Accueil Chevrolet Une Corvette légendaire à vendre

Une Corvette légendaire à vendre

358
3
PARTAGER

La Corvette possède une longue histoire d’amour avec les 24 heures du Mans. Mais il ne faut pas oublier qu’elle possède également une longue histoire d’amour avec les 24 heures du Daytona. En 2001, Johnny O’Connel, Ron Fellows, Chris Kniefel et le tricolore Franck Freon s’y sont même imposé au scratch! Une ‘Vette C3 L88 de 1968 ex-Daytona est aujourd’hui à vendre pour la bagatelle de 750 000$.

Les médias ont tendance à se gargariser des exploits sportifs de Steve McQueen. Néanmoins, d’autres acteurs (souvent des proches de McQueen) ont aussi tâté de la compétition à la fin des années 60. C’est le cas de James Garner.

L’acteur, révélé dans la série TV Maverick, fonde en 1967 l’American International Racing [team]. AIR était à l’origine une écurie pour acteurs en mal de sensations fortes. Mais en 1968, Garner veut frapper un grand coup: disputer les 24 heures de Daytona avec deux Corvette C3 confiées à des pilotes chevronnés. On le voit ici (au centre) lors de son arrivé à l’atelier de Culver City (en Californie) où elles seront préparées.

Trois voitures sont construites: deux (N°44 et 45) pour courir et un mulet (immatriculé!) pour les pièces.

AIR travaille sérieusement. Avant la course, les deux voitures effectuent des essais privés à Willow Springs, toujours en Californie.

Puis les voitures traversent les Etats-Unis, direction Daytona:

A l’arrivée, les mécaniciens travaillent durement pour préparer les voitures:

Derniers réglages sur la grille…

Et c’est parti! La N°44 est pilotée par Dick Gulstrand et Ed Leslie. Garner est conscient de son niveau de pilotage et il se contente de regarder la course depuis les stands. Notez qu’outre la N°45, il y a trois Corvette C3 semi-officielles de l’écurie Sunray DX. Quant à celle du Corvette Racing Associates, il s’agit d’une C2.

Autant il y a beaucoup de photos du « avant » et du « après », autant celles du « pendant » sont rares. Il n’y a pas grand chose à dire dessus. La N°45 doit renoncer. La N°44 termine 29e. L’une des Sunray DX est 10e et vainqueur en GT.

Au final, c’est un flop pour Chevrolet. Malgré tout, les trois voitures (le mulet en est) sont exposées chez un concessionnaire Californien, Clippinger:

Après tout, à l’époque, la C3 est une nouveauté. Clippinger met le paquet. James Garner y cachetonne. Le concessionnaire à également invité deux miss, qui posent avec les visiteurs.
L’homme au chapeau à l’air mure pour acheter n’importe quoi…

AIR revient à Daytona en 1969. Sa Lola T70 termine 3e au classement absolu, avec les pilotes de la N°45 de 1968:

Quant aux Corvette, comme toutes les voitures de course démodées, elles sont remisées:

La N°44 est restaurée à la fin des années 90.

Elle passe ensuite de mains en mains. Le simple fait d’avoir été alignée par James Garner fait flamber la côte. D’où les 750 000$ demandés.

L’annonce est à voir ici.

Gag: elle est vendue avec le numéro d’aout 1973 de Playboy. Au motif qu’il y a un article sur la Corvette dedans. Honnêtement, vous vous voyez dire à votre femme/fiancée/copine: « Non, chérie, ce n’est pas ce que tu crois. Je suis en train de lire l’article sur la Corvette. Ma ceinture m’a lâchée, ce qui explique le pantalon baissé et j’ai attrapé froid, d’où la boite de Kleenex. »

1968Corvette James Garner 011968Corvette James Garner 021968Corvette James Garner 031968Corvette James Garner 04

Source:
Hemmings Auto Blogs

A lire également:
James Garner et l’Oldsmobile Goodyear Graber

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Une Corvette légendaire à vendre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos Ghost
Invité

La « pire » des Corvettes est la monstrueuse Spirit of Le Mans de John Greenwood. Un échappement gros comme la cuisse de Demis Roussos. Et un bruit caverneux, énorme, terrifiant…

Nicolas
Invité

Merci pour ce genre d’article!

Marcel
Invité

je partage les commentaires de Nicolas,c est excellent.amitie

wpDiscuz