Accueil Concept car Salon de Genève 2011 : Ford B-Max Concept

Salon de Genève 2011 : Ford B-Max Concept

108
2
PARTAGER

Après le lancement de la Fiesta, Ford était attendu pour le renouvellement de la Fusion. Un nouveau modèle s’inscrivant dans la lignée des C-Max et S-Max, et qui a tardé à arriver. Une attente qui trouve partiellement fin au salon de Genève avec le nouveau B-Max, sous forme de « concept ».

Comme attendu, le B-Max se profile comme l’héritier direct du C-Max, ainsi que du concept Iosis X. Son style est pleinement ancré dans la dernière itération du « Kinetic Design ». Il reste très cohérent avec les modèles plus anciens, avec une partie arrière qui évoque aussi le Kuga ou le S-Max. Long d’un peu plus de 4m, il est très légèrement plus encombrant que la Fiesta.

Un style présenté ici très proche de la série, pour ne pas masquer la pièce maîtresse du B-Max, ses ouvrants latéraux. Là où un Meriva a introduit les portes antagonistes pour faciliter l’accès aux places arrière, Ford va plus loin. Le B-Max est en effet doté de portes arrière coulissantes, et surtout dépourvu de montant B. Les sceptiques rétorqueront qu’il s’agit d’une configuration très classiques sur un concept. Mais Ford insiste vivement sur le fait que cette solution est prête à être introduite en série.

Les portes coulissantes sans pied milieu existent déjà, en particulier sur des modèles réservés au Japon. Quelques constructeurs s’y sont essayés pour le marché Européen, on se souviendra des Nissan Prairie ou Mistubishi Space Wagon. Mais les normes de choc latéral ont eut raison de cette configuration.

Ford s’est donc employé à renforcer les portes arrière, ainsi que leur fixation à la caisse pour assurer une protection équivalente à une caisse avec montant B. Ce qui se fait déjà sur des modèles à portes antagonistes comme la Mazda RX-8 ou la Mini Clubman. Les portes avant et arrière du B-Max peuvent néanmoins s’ouvrir de façon indépendante, libérant une ouverture totale de plus de 1m50 en ouverture simultanée.

L’espace intérieur est à l’image du style extérieur : prévisible. On retrouve en effet un savant mélange de Fiesta et de C-Max. Comme la nouvelle Focus, le B-Max reçoit l’interface MyFord Touch avec écran tactile.

Sous le capot, on retrouve le 3 cylindres 1.0l Ecoboost (injection directe et turbo) apparu sur le concept Start, et qui approche de la production. En matière de production, le B-Max sera assemblé à Craiova en Roumanie.

[zenphotopress album=11094 sort=random number=8]

Source : Ford

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Salon de Genève 2011 : Ford B-Max Concept"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

c’est du déjà vu ! Ford tourne en rond là

paolo
Invité

Qui va reconnaître un B-Max d’un C-Max ?
Ford reprend le syndrôme de VW, on dessine un modèle, ensuite on crée une gamme où tous les modèles se ressemblent…. avec une photocopieuse, on agrandit ou on rétrécit les dimensions….
Bientôt le D-Max (E-Max, F-…… , S-Max)….?

wpDiscuz