Accueil Actualités Entreprise Affaire Toyota : la NHTSA n’a pas trouvé de fantôme dans les...

Affaire Toyota : la NHTSA n’a pas trouvé de fantôme dans les accélérateurs

176
16
PARTAGER

10 mois d’enquête, de tests exhaustifs et de monceaux de données dépouillées par les meilleurs éléments de la NHTSA avec le concours exceptionnel d’ingénieurs de la NASA pour un résultat tout simple : parmi tous les cas d’accélération incontrôlée signalés sur des Toyota aux Etats-Unis, aucun n’est imputable à un défaut de l’accélérateur électronique.

On ne saurait accuser la NHTSA de partialité envers le constructeur; on se souvient des mots très durs de son patron Ray LaHood au début de l’affaire, qui invitait les conducteurs de Toyota à ne pas prendre leur voiture, et de son expression « de garder les pieds de Toyota au feu » rappelant l’Inquisition. Le constructeur a par la suite été puni d’une série d’amendes d’un montant exceptionnel pour ne pas avoir réagi assez rapidement à des problèmes nécessitant des rappels. Avec la communication des résultats de l’enquête hier, le ton a changé radicalement et LaHood affirme désormais que « les Toyota sont sûres », ajoutant même qu’il vient de recommander à sa propre fille une Toyota Sienna.

Si la partie électronique est hors de cause, le rapport n’absout pas entièrement Toyota pour autant. Les causes relevées dans tous les cas examinés sont au nombre de trois : tapis de sol mal installé ou inadapté, pédale défectueuse ou, dans la grande majorité des cas, erreur de conduite. Toyota a du reste reconnu les défauts liés aux pédales et aux tapis de sol, et rappelé près de 6 millions de véhicules en deux vagues à la fin 2009 pour corriger ces défauts potentiels, mais l’affirmation que le système d’accélération électronique n’est pas en cause est un énorme soulagement pour le constructeur qui a toujours maintenu que son système n’était pas défectueux. Les conclusions de ce rapport affaiblissent considérablement les arguments de l’accusation dans les dizaines de procès intentés à travers les Etats-Unis liés à des cas d’accéleration incontrôlée.

Ce rapport va-t-il complètement restaurer l’image du constructeur aux Etats-Unis ? C’est peu probable. La gestion catastrophique des choses par Toyota au plus fort de l’hystérie collective a laissé des traces. L’entreprise, qui apparaissait comme plus que parfaite et que rien ne semblait pouvait déstabiliser, a soudain montré qu’elle avait son lot de défauts et ne savait pas faire face à une crise. Toyota est brutalement tombé de son piédestal et mettra du temps pour y remonter. Demandez donc à Audi, à qui une mésaventure similaire concernant des accélérations incontrôlées mystérieuses (en fait liées là aussi à des erreurs de conduite) est arrivée aux Etats-Unis au début des années 80. Le constructeur allemand a mis près de 20 ans à s’en remettre.

Le phénomène d’accélération soi-disant incontrôlée causée par une faute de conduite ne disparaîtra pas pour autant. Comme on l’a vu dans le cas de Toyota, l’effet boule de neige peut être fulgurant, et il est très difficile dans ce type d’affaire pour un constructeur de se défendre sans s’aliéner ses clients, que ceux-ci soient réellement victimes (très rarement) ou coupables sans le savoir (dans la plupart des cas). Ce matin on doit sûrement, dans les états-majors des constructeurs de l’autre côté de l’Atlantique, se demander chez qui s’abatteront la prochaine fois les terribles fantômes de l’accélérateur.

Source : Reuters et divers

Crédit photo : bigashb sous license Creative Commons Attribution Generic 2.0

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Affaire Toyota : la NHTSA n’a pas trouvé de fantôme dans les accélérateurs"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Same Yumako
Membre

Achetez des Volts qu’y disaient…

bibi
Invité

@ same.. tiens encore un aigri des marques americaines, vraiment vous etes pathetiques des que la NHTSA touche a toy, ah si ca avait été le contraire! a bon entendeur.. 😉

marcotoyo
Invité

Une crise montée de toutes pieces par les constructeurs et le gouvernement américain pour rendre des parts de marché a leurs constructeurs nationaux!!!!!
Et comme la majeur partie des gens sont cons et croient tout ce que les médias disent ,ils n’acheterons pas de toyota a cause de ça et preferont acheter des marques sans rappel mais avec plein de soucis

Membre

Dés ,le départ c’est ce que cela sentais ! Bande de boufond. Ah ses amerloques, ils ne voient qu’en la « saine concurrence » … tant que cela leur permet d’être premier. Mais el jour où cela n’est plus le cas, els coups fourrés prmettant de redevenir numbr one sont légions

Raph
Invité

J’aime bien le concept du « coupables sans le savoir ». MDR

Carlos
Membre

Les constructeurs automobiles et particulièrement les grands, ceux qui vendent des millions de véhicules par an, savent qu’ils ont intérêt à être sérieux dans tous ce qui touche à la sécurité des conducteurs. Une erreur, ca peut arriver, mais dès qu’il y a rappel je ne vois pas ou est le souci. Boycotter une marque parce qu’elle a eu un problème avec UNE pièce et qui en plus réalise un rappel à ses frais, c’est on ne peux plus stupide.

guy liguily
Invité

j’ai toujours gardé ma confiance à Toyota .. la preuve . les adversaires sont au tapis , pourtant tout est parti d’une histoire de tapis il me semble !

subito je pense à Renault pris dans un pot de glue !! c’est qui l’instigateur !

wpDiscuz