Accueil Actualités Entreprise Espionnage chez Renault: la piste des Chinois du FBI

Espionnage chez Renault: la piste des Chinois du FBI

81
17
PARTAGER

L’affaire de l’espionnage chez Renault rebondit. Les trois cadres auraient « parlé » à une entreprise chinoise. Ils sont prêt à tout pour faire progresser leur industrie! Même cette jeune femme apparemment innocente profite d’une séance photo pour découvrir les secrets du Koleos F1 Team!

Résumé des précédents épisodes: fin août, le comité d’éthique de Renault est alerté. Trois cadres « à des postes stratégiques » sont soupçonnés de laisser fuiter des informations. Il s’agirait de Jean-Michel Balthazard, directeur « amont et projet », Bertrand Rochette, responsable des avant-projet et Matthieu Tenenbaum, N°2 du projet voitures électriques.
Lundi 3 janvier, la sécurité débarque dans leur bureau. Leurs ordinateurs sont saisis et ils sont priés de quitter l’entreprise sur-le-champ. Ils ont été mis à pied à titre conservatoire. Ils auront droit à une réunion le 17 janvier, où ils seraient a priori sanctionnés.

Le ministre de l’industrie, Eric Besson, évoque de l’espionnage industriel. Les services secrets seraient déjà sur le coup. Renault a déjà déposé 56 brevets concernant les voitures électriques ; 34 dépôts de brevet sont imminents et 115 autres devraient suivre.
Les 3 hommes auraient fait des révélations à un constructeur Chinois. Ils auraient vendu des secrets à des intermédiaires spécialisés.

Evidemment, toutes ces informations sont à prendre avec des pincettes, tant le sujet est sensible. Patrick Pélata, directeur général de Renault, a bâillonné ses employés et il faut se contenter du « il paraitrai que… »
Dire que l’affaire se perd dans le triangle de Bermudes chinois, ce serait un moyen bien commode d’expédier les questions qui fâchent…

La piste chinoise, si elle se confirmait, serait à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle.
La mauvaise nouvelle, on le sait, c’est que le constructeur en question devrait très probablement bénéficier d’une impunité totale sur le sol Chinois. Pékin est toujours solidaire de ses entreprises, quelle que soit son opinion et son degré d’implication dans l’affaire.
La bonne nouvelle, c’est qu’aucun constructeur Chinois n’est réellement capable de produire en grande série un véhicule électrique, même à moyen-terme. Byd, le plus en pointe, se débat avec d’insolubles questions de prix de vente, de fiabilité et de performances. Quant aux autres, ils ont surtout présenté des prototypes de salon et des démonstrateurs roulants assemblés à la main… Bref, aucun ne peut prendre une quelconque part de marché à Renault.

Galerie, la Renault Twizy « live » au Mondial 2010:

Renault Twizy Z.E (1)Renault Twizy Z.E (2)Renault Twizy Z.E (3)Renault Twizy Z.E (4)Renault Twizy Z.E (5)Renault Twizy Z.E (6)Renault Twizy Z.E (7)Renault Twizy Z.E (8)Renault Twizy Z.E (9)Renault Twizy Z.E (10)

Source:
Le Figaro

A lire également:
Renault VE: trois cadres soupçonnés d’espionnage industriel

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Espionnage chez Renault: la piste des Chinois du FBI"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ghost
Invité

la piste chinoise ne m’étonnerai même pas pour ma part

SAMUEL
Membre

et que vient faire le FBI là dedans?

SAMUEL
Membre

ma culture télévisuelle est restreinte. merci de l’éclaircissement.

seb92
Invité

JJO, tu vas trop loin dans la vanne là! (lol) Comment veux-tu qu’on te comprenne? (lol)
Il n’y a aucune ref aux guignols et à marie jo dans le texte et en plus ça date de 10 ans!
Plus sérieusement, 3 suspects, Balthazard, le 7 janvier, une affaire venant d’orien…..hum, tout ça me rapelle quelque chose.

Cocktail
Invité

Un sujet tourné inutilement à la dérision.

mathboks
Invité
Je travaille chez Renault et je suis consterné de voir le nom de ces personnes apparaître dans vos colonnes car cela n’apporte rien à la compréhension de cette affaire. Ces personnes ont le droit à la présomption d’innocence tant qu’ils n’ont pas été reconnu coupable par une cour de justice. Et jusqu’à présent il ne s’agit que d’une enquête interne à Renault même si un plainte va être déposée bientôt. En attendant par respect pour ces personnes, leur entourage et par déontologie professionnelle, je trouverais correct de votre part de retirer leur nom et de ne laisser apparaître dans cet… Lire la suite >>
pat d'pau
Invité

J’ai travaillé chez renault.. et je vois pas pourquoi on joue au billiard avec les chinois..
on a eu le droit a l’etudiante iranienne, quand renault avait des pb avec sa production en iran (renego de contrat) ..
et pourquoi des chinois.. ghosn a toujours dit que ce n’etait pas un pays d’avenir pour renault..

renault a t il vraiment autant d’avance que cela dans l’electrique? c’est pas trop ce qu’a dit le chef de Mercedes.. mais bon comme d’hab renault, c’est « special » 😉

wpDiscuz