Accueil Champ Car Indycar: Paul Tracy aura un baquet pour Indianapolis

Indycar: Paul Tracy aura un baquet pour Indianapolis

100
0
PARTAGER

Paul Tracy n’a pas raccroché le casque! A 42 ans, il vient de passer un accord avec Dreyer & Reinbold. Le pilote Canadien tentera ainsi de se qualifier aux 500 miles d’Indianapolis (et plus si affinité?)

Personnellement, je n’ai jamais été un fan du pilote. Néanmoins, sa situation actuelle me fait de la peine.

Tracy, c’était le bad boy des années 90. L’homme qui a fait les beaux jours de Penske, puis de Green (actuelle Andretti.) Un de ces pilotes comme on les aime aux States, qui agit d’abord et qui réfléchi (éventuellement) ensuite.
Dernière star fidèle au Champ Car, il décroche le titre, en 2003, face à un Sébastien Bourdais encore trop tendre. Trop brouillon et exécrable finisseur, il n’a pas su doubler la mise, malgré 31 victoires.
Prompt à envoyer ses adversaires dans le rail, Tracy était néanmoins intouchable, car il faisait venir les spectateurs Canadiens. Son patron, Gerald Forsythe, était bien le seul à croire en lui.

Le Champ Car s’est écroulé et Forsythe a fermé boutique. Tracy n’a pas su se reconvertir. Dire qu’à une époque, il pouvait rejoindre son pote Robbie Gordon en Nascar…
Trop vieux, trop cher et pas assez intelligent, les écuries d’Indycar ne voulaient plus de lui. En 2008, pour l’épreuve Canadienne d’Edmonton, l’organisateur doit quasiment créer une écurie pour lui!
En 2009, il effectue 6 épreuves dans presque autant d’écuries.
L’an dernier, il s’associe avec Dreyer & Reinbold pour Indianapolis. Sa course s’arrête la veille d’Indy: non qualifié. Il revient à Watkins Glen, où il sert de pub mobile pour l’épreuve de Toronto. Il dispute les deux courses canadiennes et décroche une 6e place à Edmonton. L’accident de son équipier Conway lui offre un baquet pour Kentucky et Motegi.

Ainsi, Tracy en est réduit à des intérims et à des infomerciales pour un promoteur immobilier de l’Arizona. On devrait ainsi sans doute le revoir à Toronto, Edmonton et Las Vegas. Un statut indigne d’un pilote ayant son palmarès.
En même temps, s’il n’était pas aussi populaire, cela fait longtemps qu’il aurait disparu…

Source:
Indycar

A lire également:
Indycar: Tony Kanaan rebondit chez KV Racing Technology
Indycar: Sebastian Saavedra chez Conquest
Indycar: Villeneuve et Solberg à Las Vegas?

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz