Accueil Constructeurs Un ancien de Renault F1 chez Renault Sport Technologies

Un ancien de Renault F1 chez Renault Sport Technologies

77
2
PARTAGER

Entré chez Renault en tant qu’ingénieur Renault F1, Patrice Ratti est le nouveau directeur général de Renault Sport Technologies. Il remplace Rémi Deconinck, qui part à la retraite.

Ingénieur de l’École Nationale Supérieure de Techniques Avancées de Paris, également titulaire d’un Master of Science à l’Université de Stanford en Californie et d’un MBA à l’INSEAD, Patrice Ratti débute sa carrière chez Renault en 1981 en tant qu’ingénieur de l’équipe Renault F1. Il en devient ensuite Responsable Exploitation Châssis.

En 1986, il est désigné Architecte de Safrane puis Directeur de projet Espace en 1993. Nommé Directeur du Projet Mexique en 1998, premier projet de l’Alliance Renault et Nissan, Patrice Ratti est promu, à partir de 1999, Directeur Général de Renault Mexique et Directeur Renault Amérique Latine Nord. En 2003, il poursuit sa carrière internationale en devenant Directeur Général de Renault Nissan Portugal. De 2006 à 2008, il est Directeur du Programme Haut de Gamme de Renault et Renault Samsung Motors avant d’être nommé, en novembre 2008, PDG de Renault Maroc. Il renoue désormais avec le monde du sport et de la compétition en prenant la tête de la Division Renault Sport Technologies.

La Division Renault Sport Technologies, rattachée à la Direction du Plan du Produit et des Programmes, regroupe les entités Renault Sport Technologies et Renault Tech.

Créée en avril 2002, Renault Sport Technologies propose à la fois des véhicules sportifs de série, avec les modèles Twingo R.S., Clio R.S., Mégane R.S. et toute la gamme GT ainsi que des véhicules de compétition en circuit et en rallye. Reconnu parmi les plus grands producteurs mondiaux de véhicules de course, Renault Sport Technologies est également le premier organisateur de compétitions automobiles au monde avec les World Series by Renault, qui ont séduit depuis leur création en 2005 près de 4 millions de spectateurs, et la mise en place de nombreux championnats nationaux sur circuit et de trophées en rallye.
Renault Sport Technologies a également mis en place une filière d’accès à la Formule 1 unique en son genre, avec les monoplaces Formula Renault 2.0 et Formula Renault 3.5. Robert Kubica, Sebastian Vettel ou Jaime Alguersuari, tous les trois passés directement de la Formula Renault 3.5 Series à la F1, en sont les meilleurs ambassadeurs.
L’usine Alpine de Dieppe, qui a célébré ses 40 ans en 2009, est également rattachée à Renault Sport Technologies.

Lancée le 1er septembre 2008, la business unit Renault Tech a pour mission de concevoir, produire et commercialiser des transformations de véhicules pour toute la gamme Renault.
Renault Tech renforce les dispositifs existants de Renault dans l’activité des véhicules transformés et développe des partenariats avec des carrossiers experts. Renault Tech dispose d’un site de production à Heudebouville (Normandie) et de huit ateliers décentralisés dans les usines du Groupe.

La Division Renault Sport Technologies regroupe aujourd’hui plus de 800 collaborateurs.

Communiqué Renault Sport

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Un ancien de Renault F1 chez Renault Sport Technologies"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
mapaulo
Invité

Un beau retour aux activités de motoriste sommes toutes.
Renault s’apprête à finaliser son désengagement de son écurie de F1 en cédant sa participation restante de 25 % au constructeur malaisien Proton, après avoir cédé 75 % au fonds Genii Capital il y a un an. Neuf ans après avoir fondé son écurie de Formule 1, Renault va désormais se concentrer sur une activité de motoriste auprès de trois écuries.

r.burns
Membre

Le chassis et le moteur sont liés, mais c’est plus un spécialiste du chassis

wpDiscuz