Accueil Constructeurs La France s’oppose au plan de départ proposé par Renault

La France s’oppose au plan de départ proposé par Renault

103
6
PARTAGER

Alors que Renault a présenté un plan de départ volontaire pour les salariés de plus de 58 ans ayant effectué quinze années de travail posté ou ayant une incapacité permanente de 10 % et plus, l’Etat français juge cette annonce assez inopportune.

Ancien conseiller social de l’Elysée en charge de la réforme des retraites, Raymond Soubie – désormais membre du Conseil économique, social et environnemental – accuse dans Les Echos : « Nous sommes en train de démontrer que l’emploi des seniors peut se développer même en France. Renault a un problème de sureffectifs et se dit qu’utiliser les préretraites par le biais de la pénibilité peut être opportun… L’Etat ne doit pas mettre un centime dans cette histoire. »

Au Sénat, Xavier Bertrand, ministre du travail, prévient : « Il n’y aura pas un euro d’argent public là-dedans. Je ferai part d’une très grande réserve. M. Pelata (le directeur général de Renault) me dit qu’il y aura quelques centaines d’embauches. J’attends et je sais pertinemment que ce sont 3 000 emplois qui sont amenés à disparaître. J’attends des précisions quant à ce chiffre. Une loi sur les retraites a été votée pour que l’on puisse, en termes de pénibilité, imaginer autrement les déroulements de fin de carrière, les aménagements de fin de carrière, les aménagements de postes, et faire en sorte que les seniors ne soient pas la variable d’ajustement des questions d’effectifs. »

Le plan de départ de Renault

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "La France s’oppose au plan de départ proposé par Renault"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
mapaulo
Invité

Idem…

WUMPS13
Invité

De toute façon s’ils sont en sureffectifs car le marché de l’auto s’écroule il faudra bien trouver un moyen d’alléger le personnel. A priori la grande majorité de ceux qui ont 58 ans seront bien content ! Et puis si renault fait un licenciement économique de 3000 personnes ça coutera bien à la caisse d’allocation chômage et les conséquences sociales seront plus fort !!

josh
Invité
Ce qui me fait doucement rigoler c’est que le gouvernement affirme partout que le relèvement de l’âge du départ à la retraite est I-NE-VI-TA-BLE mais qu’il ne dit pas comment faire pour qu’on y arrive, sachant qu’aujourd’hui un peu plus de 20% d’une classe d’âge arrive à l’âge actuel en ayant du travail. Que tout le monde travaille déjà jusqu’à 60 ans et on parlera du reste après. Les boîtes ne veulent pas des vieux, c’est aussi simple que ça. Renault ne peut pas les virer comme ça, alors il prend le prétexte de la pénibilité. C’est un mauvais message… Lire la suite >>
bbr
Invité

Renault a toujours été une vitrine du social… Je comprends que le gouvernement soit dans la gêne à ce propos ! Et comme dit josh ce n’est pas seulement le problème de renault. Ce gouvernement va bientôt nous pondre des plans quinquenaux ! Et dire aux entreprises ce qu’elles doivent faire ou non ! On peut aussi demander aux salariés ce qu’ils en pensent… Ce serait une bonne idée. Triste camouflé pour cette réforme… mal née et bien peu préparée.

Hellem
Invité

C’est une annonce pour leur image. Explication: Renault employ 55000 en france donc si tous prend leur retraite apres 40 ans de service accumélé Renault perd 1375 employé/ans parti à la retrait. Donc sur les 3ans annoncé pour reduir par 3000 post il faut encore embauché 1125.
Non?
Qui raconte des bétises?

wpDiscuz