Accueil BMW BMW Série 1 M-Coupé, enfin là

BMW Série 1 M-Coupé, enfin là

315
23
PARTAGER

A quelques jours d’intervalle, les deux sportives les plus attendues de l’année ont été dévoilées. Ainsi, après l’Audi RS3, sa plus sérieuse rivale a été dévoilée du côté de Münich: la BMW Série 1 M-Coupé. Un nouveau modèle pour BMW Motorsport qui n’est pas sans rappeler l’un des premiers du genre, la première M3…

BMW a longuement hésité à introduire une variante M de sa Série 1. D’une part, la 135i pouvait déjà largement jouer le rôle de porte drapeau de la gamme, et d’autre part le nom de M1 s’avérait trop symbolique pour être à nouveau utilisé. La confirmation de l’Audi RS3 a-t-elle aidé les dirigeants à donner leur feu vert? Nul ne le sait, mais le fait est que cette nouvelle M se profile clairement comme une tueuse de RS3, mais aussi comme une héritière des premières M3.

La parenté avec la première M3 s’exprime par l’esprit et par le style plus que par la mécanique. Si la M3 a débuté comme une version bodybuildée de la Série 3, elle s’est peu à peu éloignée de cette conception originelle dans sa surenchère mécanique et tarifaire. Son style en témoigne. La 1 M-Coupé revient en quelque sorte aux sources avec son énorme bouclier et ses ailes gonflées. La longueur est d’ailleurs quasiment la même, 4m35 pour la M3, 4m38 pour la Série 1, qui est en revanche plus large avec 1m80 contre 1m68. Il faut dire que la M a été élargie de 55 mm par rapport à une simple 135i… Les détails sont soignés, avec des optiques avant et arrière spécifiques par exemple.

Ce style a aussi pour intérêt de faire de ce modèle le premier véhicule de série à faire appel à la technologie des rideaux d’air, introduite sur le concept Vision Efficient Dynamics. L’air pénètre dans les entrées aménagées à l’extrémité du bouclier et est mené dans un canal de 10 cm de haut de 3 de large vers le passage de roue. Le flux d’air y ressort sous forme d’un rideau pour venir envelopper la face extérieure de la roue et réduire les turbulences de cette zone.

Bien sûr, d’un point de vue mécanique, elle reste éloignée de son illustre ainée, pour une raison toute simple : son moteur est un six cylindres à double turbo, et non pas un 4 cylindres. Sous le capot, on retrouve en effet une version travaillée chez BMW Motorsport du 6 cylindres en ligne de 3 litres à injection directe, doté de deux turbos. Il développe ici 340 ch (comme la RS3…) à 5900 tr/min et 450 Nm de couple à 1500 tr/min. Un couple qui pourra même atteindre 500 Nm avec l’overboost. Alors bien sûr, malgré son poids respectable de 1495 kg à vide, la Série 1 affiche un rapport poids puissance de 4,4 kg/ch, contre 5,7 à la M3 Evolution II (220 ch pour 1260 kg)… Le 0 à 100 km/h est ainsi accompli en 4″9, le 0 à 200 en 17″3. La consommation en cycle normalisée est de 9,6 l/100 km, soit 224 g/km de CO2. La boîte de vitesse est une nouvelle unité manuelle à 6 rapports avec lubrification par carter sec.

Sans le châssis adapté, le moteur n’est rien. Les trains avant et arrière, pour l’essentiel réalisés en aluminium, ont donc été mis au point avec soin, et ont naturellement passé l’épreuve du Nürburgring… Le freinage est assuré par des disques compound de 360 mm à l’avant et 350 à l’arrière, avec un contrôle de stabilité DSC qui veille au grain avec son mode M Dynamic…

Le mode M Dynamic est activé par une commande sur la planche de bord, mais une touche « M » est aussi présente sur le volant, pour activer une gestion plus sportive du moteur et de la réponse de la pédale d’accélérateur. La Série 1 M-Series reçoit quelques petites attentions à bord, avec une sellerie cuir pour les sièges sport, et des décors réalisés an alcantara pour les inserts de planche de bord, le soufflet de levier de vitesse, les panneaux et poignées de portes ou la visière du combiné instrumental. Cuir comme alcantara ont un point commun : les surpiqûres orange en référence à la couleur extérieure « Orange Valence » exclusive. La voiture est aussi disponible en blanc ou en noir.

[zenphotopress album=10648 sort=random number=12]

Source : BMW

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "BMW Série 1 M-Coupé, enfin là"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
turbo v8
Invité

« tueuse d’rs3 » meme chevaux mais avec ces kilos en trop j’en suis pas si sure

jojo_83
Invité

Magnifique une vraie reussite!! Attendons de voir les perfs. 80kg de moins que la RS3 quand meme… Bravo BMW

Jpeg
Invité

Mouais, enfin sans vouloir faire le pro-BMW, je pense qu’elle sera bien plus gratifiante à conduire la BM. Avantage à la propulsion. C’est aussi je pense ce qui différenciera les acheteurs de chacun des modèles.

Nico152
Invité

+1: pour tuer l’RS3 faudrait des kg en moins. Curieux de voir le premier comparo. Pour avoir le 2.5 TFSI sur mon auto, ce moteur est énorme! Le TTRS a quasi les perfs d’une R8V8!

wpDiscuz