Accueil F1 Alain Prost revient sur l’organisation d’un Grand Prix de France

Alain Prost revient sur l’organisation d’un Grand Prix de France

110
8
PARTAGER
Alain Prost est revenu cette semaine, sur les ondes de RMC sur le Grand Prix de France.  Le quadruple champion du monde de F1 s’est impliqué dans le projet Flins, jusqu’à ce le projet ne tombe à l’eau.
« Il y avait une opportunité fantastique, l’an dernier, à l’époque des [élections] régionales. Il y avait un premier projet à Disney, qui était peut-être un peu compliqué avec le recul. Mais Flins était un site exceptionnel avec un vrai projet, un vrai business-plan, avec la Formule 1 que l’on accueillait seulement huit heures à l’année pour faire plaisir aux détracteurs »  explique Alain Prost. Pour l’ancien pilote, si le projet a été abandonné c’est la faute de la sphère politique.
« Il y avait un vrai programme d’utilisation du circuit. Il y avait un avantage économique et social. Ce projet a été abandonné alors que tout était prêt, tout était financé. On aurait pu faire 100 000 tous les ans autour de Paris. Tout le monde était enthousiaste, Bernie Ecclestone en premier. Mais le projet a été abandonné à cause des régionales, d’un problème écologique et surtout politique ».
Evidemment organisé un Grand Prix revient cher à l’Etat, c’est pourquoi Alain Prost se demande si la France souhaite à nouveau s’impliquer dans un projet F1.
« Veut-on un Grand Prix de France ? Aujourd’hui, on n’a plus de pilote français en F1, l’écurie Renault ne sera bientôt plus appelée Renault. C’est un peu compliqué mais tout ça n’est qu’un problème d’économie. Ce n’est qu’une équation économique : combien de spectateurs pouvez-vous accueillir ? Environ 50 à 60 000 payants. Le prix du plateau est de 15 millions, vous n’avez pas le droit à d’autres ressources. Les pertes sont donc d’environ huit millions d’euros. Qui est capable de mettre huit millions d’euros ? »
La France et la F1 …. Une affaire à suivre
A lire également : Pas de retour en F1 pour BMW
Source : toileF1 – RMC

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Alain Prost revient sur l’organisation d’un Grand Prix de France"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
der linksfahrer
Invité
Et si on avouait tout haut que la france est devenu un pays autophobe? Enfin pas trop, on aime encore l’automobile quand elle aide à faire rentrer de l’argent dans certaines caisses. Bon, on nous ressasse tous les 2 ans, vers Octobre, que la France est une grande nation automobile, et que celle ci ferait vivre directement ou non, 1 million de Français. L’auto est donc nécessaire et la pation auto superflue. Laisson donc dormir De Dion Boutton, Camille Jenatzi, les Panhard, Delahaye, Delage, Bugatti et ainsi de suite et contunuons de nous déplacer en Renault construites hors de France,… Lire la suite >>
The Sh@rk
Invité

D’accord avec toi! +1

Der Linksfahrer
Invité

Par contre, je vous prie d’excuser mes fautes d’orthographe

tetard
Invité

+2, même pensées, on a en France des Champions et on en entend même pas parler.

neutre
Invité

Soyons sérieux, ce monde de V12 F1 est mort, il ne sert à rien. Tout comme les gladiateurs et arènes jadis ne servaient à rien, mis à part à amuser des riches. Si ces millions étaient investis dans la recherche (même sous forme de GP) avec des véhicules limités à 100litres par GP (et 100litres c’est déjà enorme en CO2 pour un « passe-temps »), là oui on commence à interesser une nouvelle génération des personnes dimplomées et intéligentes. Mais comme le dit Alain, un pauv’ « problème écologique » nous empêche de faire vroum-vroum ….ces politiciens nous gâchent notre plaisir.

Der Linksfahrer
Invité
Neutre, tu as raison et tu souleve le probléme du transfert technologique de la f1 vers le reste du monde. Il y en a, un peu etpas forcément d’une façon trés visible. Oui, les freins carbone des grosses GT ca vient de la F1… bon, c’est pas demain que la 209 les proposera… mais il y a certainement des transferts de connaissances. Sport de riche? Assurément. Le prix d’un billet en 85 au paul ricard avoisinait les 500 francs de l’époque ( je dirais donc plus de 150 euros)…. Maintenant,prenons un sport plus populaire: un match OM-PSG doit couter à… Lire la suite >>
Membre
Il faut arrêter avec les « la France est un pays autophobe » … ce sont les mêmes zigotos qui disent qu’en Allemagne en Angleterre et aux USA aussi on aime plus la bagnole … Ce n’est pas parce que on a une politique sur les routes ultra repressive des associations de Sr de merde et des produits autos de guignols qu’on aime plus l’autmobile et le sport auto … il n’y a qu’à voir le monde qu’il y a aux 24 heures du Mans durant toute la semaine par exemple … Seulement aujourd’hui les entreprises ne veulent plus y mettre un… Lire la suite >>
wpDiscuz