est aussi avoir une gamme de véhicules haut de gamme. Alors si PSA ou Renault doit développer des composants haut de gamme pour Saab, et étant le peu de volume tout comme la faible marge (pas comme Porsche), alors cette branche sera déficitaire, très déficitaire, et plombera tout le… Lire la suite >>
François
Membre

Il s’agit de la suite logique de la vente de la marque Spyker à Antonov. Une fois que celui-ci aura récupérer les actifs de Saab à (très) bon prix, la marque disparaîtra et la russe fera une belle plus-value sur les dits actifs car contrairement à Saab il a ce qui est le plus précieux en business : le temps.

Raph
Invité

Je suis bien dd’accord avec wizz. Si c’est pour que citron et Co ce paie juste un nom « qui veut plus dire grand chose ». C’est pas la peine.

LOL
Invité

Ou alors le cash récupèré par la vente des murs permet de passer le pb ponctuel de trésorerie, les ventes se développent, la 9-3 2012 arrive, et rencontre le succès que l’on espère, que validlir antonov finance la 9-2 comme il en a parle….Peut être alors que le russe, comme tu dis François, revendra SAAB en faisant non pas une belle plus-value, mais une très très belle plus-value…….
Pourquoi jouer petit bras?
Moi je crois qu’il vise ça! Et c’est tant mieux pour SAAB!

François
Membre
LOL : Spyker prévoyait 80000 ventes en 2011, Antonov pariait sur 65000 ventes et parti comme c’est parti, ce sera beaucoup moins. Autre chose, quand je lis ici et là qu’Antonov va (soit disant, rien n’est signé) sortir 300 millions d’euros pour la 9-2, je rigole car concevoir et sortir un nouveau modèle coûte au minimum le triple…Sous réserve de conserver quelques vieilleries (moteurs ou plateforme). Le but du russe, c’est clair comme l’eau de roche, est de s’emparer des actifs de Saab et de les revendre « à la découpe » par la suite et faire du bénéfice sur le cadavre… Lire la suite >>
wpDiscuz