Accueil F1 Le Grand Prix d’Espagne dans l’incertitude

Le Grand Prix d’Espagne dans l’incertitude

45
4
PARTAGER

Malgré un contrat courant jusqu’en 2016, l’avenir du Grand Prix d’Espagne au-delà de l’édition 2012 s’inscrit en pointillés. En cause, la situation économique de la province de Catalogne dont le nouveau gouvernement vient d’annoncer des mesures de réduction budgétaire drastiques.

Jusqu’à présent, la Catalogne déboursait entre 7,5 à 10 millions d’euros par an pour soutenir l’organisation de l’épreuve. Sans ce budget, le Grand Prix d’Espagne accuserait un bilan négatif malgré son immense succès populaire depuis l’éclosion de Fernando Alonso.

Dans le quotidien El Pais, Artur Mas, nouveau président du gouvernement a expliqué la situation: « La continuité du Grand Prix de F1 sur ce circuit est garantie cette année et probablement l’année prochaine. J’espère qu’il pourra être maintenu à l’avenir, mais ça dépendra de l’évolution de la situation économique et des résultats obtenus sur les deux années qui viennent. La situation est ce qu’elle est, je ne cherche à duper personne. Je sais ce que rapporte une course de F1 et je sais aussi que les sports mécaniques sont un secteur qui fait marcher l’économie. Je vais faire de mon mieux, mais nous ne pouvons ignorer la vérité. Nous devons réduire les budgets ».

On sait depuis quelques mois que la continuité du Grand Prix d’Europe à Valencia est encore plus incertaine ce qui ne laisse rien augurer de bon pour la présence de la F1 dans la péninsule ibérique.

Mais le cas catalan est loin d’être isolé puisque le président de l’assemblée de l’État de Victoria vient également d’exprimer le souhait de ne pas renouveler le contrat qui le lie à la FOM jusqu’en 2015 pour l’organisation du Grand Prix d’Australie, la faute à un budget sans cesse en augmentation.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le Grand Prix d’Espagne dans l’incertitude"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
frederic .E
Invité

trop de gourmandise de la part de Bernie et ses amis vont tuer la poule aux oeufs d’or et c’est sans compter sur les fabuleux et fameux GP du moyen orient qui vont bien prendre la direction d’une pause le temps de laisser passer les révolutions.

DarkKane
Invité
En cas de crise économique, la volonté de Bernie E. d’augmenter sans cesse les sommes pour l’attribution des G.P. devaient arriver à ce problème. Il serait surtout bon que l’ensemble des fédérations automobiles mondiales (ou au moins européennes) se mettent en accord pour refuser de payer au delà d’une certaine somme pour contrer le tout puissant patron de la F1 à changer son fusil d’épaule. Pour ma part, je trouverai cela intéressant d’incorporer l’alternance en F1 comme l’a fait le WRC pour permettre à un plus grand nombres de pays d’accueillir les monoplaces. De plus, cela permettrait aussi de redescendre… Lire la suite >>
lolo
Invité

arret de la Formule 1 partout et on sera tranquille !

matta
Membre

Je trouve que les politiques ont raison de mettre la F1 à la porte. Bien que je sois un passionné de sport auto, je trouve que la F1 devient indécente. Comment les gp peuvent être en perte alors que nous payons nos entrées a prix fort? Quelqu’un se moque du monde!

A cause de ce vieux c.. la f1 n’est plus la fête populaire qu’elle se devait d’être, je me contrefiche de voir des stars dans le paddock, les stars c’est les pilotes. Ce qu’on veut c’est des gradins bondés, des gens qui font la fête!

wpDiscuz