Accueil Cabriolet La Colt CZC coûte cher à Mitsubishi

La Colt CZC coûte cher à Mitsubishi

351
1
PARTAGER

Lors du lancement de la Colt, l’heure est à l’optimisme chez Mitsubishi. La nouvelle petite voiture doit relancer la marque sur le segment, et lui permettre de conquérir le marché Européen. Pour l’ancrer de façon plus prononcée sur notre continent, la Colt cède à la mode du coupé cabriolet, avec la CZC. L’échec commercial est aujourd’hui assorti de compensations financières que le constructeur japonais doit verser à Pininfarina.

Peu expérimenté en matière de cabriolet, Mitsubishi avait confié la conception et la production de la Colt CZC à Pininfarina, avec un objectif optimiste de 60.000 véhicules à produire sur les trois premières années. Moins du tiers trouveront preneur avant l’arrêt de la production en 2008. Pininfarina décide alors d’engager des poursuites et demande à Mitsubishi 100 millions d’euros au titres des investissements engagés.

De son côté, Mitsubishi a lui aussi engagé des procédures, arguant d’un retard de 6 mois dans le début de la production, et de problèmes de qualité, et demande 43.4 millions.

La cour internationale de commerce à tranché dans les deux cas, et accorde d’une part 37.9 millions à Pininfarina pour ses investissements, mais ne qualifie pas cela en termes de dommage. De son côté, Mitsubishi voit le retard de 6 mois reconnu, mais pas les problèmes de qualité et se voit accordé 20.5 millions. En équilibrant les pénalités de part et d’autre, Mitsubishi se voit donc contraint de verser 19.2 millions d’euros (avec intérêts) à Pininifarina.

Source : Automotive News

Lire aussi : Essai Mitsubishi Colt Cleartec

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La Colt CZC coûte cher à Mitsubishi"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Roland MALA
Invité
Bonjour, Je suis l’heureux propriétaire d’une MITSUBISHI Colt CZC (la petite décapotable 2+2) et très content de l’être. Ce jouet tient toutes ses promesses, je l’adore ! Dépourvue de superflu, tout est ergonomique, tout est à sa place, la beauté en plus. Si je l’avais « designé » moi-même, je n’aurais pas mieux fait (je suis architecte, vous pouvez me faire confiance lorsqu’il s’agît de fonctionnalité et d’esthétique). Une fois sur deux les passants, les motards et les enfants (spontanément sincères) s’arrêtent pour me faire des compliments et des signes de sympathie qui reflètent ce que je ressent : un très joili… Lire la suite >>
wpDiscuz