Accueil Supercars Vidéo : la Dagger GT (toujours virtuelle)

Vidéo : la Dagger GT (toujours virtuelle)

90
2
PARTAGER

Dans la série des monstres sur caoutchoucs oubliez les Bugatti Veyron Super Sport, SSC Ultimate Aero II et Koenigsegg Agera puisque du côté de TranStar Racing on avance prochainement la Dagger GT. Afin, peut-être, de continuer à alimenter l’intérêt autour de cette hypercar, voici une nouvelle vidéo. Mais ce qui ne change pas c’est qu’on la découvre (certes sous de nouveaux angles) toujours virtuellement.

Rappelons que les géniteurs de ce missile sol-sol US comptent sur cinq commandes fermes (avec dépôt à la clef) pour entamer le chantier de la production. Voilà peut-être le pourquoi (modestement) de la publication de cette nouvelle vidéo.

Quant à cette fumante (fumeuse ?) Dagger GT, c’est avant tout et surtout un V8 de 9.4 l suralimenté par deux turbos lui offrant 2 030 équidés et 2 708 Nm de couple. Ce dans sa version d’entrée de gamme puisqu’on évoque aussi un cran supérieur à 2 500 ch.

Concluons par le fait qu’un prototype prendra concrètement la route au début de l’année prochaine…

A lire également. Dagger GT : missile sol-sol et Dagger GT : nouvelles images de la bombe US.

A voir également. Galerie Dagger GT.

TranStar-Dagger-GT-Supercar-13TranStar-Dagger-GT-Supercar-2TranStar-Dagger-GT-Supercar-12TranStar-Dagger-GT-Supercar-14TranStar-Dagger-GT-Supercar-1TranStar-Dagger-GT-Supercar-6TranStar-Dagger-GT-Supercar-7TranStar-Dagger-GT-Supercar-16TranStar-Dagger-GT-Supercar-17TranStar-Dagger-GT-Supercar-10

Source : TranStar racing.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Vidéo : la Dagger GT (toujours virtuelle)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAMUEL
Membre

‘sont ambitieux chez TranStar Racing.
un bloc de drgster sur la route… est ce bien raisonnable?
qui fourni les pneux, l’embrayage (entre autre) pour pouvoit utiliser l’auto sur un parcours d’au moins 100 km?
ça ne parait pas réaliste comme proposition.

bostonGeorges
Invité

Si c’est Nelson Racing Engines qui s’y colle ça pourrait le faire niveau moteur, transmission et (plus ou moins) passage de la puissance au sol. Il roule a longueur de journée dans des monstres de 1000, 1500 ou même 2000 cv sans le moindre soucis.
Les moteurs de « dragtsers » préparés par ses soins ont l’air de plutôt bien supporter la chaleur et la conduite en ville à très faible régime.

wpDiscuz