Accueil Nissan Nissan X-Trail 2010 : petit restylage

Nissan X-Trail 2010 : petit restylage

73
3
PARTAGER

Attaquant sa quatrième année de carrière, le Nissan X Trail (nouvelle mouture déjà disponible au Japon depuis un mois environ)  s’offre un restylage de circonstance. Enfin restylage, légère remise à niveau cosmétique plutôt et ce essentiellement centrée sur sa face avant. Les modifications les plus notoires concernent donc cette proue avec une calandre, un bouclier et des optiques entièrement remodelés et une grille s’intégrant un plus naturellement dans le bouclier. Sinon, peu de détails à mettre en exergue. On le découvrira au prochain Mondial de Paris.

Les optiques sont plus lisses et d’apparence plus travaillés. Les feux de croisement, selon finition, sont soit au xénon soit halogènes. Sur les niveaux de finition SE et LE, le fond de l’assemblage des feux est noir, tandis qu’il est argenté sur le niveau XE. Enfin, les antibrouillards sont encastrés dans le bouclier, sous les projecteurs principaux.

Proue ? A l’arrière, les feux verticaux qui caractérisent le nouveau X-Trail sont aujourd’hui redessinés et à LED pour les phares et feux stop. On note aussi que les clignotants ont été incorporés dans la partie inférieure du bloc lumineux, avec les phares et feux stop positionnés sur l’entourage extérieur. Ce millésime adopte aussi des jantes alliage à dix branches de 18 pouces ce qui engendre l’élargissement des pneumatiques (225/55/18). Ceci se traduit sur les mensurations puisque le X-Trail gagne 1 cm en longueur et en largeur.

A bord ? « L’intérieur a aussi fait l’objet de nombreuses retouches destinées à conférer au nouveau X-TRAIL une ambiance harmonieuse et agréable. Ont ainsi été revus les matériaux garnissant l’habitacle et l’homogénéité des coloris« , avance Nissan précisant que « les éléments entourant les commandes au volant, le sélecteur de vitesse et les accoudoirs de contreportes présentent tous un aspect et un toucher plus agréables, tandis qu’un tissu épais garnit les sièges« . Impossible à confirmer. Le conducteur devrait jouir d’une meilleure lisibilité du combiné d’instrumentation dont les cadrans principaux – le tachymètre et le compte-tours – ont été agrandis. Entre ces deux instruments, a été logé un nouvel ordinateur de bord à l’affichage blanc sur noir.

Sous le capot du nouveau X-Trail, la motorisation diesel, le 2.0 dCi de 150 ch, bénéficie de profondes améliorations qui la rendent moins gourmande et conforme à la norme antipollution Euro 5 (L’une des innovations de cette mécanique est l’ajout d’un injecteur supplémentaire). Quels niveaux ? Mystère. Tarifs : Nissan X-Trail XE à partir de 26 450€, SE à partir de 28 450€ et LE à partir de 34 150€. Bon suffisant pour donner un coup de fouet à cette deuxième génération qui devrait continuer à être notamment en souffrance face au Qashqai ? S’il conserve, dans la lignée de son prédécesseur, son look cubique de baroudeur face à une meute de crossovers plus galbés et dynamiques, c’est sûrement pour une bonne raison…

33068_1_533063_1_533049_1_533060_1_533053_1_533066_1_533069_1_533057_1_533061_1_533064_1_533062_1_533056_1_533074_1_532540_1_533055_1_533050_1_533070_1_533051_1_533073_1_533067_1_533065_1_533054_1_533059_1_533052_1_533058_1_5

Source : Nissan.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz