Accueil General Motors Opel Anvers : la chaine définitivement à l’arrêt

Opel Anvers : la chaine définitivement à l’arrêt

248
5
PARTAGER

Triste jour pour le monde automobile belge aujourd’hui puisque l’usine Opel d’Anvers a assemblé sa dernière voiture après 86 années d’activité. La dernière Opel Astra fabriquée en Flandre a quitté les chaînes d’assemblage à 13h30, emmenant avec elle un pan entier de l’histoire de l’automobile en Belgique.L’usine anversoise n’a pas toujours fabriqué que des Opel. A ses débuts, en 1924 (elle n’était alors pas encore située au cœur du port), c’était des Chevrolet qui quittaient ses chaînes. C’est en 1929, après quelques années passées au Vélodrome d’Anvers (non, ce n’est pas un lieu-dit) que la production investira ses nouveaux locaux situés dans le port. Mais la grande dépression et la seconde guerre mondiale qui frapperont durement l’usine auront une première fois raison de la production GM belge puisqu’au milieu des années 40, GM Belgium ne se charge plus que de la réparation des camions de l’armée américaine. Elle ne reprendra l’assemblage de Chevrolet qu’en 1948.

Il faudra attendre 1950 pour que la première pierre d’une usine flambant neuve sorte de terre sur les lieux où nous la connaissions toujours jusqu’à aujourd’hui. Elle est inaugurée en 1953 et toute dédiée à la fabrication de modèles Opel, Vauxhall et Bedford, avant qu’une autre («l’usine 2») n’ouvre ses portes 14 ans plus tard.
En 1996, le dix-millionième véhicule GM produit en Belgique sort de chaîne parmi lesquels des Ascona, Kadett et Manta, mais aussi plus récemment Vectra et Astra. Dernièrement, la production s’était surtout recentrée sur l’Astra de la précédente génération (3, 4, 5 portes, break et cabriolet) sous les marques Opel, Vauxhall, mais aussi Saturn et Holden. Malheureusement, c’est l’usine de Gliwice en Pologne qui a été choisie pour la production de la nouvelle Astra, laissant l’usine anversoise désespérément vide.

Au total, c’est 13.306.292 voitures qui auront vu le jour à Anvers. Avec la fermeture de l’usine, c’est 2.600 personnes qui perdent leur emploi.

Lire aussi :
Opel Anvers : voilà, c’est fini
Opel Anvers vaut entre 81 et 95 millions d’euros.
Des Chinois visitent Opel Anvers

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Opel Anvers : la chaine définitivement à l’arrêt"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
sawyer
Invité

Et les 2 600 ex employés n’achèterons plus jamais d’opel ! (ou alors c’est c’est du masochisme)

Jean-Michel, dit Miche Miche
Invité
Jean-Michel, dit Miche Miche

+1. Ou alors ils auront eu une trèèèèèèès belle prime de licenciement.

wumps13
Invité

2600 personnes d’un coup quel désastre 🙁

MisterYo
Invité

D’un autre côté c’est en Flandres, et en Flandres ils ne se privent pas pour cracher sur toutes les régions « faibles » en Europe, donc …

Raph
Invité

Haha salle Flamin. Vont savoir un peu ce que c’est que d’avoir des pertes d’emploi.

wpDiscuz